MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Le temps des -souvenirs-

 

 

Ils étaient tous présents ces dirigeants d'Afrique de l’ouest, venus à Paris -France- sabler le champagne, à l'occasion de ce 60è anniversaire du débarquement en Provence en 1944, des nations alliées contre l'Allemagne nazie.

Mais se sont-ils posés la question... quelle était la situation politique de leurs pays dans les années 1940...

Des colonies, rien d'autre, avec des populations humiliées, privées de liberté, et qui 60 ans après, sont placées parmi les pauvres de notre planète.

Si l'on veut s'en sortir, il faut en toutes circonstances, donner un exemple de dignité aux jeunes du continent africain, et ceux de la diaspora.

Il eut été préférable, qu'ils s'abstiennent, sachant que leur présence à Paris en ce mois d'aout, a cautionné la période coloniale
.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires