MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

L'imbroglio nucléaire iranien

 

Par une résolution en date du 24 Mars 2007, le Conseil de Sécurité de l’ONU a décidé d’alourdir les sanctions infligées à l’Iran, pour son refus de suspendre ses activités d’enrichissement et de retraitement de l’uranium.

Mais l’Iran a  qualifié cette résolution d’illégal et limite sa coopération avec l’Agence International de l’Energie Atomique- l’AIEA-

Et nous voilà repartis pour une crise qui va occuper notre Planète durant de longues années, depuis qu’en Aout 2003...

...l’Allemagne, la France et la Grande Bretagne ont proposé à l’Iran des négociations sur le nucléaire…

Mais déjà une question se pose, par quel biais l’Allemagne a été invitée dans ce jeu militaro-diplomatique...

...alors que cet Etat n’est pas membre du Conseil de sécurité, et que surcroît, en application du Traité d’Armistice du 8 Mai 1945, il doit disposer d’armes strictement conventionnelles...

...et à fortiori ne pas participer à des discussions internationales portant sur du matériel d’armement à destruction massive…

Cela dit revenons au cœur du débat provoquant un tel chambardement diplomatique, qui n’est pas près de s’achever...

...en raison des enjeux énormes pour les parties engagées dans ce bras de fer, surtout à l’Occident d’imposer son dicta sur la marche du Monde…

Il s’agit du Traité portant sur la non prolifération des armes nucléaires que l’Iran à juste titre n’entend pas y adhérer, parce qu’il est source d’injustice et d’ingérence dans la politique de défense d’Etats souverains.

Ouvert à la signature le 1è Juillet 1968 et entré en vigueur le 5 Mars 1970 pour une durée initiale de 25 ans prorogé depuis à titre indéfinie...

...ce traité établit d’une façon arbitraire et unilatérale, un distinguo entre les Etats qui ont fait exploser une bombe atomique avant le 1è Juillet 1967 à savoir...

...la Chine, les Etats-Unis, la Fédération de Russie - ex URSS-, la France la Grande Bretagne, n’ont de compte à rendre à aucune autorité en matière de recherches de production et d’utilisation à titre expérimentale…

Un décompte fait ressortir qu’en théorie 189 pays membres de l’ONU, ont signé ce traité de non prolifération...

...trois Etats nucléaires ne font pas partie du TNP , l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord s’étant retirée et Israël par qui le scandale a éclaté...

...à cause d’un dirigeant qui aurait proféré des menaces de trottoir, écarté depuis de la scène politique active iranienne…

Car en vertu de quoi, une instance peut déclarer qu’il y aurait très peu de" dirigeants vertueux"...

...et que les autres seraient des "maniaco-dépressifs", capables d’utiliser l’arme nucléaire pour régler des conflits régionaux… pure spéculation.

Et nous savons que les cris d’alarme de l’Etat hébreu, relèvent de la pure gesticulation...

...car la possession de l’arme atomique permet de garder le cap dans le bras de fer diplomatique que se livrent entre eux les dirigeants "dits vertueux".

Il est donc vain d’attendre que la Planète s’embrase à cause du nucléaire uranien

A ce sujet il est utile de rappeler un point de l’Histoire à savoir que dans les années 1960, un Etat membre de l’Alliance Atlantique...

...avait décidé de s’en écarter pour donner naissance à cette stratégie devenue la dissuasion nucléaire, ...

...alors on ne comprend pas cet acharnement d’un membre du groupe des 5 du Conseil de Sécurité...

...à vouloir cantonner l’Iran à une utilisation strictement civile du nucléaire , pour satisfaire sans doute aux gesticulations sans fondement d’Israël.

Du reste les Chinois et Russes ne s’en émeuvent pas, alors que l’Administration américaine ayant décelé cette manœuvre gratuite...

...a décidé de changer de stratégie pour la suite des discussions à Lausanne (Suisse)

Mon point de vue sur le dossier du nucléaire iranien était déjà connu par un message qui avait en son temps a passionné les internautes.

Il reste à souligner que l’AIEA, ne peut pas être indépendante des Nations membres permanents du Conseil de Sécurité...

...compte tenu de sa composition et de ses missions au regard desquelles elle devrait mettre plus d’énergie à obtenir un désarment total...

...une disposition prévue dans le traité mais là il ne faut pas trop rêvé…

Pour terminer ce volet sur le nucléaire, en ma qualité de terrien observateur de la géopolitique...

...je formule une proposition audacieuse qui s’appliquera le jour où les humains de tous horizons cesseront de marcher sur la tête…

… Que sur proposition de l’ONU et suivant la surveillance d’une autorité indépendante, tous les pays détenteurs de l’arme atomique ou en voie de l’acquérir...

...signataires ou non du TNP (traité de non-prolifération) organisent le même jour un référendum soumis à leur population, portant sur la destruction totale de leurs stocks d’armes de destruction massive…

Le résultat des votes doit porter sur l’ensemble des pays pour dégager une majorité et non par Etat pris séparément.

Si le Oui pour la destruction totale l’emporte, les pays concernés disposent d’un délai impératif pour appliquer cette décision souveraine.

Passé ce délai, des mesures coercitives s’appliquent, à savoir de lourdes pénalités par mois de retard...

...et la suspension temporaire ou définitive aux activités de toutes les instances internationales…

Ainsi donc m’appuyant sur de cas précis de diplomatie, j’ai démontré que le Président Obama, ne pouvait modifier par sa seule politique...

...l’ordre des choses, tenant compte des multiples impératifs internes et internationaux, sauf à revêtir un habit de dictateur...

...pour passer en force, ce qui ne correspond ni à l’homme, ni aux institutions américaines qui appliquent  un modèle de fonctionnement démocratique…

Et si de ce côté de l’Atlantique, les médias dressent un bilan négatif de la diplomatie de l’administration américaine sous la présidence de Barack Obama...

...ils n’ont pas compris que les citoyens américains pragmatiques, n’ont pas besoin de valeurs républicaines...

...autres blablabla, et droit de l’homme, pour donner leurs chances à des personnes compétentes, indépendamment de toutes caractéristiques de race…

Léonce Lebrun

 La disparition de l'ancien Président Nelson Mandela

 

Informations supplémentaires