MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

La grande proximité de la France avec  l’Etat hébreu, est une source permanente de disfonctionnement, oû disparaît la notion de « souveraineté », qu’à l’occasion d’évènements tragiques du 7 Janvier 2015, un dirigeant de Tel Aviv repart avec des dépouilles mortelles de nationalité francaise, suivant  l’accord du Parquet de Paris et donc du Gouverenement,( secret d'Etat ou de défense) sans doute, alors même que l’institut Médico légal ne s’est pas prononcé, après autopsie des corps, sur la nature des projectiles touchés par les vcitimes, ce qui est une anomalie flagrante, par rapport aux règles du Droit

Que suivant une incivilité ou autre, ayant touché un citoyen de confession judaîque, il lui suffit de faire état de cette appartenance pour bénéficier du label de « circonstances aggravantes » une dispossition contraire à l’Egalité des citoyens devant la loi, et va à l’encontre du concept de la laïcité.

En sommes une religion, le Judaïsme transformé en Race… Mais, où est la place du Racisme dans cette chienlit…

Une tribune à l’attention des communautés africaines

Lors de la diffusion de mon dernier message intitulé…30 Septembre fin- tous les mails affiliés entre autres à Hotmail, Voila, Free, Numéricâble, ont été rejetés par le serveur.

Tenant compte de l’intérêt de ce texte qui est très visité par les internautes européens, comme du reste l’ensemble du site, j’ai donc procédé à une nouvelle diffusion en modifiant le titre, devenu, « Le dernier virage », qui colle fort bien avec le contexte, que je vous recommande une lecture attentive, de même que les contenus du blogue, en particulier…Notre Drame , car il ne faut pas se mettre la tête dans le sable, le Monde Nègre, notre Monde y est plongé totalement…

Cela dit, il y quelques semaines, dans le train qui me conduisait à Genève pour une Conférence organisée par le CRAN (Suisse) je rencontrai un camarde africain, animateur de la Radio SUN FM organe afrocaraibéen des années 1990 , heureux de ces retrouvailles, me remémorant mes chroniques décapant, avec ses souvenirs, toute la fierté d’être un NEGRE, grâce à mes propos qui résonnent toujours dans sa tête…

Il est vrai qu’en terre caraïbéenne, n’ayant pas été touché par le big bang cérébral, je ne suis donc pas un adepte de « la langue de bois, » ni versé dans les propos de sens du poil, pour « flatter bowna »

Et quand je suis de passage en Martinique, je me fais un devoir de rencontrer mes vieux maîtres, ceux encore vivants, ces « faiseurs de cerveau », dont un, disparu, nationaliste –né ,était persuadé que j’étais de retour sur l’Ile pour lancer le mouvement révolutionnaire...et de lui retourner toujours la même réponse…

…Oui, mais la Révolution est engagée avec des femmes et des hommes motivés décidés, disposant d’u minimum de culture sur leur passé, or le Colonisateur omniprésent, a mis en place un dispositif pour tenir nos peuples dans un état permanent d’obscurantisme…

En fait, mon cher et vieux professeur savait lire dans ma pensée, percevanit que j’étais habité par ce désir ardent de créer un incident, qui conduirait notre pays dans la spirale d’une insurrection armée, pour sa souveraineté…

C’est une évidence que je n’ai jamais exclu,et ce n’est pas par hasard qu’en 1996 je diffusais cette célèbre chronique… « Un Rêve », suivi de « Prémonition », en réponse au 50è anniversaire de la loi assimilationniste du 19 Mars 1946, très largement reprises par les « indépendantistes martiniquais »

Et si tel avait été le cas, en ma qualité de Commandant suprême en chef de la Rébellion, je serais contraint, sans état d’âme ,de faire passer par les armes (fusillé) trop de mes frères de race pour haute trahison, car le combat pour l’indépendance d’un territoire colonisé est impitoyable et n’a pas pour vocation de servir le « chocolat chaud », aux ennemis de la Révolution…,

Mais vis-à-vis de cette aventure meurtrière le destin en a décidé autrement pour moi…

