Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

 Le Communautarisme (suite et fin)

 

Antisémitisme, communautarisme, terrorisme

… mais pour qui sonne le glas , car avec un tel palmarès  d’ ennemis intérieurs…

…comment des politiciens soutenus par des médias affidés peuvent-il  appeler à vivre ensemble avec de telles contradictions…

…qui tout compte fait est un cri de désespoir, face à une catastrophe imminente qui conduit le pays au mur…

 

… car, las d’appeler au loup absent, le jour où il sera là, il n’y aura personne...

 

…et à bien observer on relève que parmi les 193 Nations membres de l’Organisation des Nations Unies la France  réunit pour son compte, le plus de désagréments…

 

Et avant de discourir les politiciens devraient se remémorer l’Histoire de ce pays qui réunit sur son nom de tant de « satisfécits »…

 

Patrie des droits de l’Homme, liberté égalité fraternité, hérité de la colère du peuple en 1789, autant de triomphes sociétales qui peuvent indisposer les autres Nations de la Planète sensées de ne pas avoir autant de Qualités…

 

… et nous voilà remontant cette Histoire  limitée à partir de 1870…

 

1870 en effet c’est la déroute face aux forces prussiennes qui s’en vont comme prise de guerre avec les régions de l’Alsace et la Lorraine, curieux, il n y a pas d’alliées de secours

 

1914 la jeunesse française est toute excitée, veut en découdre avec l’Allemagne, la chasse est menée contre les pacifistes, Jean Jaurès est assassiné, son assassin acquitté sa famille doit solder en totalitér lres frais de justice

 

… mais avec les Alliées, la France s’en sort en 1918, et torpille les résultats de la Conférence de  Versailles en 1919, avec ses excès en ouvrant les soupapes de revanche de la montée du National Socialisme en Allemagne…

 

…les cérémonies du centenaire  de 2019 étaient injustifiées, ne rendant compte de la réalité historique de 1914- 1918

 

…car en 1940 c’est la déferlante allemande avec les forces armées du 3è Reich qui occupent le pays jusqu’en Avril  1945

 

et c’est à nouveau les Alliées qui sauvent la France

 

…  ne retenant pas la leçon en se lançant dans des guerres de décolonisation contre des peuples indochinois et algériens qui revendiquent à juste titre leur LIBERTE

 

Et donc ce résumé de l’Histoire n’est pas brillante et devrait conduire les dirigeants vers plus d'humilité dans leurs rapports avec les autres peuples et Nations...

 

...or c'est l'arrogance, la prétention, et le donneur universel de leçons qui prévalent...

 

car la France a occupé des territoires, colonisé et assimilé des populations

 

… et sa croisade insensée  livrée contre la présence de ces personnes sur son territoire sous le couvert de communautarisme...

 

...relève de l’intolérance, d'incohérence politique dans la désignation des ennemis de cette République monarchique et de la discrimination raciale.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Otto Pérez Molina

 

Otto Pérez Molina né le 1e décembre 1950 à Guatemala, au Guatemala est un général retraité et homme politique guatémaltèque. Il est président de la République depuis le 14 janvier 2012 pour un mandat de quatre ans

Il a postulé pour la présidence du parti du centre-droit guatémaltèque - Partido Patriota, dont il est le fondateur et le secrétaire général depuis sa création 20 décembre 2001.

Il est le premier militaire élu par le peuple de la nouvelle ère démocratique du Guatemala qui a vu le jour en 1985.

Il a atteint une notoriété internationale grâce à sa proposition pour légaliser la consommation et le trafic de drogue ce pourquoi il argumente que les méthodes actuellement en usage pour lutter contre ce fléau sont inefficaces et n'apportent pas de solution.

Otto Pérez Molina est né dans la capitale Guatemala le 1er décembre 1950. Il a suivi l'enseignement militaire de l'École polytechnique guatémaltèque, de l'École militaire des Amériques et du Collège interaméricain de défense.

Sa formation comprend le cursus d'études de défense continentale du Collège interaméricain de défense de Fort McNair à Washington, D.C., le programme de haute gestion de l'INCAE Business School de Costa Rica et une maîtrise de sciences politiques de l'université Francisco-Marroquin du Guatemala.

Pendant son service militaire, il a été le directeur du G-2, le service guatémaltèque de Renseignement militaire.

En 1983, il était membre du groupe d'officiers qui a soutenu le coup d'État d'Óscar Mejía, le ministre de la Défense, contre le dictateur Efraín Ríos Montt.

Il s'est aussi opposé au Général Fernando Romero Lucas Garcia.

En 1993, il a joué un rôle dans la sortie forcée du président Jorge Serrano Elías après la tentative d'auto-coup d'État de ce dernier.

Le général Pérez Molina prend sa retraite militaire en janvier 2000.

Le 24 février 2001, Otto Pérez Molina a fondé le Parti patriote. Lors des élections de 2003, son parti a participé en tant que constituant de la Grande Alliance nationale et il a été élu député au Congrès.

En 1996 pendant la présidence d'Alvaro Arzu Irigoyen, Otto Pérez Molina représentait l'Armée guatémaltèque lors de la signature des accords de Paix.

Comme membre de la délégation gouvernementale de la Paix, il fut nommé pour signer 7 des accords du substantif jusqu'à obtenir à l'accord de Paix.

Le 5 juillet 2011, trois militants des États-Unis et l'organisation indigène Waqib Kej présentent à Juan Méndez, le rapporteur spécial des Nations unies contre la torture, une  lettre d'allégation .

Dans celle-ci, ils affirment que Pérez a été impliqué dans la pratique systématique de la torture et les actes de génocide pendant le conflit interne du Guatemala entre 1960 et 1996.

Les militants ont indiqué que les crimes présumés auraient été commis en 1982, alors que Pérez était responsable de casernes militaires dans le triangle Ixil, dans la province Quiché, une des plus affectée pendant la guerre civile.

De plus, ils ont signalé que Pérez pourrait avoir été responsable de la torture et de la disparition du guérillero Efraín Bamaca, le mari de Harbury, une des militantes.

En septembre 2007, Otto Pérez Molina participe aux élections comme candidat à la présidence de la République avec le Parti patriote.

Il obtient 23,51 % des suffrages, à la seconde position tandis qu'à la première place, Álvaro Colom Caballeros atteint 28,23 %.

Il participe au second tour où Álvaro Colom l'emporte avec 52 % des votesOtto Pérez Molina est candidat à l'élection présidentielle de 2011, soutenu à nouveau par le Parti patriote. Sa colistière est Roxana Baldetti

Il arrive en tête du premier tour qui s'est tenu le 11 septembre 2011 avec 36,01 % des voix, devançant Manuel Baldizon, également issu de la droite, avec 23,20 % des voix.

Un second tour est organisé le 6 novembre. Il remporte le second tour avec 53,76 % des suffrages exprimés contre 46,24 % pour son rival Manuel Baldizon

Otto Pérez Molina entre en fonction le 14 janvier 2012.

Le 7 avril 2012, dans le quotidien britannique The Guardian, il lance un appel à la dépénalisation et à la régulation du marché des drogues actuellement illicites, à l'image de ce qui se fait déjà pour l'alcool et le tabac.

La réflexion internationale qu'il appelle de ses vœux serait motivée par l'échec des politiques actuelles de répression, qui ont pour conséquence en particulier la violence observée en Amérique centrale.

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy