MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Ghana

 

 

Géographies

 
D’une superficie de 238538 km², le Ghana est un État d’Afrique occidentale, sur le golfe de Guinée. Au centre s’élèvent le plateau Achanti et, au Nord, des plateaux granitiques de moyenne altitude.

Les bassins des trois Volta , noire, rouge et blanche, qui drainent le Ghana, couvrent près de la moitié du pays. À l’Est, le barrage d’Akosombo forme le lac Volta, le plus vaste lac artificiel du monde, 8500 km². Au Sud, la zone côtière bénéficie d’un climat subéquatorial très humide.

Le centre du pays est couvert de savanes, le Sud-Ouest étant le domaine de la forêt.

Ouvert sur le golfe de Guinée, le Ghana se trouve au centre de la côte occidentale de l’Afrique. Son point le plus méridional, Cape Three Points, est situé à 4° 30' de latitude nord.

 

De là, le pays s’étend vers le nord jusqu’au 11e parallèle, sur environ 670 km pour 560 km à son point le plus large.

 

Le relief du Ghana consiste principalement en plaines basses. La moitié du pays se situe en dessous de 152 mètres d’altitude.

 

Les 537 km de côte sont bordés de sable et parsemés de nombreux cours d’eau dont la plupart ne sont navigables qu’en pirogue.

 

Une ceinture de forêt tropicale, coupée par des collines et des cours d’eau, s’étire vers le nord, le long de la frontière ivoirienne.

 

Cette région, nommée Ashanti, produit la plus grande partie du cacao, du bois et des minerais du pays. Au nord de cette ceinture, la forêt laisse la place aux buissons, à la savane et aux plaines herbeuses.

 

Le Ghana est traversé par de nombreux cours d’eau auxquels viennent s’ajouter des lagons côtiers, l’immense lac Volta ,plus grand lac artificiel du monde, et le lac Bosumtwi, au sud de Kumasi, qui ne s’écoule pas vers la mer.

 

Les cours d’eau sont nettement plus denses au sud et au sud-ouest, plus humides. Au nord, où l’accès à l’eau est plus difficile, il est fréquent que des rivières tarissent pendant la saison sèche.

 

La principale ligne de partage des eaux part du sud-ouest de la chaîne Akwapim-Togo, se dirige au nord-est à travers le plateau de Kwahu puis s’oriente à l’ouest vers la côte ivoirienne.

 

La plupart des cours d’eau situés au nord de cette ligne font partie du bassin versant du Volta. D’une longueur de 1 600 km et drainant une surface de 388 000 km2, dont 158 000 km2 au Ghana, le Volta et ses affluents drainent plus des deux tiers du pays.

 

Au sud de la ligne de partage, les cours d’eau sont plus petits et moins interdépendants. Les principaux sont le Pra, le Tano, l’Ankobra, le Birim et le Densu.

 

À l’exception des rivières qui se jettent dans des lacs ou qui tarissent à la saison sèche, tous les principaux cours d’eau du pays aboutissent dans le golfe de Guinée, directement ou comme affluent d’un fleuve.

Population

Les ethnies dominantes sont les Akans, les Achantis, les Anyis, les Ewés, les Haoussas, les Peuls et les Mossis. La population est majoritairement animiste , 38 %, puis protestante , 29 %. Les musulmans représentent environ 20 % de la population, et les catholiques 14 %.

Plus de 1/3 de la population vit dans les villes, principalement à Accra qui est un port actif. Important centre industriel, Tema est également la cité du cacao. Tamale, ville-marché du Nord, est la troisième ville du pays.

D'après le recensement de 2010 la population du Ghana est estimée à 24 658 823 habitants. Environ 51 % de la population réside en milieu urbain

 

Les principaux groupes ethniques sont les Akans ,47,5 %, les Mole-Dagbani ,16,6 %, les Ewes ,13,9 %, et les Ga-Dangme ,7,4 %.

 

D'après le recensement de 2010, les chrétiens représentent 72,6 % de la population tandis que les musulmans représentent 18,2 % et les religions traditionnelles 4,2 %. Les personnes n'ayant pas de religion représentent 4,3 % de la population.

 

Si ce consensus autour de la foi semble unir le pays, l’idée d’athéisme semble, elle, difficilement acceptable et même concevable

Histoire

Les Portugais baptisent le pays , Côte-de- l’Or ,  en 1481. Les Anglais, qui s’y installent au XVIe siècle, pratiquent activement le commerce des esclaves jusqu’au début du XIXe siècle.

En 1874, la Gold Coast , Côte-de-l’Or,  devient une colonie britannique. Elle connaît un développement économique rapide grâce à l’exploitation du cacao et des ressources minières.

Kwame Nkrumah fonde un mouvement d’opposition indépendance dès 1957 et prend alors le nom de Ghana. Nkrumahest élu président de la République en 1960. En 1966, l’armée s’empare du pouvoir.

S’ensuit une période de grande instabilité politique, marquée par de nombreux coups d’État. Depuis 1979 le pouvoir fut exercé par Jerry Rawling, réélu en Décembre 1996, puis battu en 2001 par John Kufuor, chef de l’opposition , NPP .

Le Ghana fait partie du Commonwealth. Le 28 décembre 2008, au terme d'une élection présidentielle très disputée et unanimement saluée pour son caractère démocratique rarissime sur le continent, c'est John Atta-Mills qui devient le nouveau président du pays. La passation de pouvoir s'est déroulée le 7 janvier 2009.

Le Ghana est une république à régime présidentiel dans laquelle le président remplit à la fois le rôle de chef de l'État et celui de chef du gouvernement.

 

Le gouvernement exerce le pouvoir exécutif tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le parlement ,système mono-caméral et le gouvernement.

 

La Constitution de 1992, qui inaugure la IVe République, jette les bases d'un État républicain démocratique, déclarant le Ghana comme une république unie dont la souveraineté appartient au peuple.

 

Le partage du pouvoir entre le président, le parlement, le gouvernement ainsi qu'un système judiciaire indépendant, doit contribuer à éviter des coups d'État, la prise du pouvoir par un gouvernement dictatorial ou par un parti unique.

 

La constitution actuelle, qui succède à celles de 1957, 1960, 1969 et 1979, s'inspire en partie de dispositions et d'institutions issues des constitutions britannique et américaine.

 

Une disposition controversée assure l'immunité des membres du PNDC pour tout acte ou omission pendant les années où le PNDC était au pouvoir.

 

Le 24 juillet 2012, John Dramani Mahama remplace le président John Atta- Mills, brutalement mort à l'âge de 68 ans, à la suite d'une courte et brutale maladie.

 

Selon les termes de la Constitution ghanéenne, John Mahama est à la tête du pays jusqu'au mois de décembre 2012, date de l'élection présidentielle.

 

Il est réélu président de la République du Ghana le 7 décembre 2012 et est investi dans ses fonctions le 7 janvier 2013 malgré l'opposition qui conteste son accession au pouvoir.

 

Le 29 août 2013, la Cour suprême ghanéenne confortait John Dramani Mahama dans ses fonctions présidentielles à la suite de son élection contestée des 7 et 8 décembre 2012.

 

Le recours devant la Cour suprême par Nana Akufo-Addo, chef de l’opposition, constitue un réel défi pour ce pays qui souhaite incarner un modèle démocratique en Afrique subsaharienne

Grenade

Informations supplémentaires