Et vous Africains, dont certains découvrent cette force révolutionnaire, sachez que les nombreux internautes européens qui me suivent ont compris que je n’étais pas un « béni oui oui » du Système, accordant de l’intérêt aux seules valeurs de l’Occident, comme certains membres de votre diaspora, alors qu’à titre personnel, traversé par plusieurs cultures, je ne mesuis jamais laissé surprendre et dominé par celle du Colo-impérialiste…

S’agissant effectivement de l’AFRIQUE, berceau de mes ancêtres, je ne peux me résoudre à la division de cet immense Continent, hérité du partage de la Conférence de Berlin (1885) dont pourtant dans « les Damnés de la Terre » Frantz Fanon avait donné les outils pour éviter que l’indépendance ne soit pas octroyée… car elle s’arrache…

Et dans las années 1960, le colonisateur, tablant sur notre naïveté, doublée d’une mémoire courte, a concédé, donné des indépendances, donc sans combat, qui de nos jours se payent comptant par un néo colonialisme implacable

…Franc CFA, francophonie, interventions douteuses au Mali ,en Centre Afrique, participation intempestive en Côte d’Ivoire, destruction de la Libye, dont la Syrie aurait connu le même sort sans véto du CS, ce ne sont pas ces larmes de crocodile et jérémiades médiatiques qui changeront la donne…

...Une occupation anormale du Sahel sous fond de lutte contre le « terrorisme «

Et de vous à moi,a-t-on trouvé trace dans ce pays de commandos structurés, armés lourdement de fusils d’assaut, de grenades offensives, de lances roquettes de charges de TNT et de C4 redoutables…

…De commandos, chargés d’une mission précise de destruction d’infrastructures industrielles, de bâtiments publics, respectant scrupuleusement les consignes, et se retirant sans laisser traîner, ordinateur, portable, pièces d’identité, empreintes…du travail de « pro »

Or à ce jour cela n’a pas été le cas, et si des crétins, jouant à la mitraillette, rapidement identifiés et liquidés, au mépris des règles de l’Etat de droit, on peut sans risque de se tromper ,l’Histoire le confirmera, avancer que ces hommes ont été manipulés…par qui et à quel niveau de responsabilité, pour jeter le trouble, le désarroi le discrédit entre autre sur la population musulmane… opération réussie…

Et face à un peuple faible, politiquement désorienté, ignorant ou feignant les conséquences de la géopolitique (destruction de l’Irak et de la Libye) un Pouvoir aux abois ,sous couvert de démocratie et soutenu par des médias affidés, peut vendre sans complexe sa marchandise « attentat »

Au fait, des internautes européens qui me soutiennent, avancent souvent que je dispose de plusieurs générations d’avance, sur mes frères de race africaines et caribéenne, m’attribuant notamment la note 10 en terme de courage politique sur une échelle de « 0 à 10 »

Mais cette perspective qui ne m’arrange pas, laisse planer le sentiment que je ne serai pas un des témoins du réveil de ce géant africain…

Une Afrique engagée dan une gigantesque guerre civile, au titre de laquelle j’ai déjà rédigé par prémonition l’opération du nom de code « BEHAHNZIN »,une guerre qui aurait dû être menée depuis les années 1960…Une Révolution dans laquelle j’aurais tant voulu prendre toute ma place, en conduisant victorieusement un bataillon au combat…

Eh oui, chacun son rêve, n’en déplaise à cette diaspora toujours attachée aux basques de cette « mère patrie virtuelle » je veux tôt ou tard que l’AFRIQUE, devienne une puissance respectée,débarassée de toute trace de néo colonialisme occidentale..

...Un drôle de garçon cet africain né dans la Caraïbe…

Il y a quelques années, jeune étudiant en « Agro » dévalant les pentes neigeuses de la Station de Toussuire(Savoie) durant les vacances scolaires, je fus approché et aimé follement par une brillante et belle enseignante de race européenne ,agrégée de philosophie de son état ,en poste à Annecy (Haute –Savoie)...

