MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

 

L'incertitude sociétale

 

Malgré l’amicale suggestion de nombreux internautes qui pensent à tort où à raison que je dispose de moyens pour participer sur la toile à ces joutes nationales politico- politiciennes, j’ai toujours évité ce mélange de genre par principe, estimant d’avoir d’autres priorités pour mes terrains de combats.

Mais devant la gravité de la situation, je ne peux pas demeurer sous la table pour compter les coups en toute indifférence.

Précisément dans mon message intitulé 10 Mai j’ai évoqué la perte des valeurs de la République et du comportement républicain, remplacés par la lâcheté, l’hypocrisie, la malhonnêteté intellectuelle en y ajoutant ce jour le mensonge et la démagogie touchant tous les milieux notamment politique.

Et toute la presse internationale découvre avec stupeur, que le pays dans lequel nous vivons est dominé par une extrême et dangereuse intolérance, devenue inquiétante pour des minorités ethniques et autres groupes humains non organisés.

Est’ on en passe de retomber dans le sombre climat ayant succédé à la Révocation de l’Edit de Nantes -Louis XIV, Octobre 1685- pour attention attention, revivre un remake du massacre de la nuit de la Saint Barthélemy - Août 1572-qui certainement aurait une autre dimension avec la perspective d’une cruelle guerre civile.

Car comme disait un célèbre syndicaliste…il faut savoir cesser une grève…oui, il faut savoir cesser un combat devenu improductif, contre la volonté du peuple souverain en République

Pour ma part et nous avons la preuve que le concept vivre ensemble est de la poudre aux yeux, un slogan vide de sens que j’ai toujours dénoncé, parce qu’il mettrait en péril la dignité de certaines minorités ethniques, devenues les larbins du Système, style bonjou missié, messi missié, padon missié, que voudraient nous réduire certains, convaincus de leur soit disant supériorité

Alors par ces temps d’incertitude sociétale, je recommande à mes frères de race caribéens africains, d’observer la plus grande vigilance, pour ne pas tomber dans ces bains d’inconséquences et de naïveté dont nous sommes coutumiers.

Léonce Lebrun        

Informations supplémentaires