Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Ghana

 

 

Géographies

 
D’une superficie de 238538 km², le Ghana est un État d’Afrique occidentale, sur le golfe de Guinée. Au centre s’élèvent le plateau Achanti et, au Nord, des plateaux granitiques de moyenne altitude.

Les bassins des trois Volta , noire, rouge et blanche, qui drainent le Ghana, couvrent près de la moitié du pays. À l’Est, le barrage d’Akosombo forme le lac Volta, le plus vaste lac artificiel du monde, 8500 km². Au Sud, la zone côtière bénéficie d’un climat subéquatorial très humide.

Le centre du pays est couvert de savanes, le Sud-Ouest étant le domaine de la forêt.

Ouvert sur le golfe de Guinée, le Ghana se trouve au centre de la côte occidentale de l’Afrique. Son point le plus méridional, Cape Three Points, est situé à 4° 30' de latitude nord.

 

De là, le pays s’étend vers le nord jusqu’au 11e parallèle, sur environ 670 km pour 560 km à son point le plus large.

 

Le relief du Ghana consiste principalement en plaines basses. La moitié du pays se situe en dessous de 152 mètres d’altitude.

 

Les 537 km de côte sont bordés de sable et parsemés de nombreux cours d’eau dont la plupart ne sont navigables qu’en pirogue.

 

Une ceinture de forêt tropicale, coupée par des collines et des cours d’eau, s’étire vers le nord, le long de la frontière ivoirienne.

 

Cette région, nommée Ashanti, produit la plus grande partie du cacao, du bois et des minerais du pays. Au nord de cette ceinture, la forêt laisse la place aux buissons, à la savane et aux plaines herbeuses.

 

Le Ghana est traversé par de nombreux cours d’eau auxquels viennent s’ajouter des lagons côtiers, l’immense lac Volta ,plus grand lac artificiel du monde, et le lac Bosumtwi, au sud de Kumasi, qui ne s’écoule pas vers la mer.

 

Les cours d’eau sont nettement plus denses au sud et au sud-ouest, plus humides. Au nord, où l’accès à l’eau est plus difficile, il est fréquent que des rivières tarissent pendant la saison sèche.

 

La principale ligne de partage des eaux part du sud-ouest de la chaîne Akwapim-Togo, se dirige au nord-est à travers le plateau de Kwahu puis s’oriente à l’ouest vers la côte ivoirienne.

 

La plupart des cours d’eau situés au nord de cette ligne font partie du bassin versant du Volta. D’une longueur de 1 600 km et drainant une surface de 388 000 km2, dont 158 000 km2 au Ghana, le Volta et ses affluents drainent plus des deux tiers du pays.

 

Au sud de la ligne de partage, les cours d’eau sont plus petits et moins interdépendants. Les principaux sont le Pra, le Tano, l’Ankobra, le Birim et le Densu.

 

À l’exception des rivières qui se jettent dans des lacs ou qui tarissent à la saison sèche, tous les principaux cours d’eau du pays aboutissent dans le golfe de Guinée, directement ou comme affluent d’un fleuve.

Population

Les ethnies dominantes sont les Akans, les Achantis, les Anyis, les Ewés, les Haoussas, les Peuls et les Mossis. La population est majoritairement animiste , 38 %, puis protestante , 29 %. Les musulmans représentent environ 20 % de la population, et les catholiques 14 %.

Plus de 1/3 de la population vit dans les villes, principalement à Accra qui est un port actif. Important centre industriel, Tema est également la cité du cacao. Tamale, ville-marché du Nord, est la troisième ville du pays.

D'après le recensement de 2010 la population du Ghana est estimée à 24 658 823 habitants. Environ 51 % de la population réside en milieu urbain

 

Les principaux groupes ethniques sont les Akans ,47,5 %, les Mole-Dagbani ,16,6 %, les Ewes ,13,9 %, et les Ga-Dangme ,7,4 %.

 

D'après le recensement de 2010, les chrétiens représentent 72,6 % de la population tandis que les musulmans représentent 18,2 % et les religions traditionnelles 4,2 %. Les personnes n'ayant pas de religion représentent 4,3 % de la population.

 

Si ce consensus autour de la foi semble unir le pays, l’idée d’athéisme semble, elle, difficilement acceptable et même concevable

Histoire

Les Portugais baptisent le pays , Côte-de- l’Or ,  en 1481. Les Anglais, qui s’y installent au XVIe siècle, pratiquent activement le commerce des esclaves jusqu’au début du XIXe siècle.

En 1874, la Gold Coast , Côte-de-l’Or,  devient une colonie britannique. Elle connaît un développement économique rapide grâce à l’exploitation du cacao et des ressources minières.

Kwame Nkrumah fonde un mouvement d’opposition indépendance dès 1957 et prend alors le nom de Ghana. Nkrumahest élu président de la République en 1960. En 1966, l’armée s’empare du pouvoir.

S’ensuit une période de grande instabilité politique, marquée par de nombreux coups d’État. Depuis 1979 le pouvoir fut exercé par Jerry Rawling, réélu en Décembre 1996, puis battu en 2001 par John Kufuor, chef de l’opposition , NPP .

Le Ghana fait partie du Commonwealth. Le 28 décembre 2008, au terme d'une élection présidentielle très disputée et unanimement saluée pour son caractère démocratique rarissime sur le continent, c'est John Atta-Mills qui devient le nouveau président du pays. La passation de pouvoir s'est déroulée le 7 janvier 2009.

Le Ghana est une république à régime présidentiel dans laquelle le président remplit à la fois le rôle de chef de l'État et celui de chef du gouvernement.

 

Le gouvernement exerce le pouvoir exécutif tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le parlement ,système mono-caméral et le gouvernement.

 

La Constitution de 1992, qui inaugure la IVe République, jette les bases d'un État républicain démocratique, déclarant le Ghana comme une république unie dont la souveraineté appartient au peuple.

 

Le partage du pouvoir entre le président, le parlement, le gouvernement ainsi qu'un système judiciaire indépendant, doit contribuer à éviter des coups d'État, la prise du pouvoir par un gouvernement dictatorial ou par un parti unique.

 

La constitution actuelle, qui succède à celles de 1957, 1960, 1969 et 1979, s'inspire en partie de dispositions et d'institutions issues des constitutions britannique et américaine.

 

Une disposition controversée assure l'immunité des membres du PNDC pour tout acte ou omission pendant les années où le PNDC était au pouvoir.

 

Le 24 juillet 2012, John Dramani Mahama remplace le président John Atta- Mills, brutalement mort à l'âge de 68 ans, à la suite d'une courte et brutale maladie.

 

Selon les termes de la Constitution ghanéenne, John Mahama est à la tête du pays jusqu'au mois de décembre 2012, date de l'élection présidentielle.

 

Il est réélu président de la République du Ghana le 7 décembre 2012 et est investi dans ses fonctions le 7 janvier 2013 malgré l'opposition qui conteste son accession au pouvoir.

 

Le 29 août 2013, la Cour suprême ghanéenne confortait John Dramani Mahama dans ses fonctions présidentielles à la suite de son élection contestée des 7 et 8 décembre 2012.

 

Le recours devant la Cour suprême par Nana Akufo-Addo, chef de l’opposition, constitue un réel défi pour ce pays qui souhaite incarner un modèle démocratique en Afrique subsaharienne

Grenade

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy