MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Ils sont restés, revenus, ou venus faire fortune dans une Afrique pauvre, dit-on « indépendante « Ces personnes mènent la grande vie en autarcie. Ce sont les expatriés, gardiens d’un néo colonialisme qui prolonge un francafrique voulant  perdurer avec la complicité des dirigeants  corrompus.

Alors qu’en terre caraïbéenne, le touriste indo européen se comporte en terrain conquis...

A l’inverse il y cette population africaine venue  en Europe pour grossir la masse des sans papier à l’existence plus que précaire…

Et donc pour sortir de l’impasse, je leur conseille avec toutes les minorités ethniques (afro descendants, maghrébins, asiatiques) de tenter une plate-forme commune pour donner une existence concrète à ce Communautarisme tant vilipendé par toutes les tendances de l’échiquier politique national …

Week-end malien

 

La communauté malienne a rendez-vous ce week-end avec le public de la Région…

Le Mali, terre de souffrance et de misère, dont les dirigeants inaptes aux impératifs d’une gouvernance de souveraineté, ont joué de nouveau en Afrique, la stratégie de Benghazi (Libye) pour autoriser au colo-impérialiste de jouer sans vergogne la carte de l’Otanisme et qui n’est pas prêt de se retirer … depuis Février 2013

Car de vous à moi , vous y croyez à la version du jadhdisme , ce terrorisme capable de porter le feu en terre européenne, avec des va-nu- pied, sans stratégie, à peine capable de manier une grenade.

Une odieuse manipulation dont seule peuvent accorder du crédit, des nationalistes obtus et une frange non négligeable de la mouvance africaine hyper naïve, toujours prête à pardonner et à trouver des excuses à bowna, malgré des siècles d’humiliation…

Dans mon dernier message sur la Libye, j’indiquais qu’il fallait éviter de tuer des civils au cours  d'une opération de commando, mais un internaute européen n’est pas d’accord ,soulignant à jute titre que les bombes accidentelles n’épargnent personne … enfants, vieillards, femmes, handicapés…

Soit, mais je suis un civil avec une mentalité de Soldat qui remonte dans la nuit des temps…

Par définition un Soldat digne de ce titre ne tire pas sur un être désarmé, suivant la règle des armées, nous avons affaire à un crime de guerre, considéré comme un assassinat dont l’auteur relève d’une Cour d’Assisse…

Mais force est de constater que ce ne fut pas le cas en territoire libyen de Mars à Novembre 2011

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires