MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Avant-propos d'une vidéo

 

Qui se rappelle de James H Meredith, ce jeune et brillant étudiant afro américain, escorté par un bataillon de la Garde Nationale à la demande expresse du Président Kennedy, pour son entrée et inscription à  l’Université d’Etat du Mississipi, c’était in certain 30 Septembre 1961…

Précisément ce président américain avait un excellent contact avec les communautés afro américaines…

Et ce 22  Novembre, qu’on pourrait intitulé… Il était un jour à Dallas…

Dallas , ville de tous les phantasmes, pétrole, fortune, richesses faciles, pot de vin, fraudes fiscales, manipulations en tous genres, mais aussi et surtout la ville où a été perpétré un assassinat d’Etat presque parfait en ce 22  Novembre 1963, 12h 30, qui voyait tombé le 35è président américain, en campagne pour sa réélection probable à l 'horizon 1964.

Beaucoup de versions ont apparu depuis pour expliquer les comment et pourquoi…mafia, russes, cubains, KKK raciste,  extra terrestres, mais très peu ou pas ont fait mention du puissant lobby militaro-industriel, et pourtant c’est à ce niveau que devrait émerger la vérité, mais voilà c’est la raison d’Etat, du top secret, de l’ultra confidentiel.

Alors en attendant, la livraison du contenu des archives de la Central Intelligence Agence, la CIA prévue pour Octobre 2017, en ma qualité de citoyen du Monde, j’avance une intime conviction, en écartant les conclusions controversées de la Commission Warren, dont aucun américain n’a accordé le moindre crédit à ce jour.

Donc, les faits connus, Lee Harvey Oswald, l’assassin présumé certes un ancien du Corps des marines, est un piètre tireur d'après  les officiers de sa hiérarchie, il n’a donc pas pu atteindre une cible en mouvement avec une telle précision, et ce personnage ne disposait pas de moyens personnels pour mettre en place cette logistique meurtrière.

L’assassin de L H O, Jack Ruby, tenancier, un truand avéré de Dallas, atteint d’un cancer généralisé, décédera 6 mois après son forfait, et après c’est le brouillard le plus total.

Mais une certitude non explorée, à savoir que les conjurés de Dallas étaient au cœur de la Maison Blanche avec comme chef, le Vice- Président et des membres que dis-je, des soldats perdus de la CIA.

 Ce Vice-président battu aux primaires démocrates de 1959 n’a jamais été le choix de JFK, qui n’en voulait plus comme colistier pour 1964

S’agissant de la CIA, en  raison de ses renseignements erronés, l’Agence a  conduit le Président  Kennedy au fiasco de la Baie des Cochons (Cuba) en Avril 1961, avec comme résultat, le limogeage du directeur général américain des renseignements, et la mise au placard des principaux cadres de cette organisation.

Tout ce beau monde avait mille raisons de ne pas désirer une réélection éventuelle de JFK, et donc regroupé dans un complot bien ficelé, au regard duquel j’exclus le Bureau Fédéral of Investigation, le FBI, dont ce n’est pas la culture, et qui aurait fait échouer cette opération.

Sitôt sa prise de fonction, le Nouveau Président s’est empressé d’annuler toutes les dispositions arrêtées par le président assassiné, concernant l’arrêt de la course aux armements, et surtout le retrait du Viet Nam au plus vite.

 Des décisions qui ont donné pleine satisfaction au lobby militaro-industriel, mais revers de la médaille devaient conduire à la plus catastrophique défaite de l’Armée américaine, de cette grande Nation des Etats-Unis d’Amérique, en ce mois d’Avril 1975, dont on eu cru que c’était la fin de l’impérialisme de l’Occident.

De tout ce scénario on en a jamais fait état dans les médias, alors rendez-vous en Octobre 2017, et en attendant, revenons à l’actualité et en Europe…

En Europe précisément où certains ont avancé tout haut ce qui est pensé tout bas, dont à l’occasion d’un propos, plus d’un milliard d’êtres ont été ramenés au niveau de l’espèce animale.

 Oui ne soyons pas naïfs, ce n’est pas une personne qui a été visée par cette incongruité, mais tous les Nègres, quel que soit leur lieu de résidence.

Car en vérité je n’ai jamais cru que l’indo-européen avait renoncé à sa prétendue supériorité sur les autres Races de notre Planète, malgré le défi des asiatiques.

Des amis me demandent de riposter  à mon  niveau, mais ce n’est pas mon mode de fonctionnement de donner suite à une liberté d’expression.

Après des années d’observation et de combat, j’ai appris à être tenace et patient comme un crocodile, avec une mémoire d’éléphant, et pratiqué le concept chinois…ami ne pense pas toujours, mais n’oublie jamais.

Car l’Occident qui s’est installée pour un temps j’espère, dans la suprématie économique et militaire, a ouvert la brèche de la bataille culturelle, alors il faut répondre avec une intelligence froide et déterminée, une connaissance avérée du matériel historique, tel que par exemple, l’incohérence des 14 Juillet alors que pour moi cette République est née le 20 Juin 1789 avec le serment dit  du Jeu de paume, mais dans un système  monarco-républicain, toutes catégories confondues, difficile de faire bouger les lignes.

Qu’en 1919 à Versailles, un des alliés à la Conférence a plus que charger la barque des dédommagements pesant sur le peuple allemand, au grand désespoir de l’économiste britannique Keynes, ce qui a conduit fatalement en 1933 à l’arrivée du national socialisme et au débâcle de 1939.

Que la leçon n’a pas été retenue, car à Genève on remet le couvercle face à l’Iran, toutefois au profit d’un tiers absent, dont les initiés de la géopolitique auront compris, mais je dis que c’est un jeu dangereux pour la paix sur notre Planète, car il ne faudrait pas trop compter sur la passivité sino-russe.

Et enfin j’en arrive au top de la malhonnêteté intellectuelle, portée par le concept de communautarisme, défendu de droite à gauche.

Mais au fait qu’est ce que le communautarisme, quels sont ces méfaits concrets et avérés, et surtout, quelles sont les communautés expressément visées.

Ainsi donc ce sera le prochain sujet de la vidéo d’AFCAMLe communautarisme dont ce message était un avant propos

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires