MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Simone Schwarz-Bart

 

 

Simone Schwarz-Bart ,née Brumant est un écrivain français.

Biographie

Née le 1er aout 1938 à Saintes en Charente- Maritime de parents guadeloupéens, elle rentre au pays à l'âge de trois ans.

 Elle fera ses études à Pointe-à-Pitre, puis à Paris et à Dakar. Son œuvre est imprégnée de l'Afrique, de la Caraïbe et de l'Europe.

À 18 ans, alors qu'elle est encore étudiante à Paris, elle fait une rencontre qui sera déterminante , André Schwarz-Bart. Celui-ci est en pleine écriture difficile de son livre Le Dernier des Justes , prix Goncourt 1959

C'est lui qui exhortera Simone à écrire à son tour car il a décelé en elle le talent d'un grand auteur.Ce sera d'abord un roman à quatre mains avec son époux , Un plat de porc aux bananes vertes, histoire des exils caribéens et juif en miroir.

Puis en 1972, Simone écrit seule Pluie et vent sur Télumée miracle qui, encore aujourd'hui est considéré comme un chef d'œuvre de la littérature caribéenne.  Un best-seller inépuisé et inépuisable ,  dira le romancier Patrick Chamoiseau.

Simultanément arrive Ti jean l'horizon 1979.

Simone écrira également pour le théâtre Ton beau capitaine, pièce étonnante et ciselée en un seul acte, avant de retrouver son époux pour publier une encyclopédie en sept volumes Hommage à la femme noire mettant notamment à l'honneur toutes ces héroines noires absentes de l'historiographie officielle.

En septembre 2006,Simone a été promue au grade de commandeur dans l'Ordre des Arts et des Lettres.

Informations supplémentaires