MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Un  coup de tonnerre

 

Tant qu’il y a des hommes il y aura toujours une lutte finale sur un lieu quelconque de notre Planète.

La lutte finale, un extrait de l’International…cet hymne qui m’a toujours fait trembler à son écoute, entonné à plein poumon par les bolcheviques de 1917, dans une Russie tsariste moribonde, dont les acquis révolutionnaires auront volé en éclat quelques années plus tard, à cause de petits politiciens, qui n’auront pas sû ou pas voulu donner au communisme de Karl Max, un visage humain, ultime espoir des peuples opprimés.

Mais alors, les partisans du Sénateur démocrate de l’Illinois, reprendront-ils à leur compte ces couplets célèbres, pas sûr au pays de l’oncle SAM, en terre capitaliste…

Et pourtant si je m’en réfère aux critiques nauséabondes qui lui tombent sur le dos, via la toile, en lieu et place de ce côté de l’Atlantique, l’homme en aurait bien besoin, pour s’imposer définitivement dans les actuelles primaires américaines, triompher à la Convention démocrate de Denver( Colorado) à la fin Août prochain, sortir vainqueur du grand rendez vous de ce Mardi 4 Novembre 2008,(élections américaines) et prêter sermon sur la bible en ce matin glacial du 20 Janvier 2009, un rituel permanent depuis Georges Washington premier président Yankee de cette grande nation, avant de prendre enfin, possession de ce bureau ovale de la Maison Blanche…

Un véritable coup de tonnerre mes amis, sur les certitudes de cette planète, avec ses classifications aléatoires, ses parias de classe et de race…Et si je devrais vivre tout ça…le pied quoi…

Et voilà qu’avant cette tempête annoncée, tombent dans ma boîte des messages laissant présager qu’une victoire politique de Barak Obama aurait des répercussions bénéfiques sur la vie dans ce pays, des ressortissants de la diaspora afro caribéenne…

Une analyse que je ne partage malheureusement pas ni de prêt ni de loin… et pour cause.

Dans le passé, j’ai approché et échangé avec des marines afro, basés en Allemagne Fédérale au titre de l’OTAN, ces hommes étaient bien dans leur tête, conquérants, fiers d’être américains, une nation qu’avec d’autres ils ont bâtie, revendiquant à juste titre un partage équitable des acquis dans tous les domaines…

Ils n’ignoraient pas la période esclavagiste, la guerre de sécession (1860-1864) sur fond essentiellement de haine pour les fédérés, l’action dévastatrice du KKK, peu importe avec le temps ils sortiraient vainqueurs… c’est une évidence, les faits sont là ( lire sur AFCAM, dans chronique, de l’autorité de la choses jugée…

Par comparaison avec nos pères africains et caribéens qui par le fait de l’Esclavage et le colonialisme les ont conduit à travailler pour les autres et par les autres, laissant leurs descendants dans un état d’esprit permanent d’humiliation et de dépendance…

Il n’y a donc pas photo comme on dit avec nos frères américains d’origine africaine.

Une connaissance me disait il n’y a pas longtemps, je cite…

…C’est quand même extraordinaire, vous évoquez avec naturel, passion et un certain talent, vos racines africaines, alors que pardonnez moi, vous n’avez le physique de l’emploi comme on dit vulgairement, vous avez compris l’allusion, alors que beaucoup de vos compatriotes sont gênés voir même vexés quand on fait allusion à cette descendance là…

Et moi de répondre sans entrer dans les détails…

… Nous avons toutes et tous la même Histoire, reçu une éducation identique en tous points, pour le reste le destin s’en charge…

Pour nous, la lutte finale n’est malheureusement pas pour demain…

Léonce Lebrun 

Informations supplémentaires