...Bizarre la vie avec ses mystères quand elle nous tient…

Seulement voilà sa famille mit un véto à cette relation estimant qu’elle était racialement incompatible…

Mais A-V toute à sa peine, voulut s’opposer à cette décision familiale, me proposant de nous éloigner de Grenoble (Isère) sa vile natale pour vivre ensemble…

Et me voilà cerné par toute une série de considérations, double bousier d’Etat et de collectivité outre mer, donc vivant aux dépens de cette personne, avec des études non terminées…

De surcroit nous ne sommes pas mariés et je me trouve envahi par tous les principes (tordus) qui ont contribué à forger notre éducation en terre martiniquaise…

J’ai donc décidé, avec quelques regrets, certes, mais une bonne dose de lâcheté néanmoins de me retirer du jeu, au grand désespoir de A-V

En somme chacun retrouvait le cours de sa vie, c’étais pour moi une mauvaise entrée dans le monde des adultes, un couac dont j’étais totalement responsable…

De nos jours comment aurais-je agi...

A-V, ne m’a jamais condamné, et a magnifiquement repris le dessus en devenant dans le cadre de sa fiIIière professionnelle, une excellente haut fonctionnaire de l’Etat …

Et me voilà quelques temps après un sursis règlementaire, admis au service militaire, dans une unité spéciale de l’Armée de terre, pour laquelle la réserve était de rigueur…

Mais avec moi c’était difficile, « chasser le naturel, il revient au galop »

Car au pays de la grande muette je trouvai le moyen de diviser les officiers (actifs et appelés) autour du concept du « droit des peuples à disposer d'eux mêmes »

C’était intolérable... mais dans cet imbroglio et pour ma chance ,Le Colonel commandant la Place, un aristocrate pourtant distingué, avait pris fait et cause pour mes thèses...

...Ce qui me conduit à ne pas faire un seul jour de salle de police, par un motif qui atterrissait au panier , à l’arrivée du bureau du « Colo » les hommes qui ont eu l’honneur d’affronter l’Armée, savent à quoi pouvait aboutir un motif..

Er dans la vie active mes coups politiques, syndicaux et autres, n’ont jamais été gratuits…

C’est ainsi que j’ai refusé la médaille du travail de mon Administration autour d’une décision qui n’était pas négociable, au grand désespoir de certains collèges…

Dans la même année à la suite des accords de Matignon en Octobre 1988 je déclinais une nomination gouvernementale de Haut commissaire adjoint en Kanaky (Nouvelle Calédonie) par honnêteté intellectuelle et cette fois je récoltai le mécontentement des membres de ma famille...

Etant un partisan convaincu de l’indépendance de ce territoire, j’ai considéré à juste titre, que le référendum intervenu, ne réglait pas la problématique nationaliste du peuple canaque, nous avons eu la preuve…

Car ce pays, la France je la connais, son Histoire, ses institutions, leurs genèses, ce qui me donne un avantage considérable dans le débat public…

Depuis l’acquisition de son immense empire colonial débutée dès le 17ème siècle, elle n’a rien lâché….

Chassée par la force (Haït 1804, Indochine 1956, Algérie1962,) ou se maintenant par la ruse ,la diplomatie (Polynésie, Afrique de l’Ouest avec des indépendances octroyées, cette Nation ne fait illusion au 21ème siècle ,qu’avec les territoires dits outre-mer qui lui permettent d’occuper un vaste espace maritime...

Et dans l’immédiat, retenez que mes actions se sont toujours déroulées dans l’optique de la pensée de Céaire et Fanon, avec ce sentiment d’être au service de l’Honneur et la Dignité de ma Race NEGRE…j'ai fait le job...

En ce sens, j’ai connu de grands hommes, dignes de l’AFRIQUE que pour certains j’ai facilité avec d'autres amis, la fuite vers l’Est, pour éviter la répression de groupements très spéciaux au service de dirigeants africains dévoyés, je n'en dirai pas plus...

Mais l’immédiat l’année 2O17 sera une grande période, un rendez vous à ne pas manquer avec ses commémorations multiples, jy reviendrai...

...Ce qu’on fait dit-on sur cette terre, résonne dans l’Eternité...

...Alors quand demain viendra pour moi l’heure de partir par manque d'oxygène…

...Vous serez nombreux à m’accompagner sur cette dernière portion de route terrestre qui conduit vers l’Eternité, porté par mes frères de Race…

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires