MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », « le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire» marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Une offensive décisive pour la FEUA

 

A une époque où l’Occident veut nous imposer, dicter ses émotions et ses héros, en faisant fi des réalités historiques et de la misère de certains peuples notamment en Afrique, et en particulier l’Afrique du Sud sujet de l’actualité

Que cette tentative trouve un écho favorable, ce qui confirme ma théorie du big bang cérébral touchant les populations de l’Ouest africain et certains territoires du bassin caribéen…

…Il est encore heureux que des voix s’élèvent pour dire Non à l’imposture.

Traversé par plusieurs cultures, j’ai cette extraordinaire chance de ne  m’avoir pas laissé piéger par la culture dite dominante, restant fidèle à mon Histoire, et comme me le disait un ami européen, « c’est rare dans vos communautés », qui s’y connaît en tant qu’anthropologue.

Et pour tenir compte du contexte, je publie ci dessous une chronique intitulée Le temps de la Croisade  diffusée sur SUN- FM  en 1996, dont les auditeurs afro caribéens du Samedi de cette fréquence s’en souviennent, une preuve que je ne suis pas tombé dans ce combat hier matin…

Précisément, pour rester dans ce climat de croisade, je lance dès  l’an prochain une offensive pour la conquête de la Fédération des Etats-Unis d’Afrique, une offensive à la condition que je dispose d’une réserve d’oxygène suffisante, car si l’intelligence sera toujours présente, on émet toujours une réserve sur la santé…

Au titre de cette offensive qui prendra des formes diverses j’attacherais du prix à ce que les Africains soucieux de l’Avenir de ce continent, leur Continent, s’y associent.

Ils démontreront que la qualité de NEGRE  peut leur être associée

Léonce Lebrun

                          wwwxxxwwwxxxwwwxxxwwwxxxwwwxxxwww

                  Une chronique de 1996  intitulée Le temps de la Croisade 

 

En cette fin de siècle, chacun voudrait établir son bilan, sa vision du Monde en fonction de son éducation, son environnement, ses choix politiques et philosophiques.

Les uns retiendront la conquête de l'Espace, et les formidables progrès de la science et des technologies.

Pour d’autres, le choix se portera sur la fin du communisme.

Par souci d'humanisme certains accorderont plus d'attention au processus de la décolonisation.

Pour ma part, et l'actualité me donne raison, après plus de 500 ans de domination coloniale, le Monde Nègre est placé sous tutelle par le jeu du Néo- Colonialisme.

Tout d'abord quelle est la composition de ce Monde Nègre :

- de l'immense majorité des populations de l'Afrique
- des peuples de la Caraïbe
- d'importantes composantes des nations d'Amérique
- des peuplades disséminées dans les Océans Pacifique et Indien

Combien, peu importe, c'est un monde avec son Histoire qui remonte dans la nuit des temps.

Selon le degré d'évolution du vocabulaire et de l'euphémisme, on a fait état de pays sous développés, ou en voie de développement.

Mais peu importe le vocable, un constat s'impose, ce monde qui nous est si cher, ne dispose pas de :

-la science
- la technique, la technologie
- la finance
- la dissuasion nucléaire.

Dès lors, et par les armes, le chantage à la faim, la diplomatie rampante, on lui impose les lois de l'extérieur.

Mais déjà, les consciences se réveillent ici et là, timidement certes, mais avec courage et persévérance.

Si le mécanisme du piège a été mis en lumière, il n'a pas pourtant été démonté.

Alors voici venu le temps de la Croisade. C'est une grande opération dont la finalité consiste ni plus ni moins à libérer le Monde Nègre

Que chacune et chacun retienne ce mot " croisade " qu'il ait pour chaque Nègre de cette terre, un sens particulier, qui rime avec Espoir, Dignité, Liberté

Que chaque Nègre se sente mobilisé, pour cette grande bataille au titre de la restauration de nos valeurs dans ce Monde.

Que demain, il n'y ait plus d'affaires en Afrique, fomentées de l'extérieur en vertu des règles du néo-colonialisme.

Une croisade avec l'espoir pour la liberté.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires