MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », « le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire» marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Des dîners spéciaux

 

Les médias nous informent que se tient ici ou là un dîner à dimension national ou local, un dîner à l’occasion duquel les hommes politiques de tous bords invités se pressent d’être présents sous peine d’être taxée d’anti….

Précisément à l’occasion d’un diner, ayant enregistré de nombreuses défections, certains invités pour justifier leur participation, ont fait publier un communiqué, dans lequel en ma qualité de Nègre, je retiens ce passage essentiel…par amitié pour la communauté…

Etrange, s’agit il de la communauté anglo saxonne, prussienne, chrétienne, protestante maçonne, que sais-je, non vous n’y êtes, non !!! Ce sont des nationaux, qui pour certains bénéficient d’un privilège exorbitant que constitue la double nationalité, qui peuvent contester et remettre en cause l’autorité de la chose jugée…

Oui vous avez compris, il s’agit d’une forme particulière du communautarisme, accepté toléré et caressé dans le sens du poil, dont je ne connais pas d’exemple en particulier.

Mais alors, pourquoi cette dénonciation, cette condamnation virulente, droite gauche, du fait communautariste, qui menacerait les fondements de la République… Rien que ça

Au fait qu’est ce que ce communautarisme si décrié… qui est visé, et dans quelle démarche machiavélique… Ce sera le sujet de mon prochain message.

Et vous retrouvez ci après le top 5 à l’affiche surwww.afcam.org pour Février 2010, avec une prorogation de L’Afrique en raison du contexte historique de la présente année, et surtout Haïti

Haïti, berceau historique de la Liberté dans la Caraïbe.

Haïti dans le malheur, dans la misère, certes, dont nous connaissons les causes historiques, mais une nation dont son peuple peut être fier de son Histoire.

En effet dès 1790, à Saint Domingue est lancé le vent de la révolte des esclaves, qui obligera la Convention en Europe a décrété la fin de l’exploitation de l’Homme par l’homme, un certain Février 1794.

Cependant, il était trop difficile de se séparer de cette belle et productrice colonie, alors Napoléon Bonaparte entrepris cette expédition punitive qui allait être fatale à la puissance coloniale, à l’occasion de ces mémorables journées de combat de Novembre 1803…qui auront conduit plus tard à la création, la naissance de la première nation Nègre, la seule à ma connaissance, à arracher son indépendance les armes à la main, c’était un certain 1er Janvier 1804.

Par la suite l’Occident mit tout en œuvre pour punir ce crime de lèse majesté, cette arrogance, faisant de Haïti un laboratoire de misère, de pauvreté, et d’instabilité politique, pour démontrer que les Nègres étaient incapable de s’assumer.

Que mes frères de la Guadeloupe et la Martinique se souviennent dans leur analyse au regard du peuple haïtien

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires