MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Péril noir, Paradis blanc, étrange…

 

Car dans ma naïveté et cette conception du réalisme, j’ai toujours considéré qu’il  y avait un PERIL et un PARADIS sans couleur et autre connotation raciale…

 Et pourtant, c’est  bien le fondement de ces concepts édités par des indoeuropéens 

qui  en même  temps réclament, vent debout, la suppression du mot RACE  dans la Constitution de 1958, une parfaite incohérence.

 

L’analyse est simple, dans la classification de races établit par le vainqueur …jaune, rouge, blanc, noir,  on observe que les appellations… jaune, rouge … ont disparu dans le langage courant, mais avec  la mise en orbite d’un petit nouveauu…le racisme anti -blanc

 

 

Et là encore dans ma conception étroite des réalités j’ai cru qu’il n’y avait qu’un Racisme dont les principales victimes historiques  et contemporaines, sont le Africains -sud,nord- et les Afro descendants dispersés sur l’ensemble de la Planète …

 

 

Ne restent plus en lice dans la hiérarchie des « couleurs humaines » que les indoeuropéens, qualifiés de « blanc » les Africains et descendants  présentés comme des «  noirs »...

 

... à tel point que les premiers désignés ont mille difficultés à prononcer le mot NEGRE qui signifie dans la tradition ancestrale…combat , conquérant etc…

 

 

Mais ce classement  « noir blanc » n’est pas innocent, d’aspect impérialo-colonialiste, avec le « blanc » synonyme de puissance d’arrogance et de domination, alors que le «  noir » est couvert du manteau de la soumission, de la pauvreté et la misère…

 

 Observez la gourmandise avec laquelle les médias de ce coté de l’Atlantique, utilisent l’épithète « noir ».cet homme noir, le paysan noir, l’avocat noir, le joueur  noir de l’équipe, l'artiste noir…etc

 

Mais, arrêtons ce besoin de supériorité raciale, cette soif d’humilier  l’autre en raison de son aspect physique, cette hypocrisie au pays des droits de l’homme, de l’égalité, liberté, et fraternité.

 

Il n’y  a pas plus de blanc que de noir ,mais des femmes et d’hommes qui poursuivent leur destin dans un Monde d’incertitude.

 

Quant à la problématique de race, je rappelle à toutes fins utiles que la France en tant que Nation a utilisé ce concept  pendant longtemps pour justifier la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage des Africains déportés.

 

Alors c’est un peu tard pour déclarer urbi et orbi, que les races n’existent pas, sauf à saisir les 192 + 1...

 

...Membres de l’ONU, seule Instance mondiale,  appelés à  se prononcer par un vote unanime sur cette épineuse et dramatique mystère sociétal …

 

En nous rappelant dans nos analyses que la Grande ROME de valeurs et de civilisation aura sombré corps et bien dès le Vème siècle après J.C

Le Monde Nègre

 

Avant- propos

...de Prétoria à Brasilia,

...de Port au Prince à Rabat,

...de Dakar à la Havane,

...de Kingston à Saint-Denis de la Réunion

...Que connaît l’Homme africain et la diaspora, de leur Histoire ...

...Une Histoire qui remonte à la nuit des temps...

...Une Histoire qui prend naissance en Afrique...

...L’Afrique berceau de notre Humanité, envahie, pillée...

...L’Afrique dont les enfants, victimes de la barbarie, dispersés de par le Monde ont souffert…

… de la traite…

… de l’Esclavage

… du colonialisme

et continuent de souffrir…

… de l’assimilation

… de l’intégration

… des sans-papiers

Et maintenant…

En ce début de siècle, le Monde Nègre  dont les ressortissants sont concentrés sur /

 -Le continent africain

 -Les Iles de l’Océan Indien

 -Le continent américain

 -Les Iles de la Caraïbe

-Certains pays de l’Espace du Pacifique, est privé entre autres /

 -de technologie avancée,

 -de défense nucléaire,

 -de stratégie commerciale pour la production et les échanges,

 -de politique économique et financière,

 -d’un potentiel sanitaire et social,

 -de stratégie et de politique de communication intercommunautaire. Pour toutes ces raisons, notre Race est placée sous tutelle,  mais ce constat aussi implacable qu’il soit, ne vaut pas acceptation...

Comment eut-il pû en être autrement, dès lors que l’honneur et la dignité de centaines de millions de femmes et d’hommes, sont devenus un enjeu majeur pour les habitants de notre Planète.

De fait, pour le Monde Nègre il lui reste à tout démontrer en vue de gagner les grandes batailles du 21ème siècle, afin de déboucher en position de vainqueur, sinon de force, dans les années à venir.

La barre est certes placée…

... Bien haut…

...Trop haut penseront certains, mais l’Histoire nous a appris que le Monde bouge, les situations ne sont pas immuables, des brillantes civilisations ont sombré

... Tout peut donc arriver.

Il vaut mieux donc préparer l'avenir, et dominer le destin, au lieu de subir à titre collectif, les aléas de l’inconnu.

Précisément, à l’aube de ce siècle, l’Histoire donne au Monde Nègre , une chance essentielle, et même unique, d’approfondir la réflexion sur son passé, et de dégager les lignes directrices autour de grandes valeurs, telles que /

 -la solidarité

 -l’identitité culturelle

 -la connaissance

...A l’occasion du 200ème anniversaire de la création de l’Etat de Haïti en 2004, première nation nègre du monde contemporain.

Dans ce contexte, AFCAM publie depuis juin 2001, une synthèse portant sur la géographie, la population , l’Histoire, la situation économique et sociale ainsi que la culture des pays indépendants...

...Associés au concept et à la réalité du Monde Nègre , une démarche qui corrobore avec la connaissance et l’union incontournable de nos peuples...

...Que vous pouvez en prendre connaissance en cliquant sur -Haut Comité du Monde Nègre- puis -Annexes- de la page d'accueil.

… il n’y a pas de fatalité de la misère…

… il n’y a pas de fatalité du -pmaisme- mot découlant du nouveau concept occidental, et du -G7- pour désigner les - pays économiquement moins avançés- de la Planète, d'origine essentiellement africaine.

Léonce Lebrun

Le blog de Léonce Lebrun  

Ce n’est pas parce qu’on est né en Afrique assorti d'une "peau foncée" que l’on peut se déclarer être un Africain voir même de Nègre

...Car Africain et Nègre sont des valeurs qui portent en elles, l’Honneur,la Dignité d’une Race, et comme dirait Fanon, un idéal  qu’on assume ou que l’on trahit.

Et le déplacement en terre africaine de ce Roi soleil sans couronne avec ces échanges plus que douteux au Burkina Faso  puis en Côte d’Ivoire, ont apporté la preuve que l’homme de ce Continent, et ses diasporas en Europe, ne sont pas rentrés dansle périmètre de la conquête, pour le plus grand bonheur des Occidentaux.

 

La francophonie

Informations supplémentaires