MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Ils sont restés, revenus, ou venus faire fortune dans une Afrique pauvre, dit-on « indépendante « Ces personnes mènent la grande vie en autarcie. Ce sont les expatriés, gardiens d’un néo colonialisme qui prolonge un francafrique voulant  perdurer avec la complicité des dirigeants  corrompus.

Alors qu’en terre caraïbéenne, le touriste indo européen se comporte en terrain conquis...

A l’inverse il y cette population africaine venue  en Europe pour grossir la masse des sans papier à l’existence plus que précaire…

Et donc pour sortir de l’impasse, je leur conseille avec toutes les minorités ethniques (afro descendants, maghrébins, asiatiques) de tenter une plate-forme commune pour donner une existence concrète à ce Communautarisme tant vilipendé par toutes les tendances de l’échiquier politique national …

Le temps des -souvenirs-

 

 

Ils étaient tous présents ces dirigeants d'Afrique de l’ouest, venus à Paris -France- sabler le champagne, à l'occasion de ce 60è anniversaire du débarquement en Provence en 1944, des nations alliées contre l'Allemagne nazie.

Mais se sont-ils posés la question... quelle était la situation politique de leurs pays dans les années 1940...

Des colonies, rien d'autre, avec des populations humiliées, privées de liberté, et qui 60 ans après, sont placées parmi les pauvres de notre planète.

Si l'on veut s'en sortir, il faut en toutes circonstances, donner un exemple de dignité aux jeunes du continent africain, et ceux de la diaspora.

Il eut été préférable, qu'ils s'abstiennent, sachant que leur présence à Paris en ce mois d'aout, a cautionné la période coloniale
.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires