MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

Enrique Peña Nieto

 

Enrique Peña Nieto né le 20 juillet 1966 à Atlacomulco, État de Mexico, est un homme politique mexicain, membre du Parti révolutionnaire institutionnel.

Il est président du Mexique depuis le 1er décembre 2012. Élu le 1er juillet de la même année, il a été confirmé comme tel par le Tribunal électoral fédéral le 31 août suivant

En 2003, Peña Nieto est élu député du district XIII, à Atlacomulco, au Congrès de l'État de Mexico pour la LVe législature.

Entre septembre 2003 et septembre 2004, il est coordinateur du groupe parlementaire du Parti révolutionnaire institutionnel et préside l'Assemblée de coordination politique.

Le 17 octobre 2004, le Parti révolutionnaire institutionnel lance le processus pour la désignation du candidat au poste de gouverneur de l'État de Mexico.

Les candidats déclarés sont, outre Peña Nieto, Guillermo González Martínez, Oscar Gustavo Cárdenas Monroy, Jaime Vázquez Castillo, Eduardo Bernal Martínez, Ferdinand Alberto García Cuevas, Cuauhtémoc García Ortega, Isidro Pastor Medrano, Enrique Jacob Rocha, Héctor Luna de la Vega et Carlos Hank Rhon.

En avril 2005, Enrique Peña Nieto est désigné comme le candidat unique du PRI et de son partenaire de coalition, le Parti vert écologiste du Mexique.

Le 3 juillet 2005, il est élu gouverneur de l'État de Mexico en obtenant 49,2 % des voix, largement devant ses adversaires du PAN et du PRD. Il exerce cette fonction entre le 16 septembre 2005 et le 15 septembre 2011

Le 17 décembre 2011, il reçoit l'investiture comme candidat unique du PRI pour l'élection présidentielle du 1er juillet 2012, à l'issue de laquelle il est élu en obtenant 38,21 % des voix devant son principal adversaire Andrés Manuel López Obrador.

Il est officiellement proclamé élu président de la République le 31 août 2012, après un rejet du recours en annulation de l'élection présidentielle.

Il prend ses fonctions de président du Mexique le 1Enrique Peña Nieto, né le 20 juillet 1966 à Atlacomulco, État de Mexico, est un homme politique mexicain, membre du Parti révolutionnaire institutionnel.

Il est président du Mexique depuis le 1er décembre 2012. Élu le 1er juillet de la même année, il a été confirmé comme tel par le Tribunal électoral fédéral le 31 août suivant

L'une de ses initiatives est de former une gendarmerie nationale mexicaine en 2014.

Le 6 juin 2012, le quotidien britannique The Guardian publie des informations dénonçant l'existence d'un accord entre le conglomérat multimédia Televisa et Enrique Peña Nieto sur des informations relatives à lui-même et à López Obrador aux élections fédérales mexicaines de 2006 dans l'objectif de favoriser le premier et porter préjudice au second.

Bien que les informations du Guardian correspondent à d'autres faits et informations antérieures, diverses sources indiquent que l'origine des documents et leur degré d'exactitude ou de véracité sont difficiles à évaluer

Le 11 mai 2012, à la suite de sa participation au forum de l'Université ibéro-américaine, le mouvement Yo soy 132 a été créé.

Un de ses objectif a été ,sauf pour les représentants de l'Institut technologique autonome de Mexico de s'opposer à l' imposition médiatique  opérée par Enrique Peña Nieto ou de tout autre candidat.

Pendant la campagne électorale le PRD et PAN ont dénoncé l'achat de votes de la part du PRI. Concrètement l'Unité de contrôle de l'Institut fédéral électoral a confirmé qu'une personne morale à caractère marchand avait financé 9 924 comptes bancaires électroniques, pour un montant total de 70 815 534 pesos.

Selon le PRD et le PAN ces fonds auraient été destinés à payer la structure du PRI dans les bureaux de votes pour influencer illégitimement et illégalement le vote des électeurs.

Cet avis a été garanti à la suite de la découverte de relations entre le PRI, Alkino et d'autres entreprises marchandes pour un montant de 66 millions de pesos distribués par l'intermédiaire de la Banque ,Banca Monex,

En janvier 2013 L’I institut fédéral électoral a validé l'avis de l'unité de contrôle et a avisé le PRI-PVEM qu'il recourait à des opérations illicites pour le financement de la campagne d'Enrique Peña Nieto.

Informations supplémentaires