MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Asmara

 

 

Asmara est la capitale et la plus grande ville de l'Érythrée Sa population est d'environ 500 000 habitants. Elle est située par 15° 20' de latitude Nord et 38° 55' de longitude Est

Les textiles, les habits, les chaussures, les céramiques, la viande, la bière sont les principaux produits industriels.

 

Histoire

Asmara se forma à partir de quatre villages au XII siècle comme relais. Elle devint plus tard la capitale du prince Ras Alula. Elle fut colonisée par l'Italie en 1889 et devint la capitale nationale en 1897.

 

 Vers la fin des années 1930, les italiens modifièrent profondément la ville avec un nouvel ordonnancement et de nouveaux bâtiments, Asmara était appelée ,Piccola Roma -la petite Rome-.

 

 De nos jours, la plupart des bâtiments sont d'origine italienne et les magasins portent toujours des noms italiens , par exemple Bar Vittoria, Pasticceria moderna, Casa del formaggio, Ferramenta-.

Durant la guerre d'indépendance érythréenne contre l'Éthiopie, l'aéroport d'Asmara joua un rôle central dans le conflit.

 

 Les Éthiopiens l'utilisèrent afin de recevoir des armes et des fournitures de leurs soutiens étrangers. Elle fut la dernière ville à tomber aux mains du Front populaire de libération de l'Érythrée. Elle fut assiégée en 1990 et tomba sans combat le 24 mai 1991.

 

Panorama

La ville accueille le Musée national d'Érythrée et est connue pour ses bâtiments du début du XXè siècle, notamment le Cinéma Impero de style art déco, la Pension Arica de style cubiste, l'éclectique cathédrale orthodoxe, l'opéra, le bâtiment futuriste Fiat Tagliero, la cathédrale catholique néo-romane, la synagogue et le palais du Gouverneur. On peut aussi citer une salle de bowling et un grand marché.

 

Asmara possède aussi une université et un fort du XIXe siècle. La ville est desservie par l'aéroport international d'Asmara -Yohannes IV, code AITA , ASM-et est reliée au port de Massaoua par le chemin de fer érythréen.

 

Asmara est aussi le siège de l'archevêché de l'Église orthodoxe érythréenne qui s'émancipa en 1993. L'archevêque fut élevé au rang de Patriarche d'Érythrée en 1998, au même titre que l'Église éthiopienne orthodoxe. Asmara a été proposé comme addition possible à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

 Le patrimoine moderniste d'Asmara a fait l'objet d'un projet financé par la Banque Mondiale -projet CARP-entre 2001 et 2006.

 

Depuis cette date l'Union Européenne a également lancé un programme relatif au patrimoine culturel et prévoit entre autres la restauration  

Informations supplémentaires