MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », «  le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire » marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Une parfaite incohérence

 

Décidément, le microcosme parisien de la Caraïbe ne lâche pas le morceau, enlevant les doutes à celles et ceux qui ont cru que nos compatriotes étaient des demeurés, comme en fait foi le message tombé dans ma boîte, qu’après examen je procède à la diffusion, sans ajouter de commentairen le conenu étant plus qu'explicite...

 

En particulier ils ne comprennent pas qu’une association prenant des allures de structure officielle occupe pour ses activités, en couverture de manoeuvres politiciennes, les locaux de la Collectivité publique...

 

     - Ministère de l’Outre –mer  de la rue Odinot en Février 2015

      -Préfecture du Rhône ce 15 Avril - avec des invitations en catimini pour la petite histoire,   que très probablement je n’aurais pas honorée-…

 

Il est constant en effet que les associations quelles qu’elles soient, sont des structures privées qui en tout état de cause sont régies par le principe de l’égalité de traitement, pour ne pas fausser les règles de fonctionnement..

 

Mais je laisse à nos amis parisiens le suivi de cette affaire relevant de la politique de bas étage...

 

Pour ma part, je suis doublement troublé par les prétentions d’une association déclarée indument   représentative, qui exige la suppression du mot race dans la Constitution de 1958, pour le remplacer par quoi, du n'importe quoi...

 

Troublé en ma qualité de juriste, dont à juste titre je rappelle que nous sommes dans un Etat de droit, que la modification de quelle que nature du texte fondamental relève du législateur - texte identique Assemblée Nationale, Sénat-.

Puis soumis au vote du Congrès réuni à Versailles, ou à référendum à la discrétion du Pouvoir politique en place, avec les riques qu'il encoure en pleine période d'impopularité...

Une opération donc extrêment compliquée , couteuse pour les finances publiques,sans résultat tangible...

 

Et donc avancer une telle prétention pour plaire à des adhérents  non avertis ,relève d’une ignorence absolue du fait politico-juridique, de la fumisterie et de la mystification imbécile, tendant à faire croire que l'on est utile pour les problématiques de notre diaspora.

 

Troublé en ma qualité de Nègre, car quand on entre dans cette démarche, qu'aucun parti responsable, aucun politicien ne suggère, il est évident que l’on a honte de son environnement racial, honte d’appartenir à cette grande famille de la Négritude...

 

Qu’en conséquence, l' utilisation de la mouvance caraïbéenne, ou d'autres ethnies proches pour des objectifs douteux, relève de l’escroquerie intellectuelle,  de la manipulation de personnes éloignées des magouilles et des méandres de la politique politicienne...

Qu'on devrait se retirer...

 

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires