MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Yacouba Isaac Zida

 

Yacouba Isaac Zida né le 16 novembre 1965 à Yako, dans la province du Passore, est un officier burkinabé, désigné chef de l'État de transition du Burkina Faso par l'armée le 1er novembre 2014 avant d'être nommé, le 21 du même mois, Premier ministre par le nouveau président de transition, Michel Kafando.

Il est père de trois enfants. Il parle couramment moré, dioula, français et anglais.

Jusqu'en 1989, il suit des études de langue anglaise à l'université de Ouagadougou, avant d'entrer en 1993 à l’Académie militaire Georges Namoano de Pô. Il est titulaire d'un master de management international de l'IAE del’Université de Lyon III.

Il suit une formation militaire variée à l'étranger , Meknès ,Maroc, Taiwan, Canada, Yaoundé ,Cameroun.

Il intègre en 1996, le Régiment de Sécurité Présidentielle  du président Blaise Compaoré comme commandant de companie, commandant de groupement, il sera nommé adjoint du chef de corps du RSP, le colonel Boureima Kéré, avec le grade de lieutenant-colonel.

De 2002 à 2011, il sera officier de liaison dans le cadre de la médiation Compaoré durant la crise ivoirienne. De 2008 à 2009, il est observateur casque bleu en République démocratique du Congo.

  En 2012, il participe à une formation antiterroriste à l'université des forces spéciales de Tampa en Floride ,Joint Special Operations University .

Jusqu’à ce qu’il rallie la cause des manifestants après que le chef d'état-major général de l'armée  lui a donné l'ordre de tirer sur les manifestants, il défendait le palais de Kosyam, dernier bastion de Blaise Compaoré. Ses hommes étaient essentiellement de jeunes lieutenants dirigés par le lieutenant Flavien Kaboré.

Il prend le pouvoir dans la soirée du 31 octobre 2014 en déclarant assumer les responsabilités de chef de l'État du Burkina Faso.

Par cette déclaration, il suspend la constitution de 1991 et annonce qu'un organe consensuel de transition sera mis en place.

Par cette déclaration, il s'oppose au général Honoré Traoré, chef d'état-major des armées, qui avait lui aussi revendiqué le pouvoir après la démission et la fuite vers la Côte d'Ivoire du président Blaise Compaoré plus tôt dans la journée.

Proche de l'ancien président Compaoré et personnalité trouble, Traoré ne faisait cependant pas l'unanimité, notamment au sein de l'armée.

Le 1er novembre 2014, l'armée par le biais du général de brigade Pingrenoma Zagré, chef d’état-major général adjoint publie et diffuse un communiqué qui affirme son soutien à Zida comme président de transition .

Le chef d’état-major général des armées, le général Honoré Traoré en est l'un des signataires, ce qui implique son renoncement au pouvoir.

Le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida, s’installe au palais de Kosyam, vers 2 h 15 du matin à la présidence du Faso, après avoir déclaré sur les antennes de la chaîne de télévision privée BF1...

...J’assume désormais les responsabilités de chef de la transition et de chef de l’État pour assurer la continuité de l’État, en attendant de définir, de manière consensuelle avec l’ensemble des partis politiques et des organisations de la société civile, les contours et contenus d’une transition démocratique apaisée ....

Informations supplémentaires