MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

La grande hypocrisie

 

 

Que les Sud africains, d’origine africaine, pleurent leur illustre disparu c’est dans l’ordre normal de choses, mais de grâce que l’Occident se taise, avec ses larmes de crocodile…elle qui avec sa capacité de récupération tous azimuts, invite la Planète, avec ses médias affidés à une compassion nauséabonde, et le Tiers Monde, dans une  une gigantesque opération d'hypnose, pour masquer son impérialisme devenu insupportable.

 

Avec humilité je crois connaître le parcours et la vie des personnes du Monde Nègre et du Tiers Monde, de Chaka Zu Lu ,Rosa Park, à Ernesto Guevara, qui ont donné une dimension à notre Civilisation, dont malheureusement pour certains, ce rendez –vous avec un bout d’acier de 7mm, qui ne leur a laissé aucune chance…

 

Et j’en arrive à me poser cette question naturelle, si Patrice Lumumba, (1925- 1961) ce héros congolais assassiné, avait réussi à réunifier l’Afrique, en lui léguant un potentiel à la hauteur d’une grande Nation à sa mort, aurait-il bénéficié d’une telle sortie de légende…

 

A mes frères de race, africains, caribéens, américains et les humanistes de notre Monde, est posée cette réflexion, car le Monde Nègre est dominé par une extraordinaire naïveté, exploitée habilement par les Occidentaux.

 

Ce fut dès le début du XV ème siècle, la Traite négrière des populations africaines, dispersées sur les régions de la Caraïbe et des Amériques, réduites à l’état d’esclave par les Européens, suivi d’ un colonialisme implacable avec le pillage des richesses du Continent africain. 

 

 

Puis d’une pseudo décolonisation qui aura élevé notamment la Martinique et la Guadeloupe au rang peu enviable de territoires outre-mer, avec des autochtones attachés à perpétuelle demeure, promis à une assistance ad vitam æternam.

 

Puis voilà le territoire de l’Afrique du sud, dont les populations d'origine africaine ont été écrasées par ce régime scélérate de l’Apartheid durant une bonne partie du XXe siècle, un système encouragé militairement et financièrement par toute l’Occident, avec le soutien de dirigeants de l'Afrique de l'Ouest, ces soldats perdus, que je classe au rang de négriillons

 

Au titre de cette galère, l’African National Congress, l’ANC, une organisation patriote qui se bat pour la liberté et la dignité des Sud-Africains a été classée comme groupe terroriste sous prétexte de la lutte contre le communisme, nous sommes en pleine guerre froide, et Nelson Mandela fiché en qualité de terroriste aux Etats-Unis jusqu’en 2008, alors que l’homme a recouvré la liberté depuis le 11 Février 1990.

 

Et puis est tombé ce miracle de la Réconciliation et du Pardon ( la main tendue) acclamé par cette même Occident, ouf il n’y aura pas de revanche et de vengeance, l'ultra minorité d'origine indo-européenne conserve tous ses biens et la main basse sur l'économie du pays…

 

 

C'est bien  cette politique qui a fait de Nelson Mandela son icône mondiale, et nous en sommes au cœur de la problématique socio-économique avec un juste partage des richesses dont dépend  l'avenir de toute l'Afrique du Sud , au titre de laquelle je laisse à l’Histoire le soin d’en apprécier  tous les aspects.

 

Quand à moi, je relève à travers ces oublis de circonstance et cette gigantesque hypocrisie, que les Occidentaux invitent tous ces Nègres humiliés, bafoués, rejetés à titre individuel (strapontin) ou collectif, (le Communautarisme) ces parias de la Planète, à pardonner, d’oublier, à leur profit, en somme un remake des Béatitudes…Heureux les misérables, ils gagneront le royaume des cieux...

 

Non, il faut combattre cette naïveté qui nous détruit, et de vous à moi, il n’y aura jamais de Grand Pardon dans le subconscient des masses concernées...

 

Par ces temps d’actualité brulante, tombe dans ma boîte une intéressante documentation, dont je vous fais partager ce texte transférée ci-dessous, en espérant avoir répondu et satisfait celles et ceux les amis(es) internautes toutes catégories confondues qui ont souhaité un point de vue événementiel, que pour ma part  j’estime modéré.

 

Au revoir Monsieur MANDELA, nous avons rendez-vous sous d’autres cieux sans doute, pour poursuivre ce combat éternel, avec d'autres formes, certainement.

 

Léonce Lebrun 

Informations supplémentaires