MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Le conflit israélo-palestinien

 

 

Ce conflit met en exergue le différent qui oppose au Proche-Orient, les Palestiniens et l’Etat d’Israël, ayant débuté depuis la création de l’Etat hébreu par un vote de l’Organisation des Nations Unies au 14 Mai 1948…

Cette crise entre les communautés arabes et juives non résolue à ce jour, revêt un caractère nationaliste, incluant une dimension religieuse entre les Israéliens de religion juive et les Palestiniens de confession musulmane…

Placée sous mandat britannique depuis les années 1920 cette zone du Proche Orient désignée la Palestine est soumise à l’examen de l’ONU en 1947 qui vote un plan de partage de ce territoire conférant un Etat distingue à chaque communauté…

-          l’Etat d’Israël né en 1948

-          La bande de Gaza sou le contrôle de l’Egypte

-          La Cisjordanie annexée par la Jordanie en 1950

-          La Ville de Jérusalem étant placée sous contrôle international

Mais ce plan qui est rejeté par les Etats arabes et les Palestiniens mènera dès 1948 à la première guerre israélo-arabe, qui sera suivie de l’exode de milliers de palestiniens, représentant plus de 5 000000 réfugiés à ce jour et l’arrivée massive de personnes se réclamant de la mouvance judaïque.

A l’issue de la guerre de six jours en 1967, les populations de Cisjordanie et de Gaza sous administration israélienne ; dès lors naît le sentiment national palestinien s’exprimant par l’Organisation pour la Libération de la Palestine - L’OLP-

En 1993, le processus d’0slo a conduit à la reconnaissance de l’Etat d’Israël par l’OLP, en établissant une autorité intérimaire palestinienne.

Avec la seconde intifada en 2000, marquant le blocage du processus de paix israélien, la bande de Gaza est dirigée par une organisation palestinienne Le Hamas, qui en a pris le contrôle par la force en Juin 2007...

Mais depuis 2006, la bande de Gaza étant soumise à un blocus par Israël, ce fait de guerre est devenu la pierre d’achoppement entre Israël et la Palestine…

Ainsi donc depuis l’échec de la tentative de création de deux Etats en 1948, l’ONU a engagé des centaines de résolutions, soit par le canal du Conseil de sécurité et l’Assemblée générale pour résoudre le conflit, se heurtant souvent au véto américain, sans compter les multiples conférences de paix.

Et donc les points litigieux sont multiples/

- reconnaissance mutuelle de deux peuples

- Création d’un Etat palestinien aux côtés d’Israël, avec la contiguïté de leurs   territoires et le tracé des frontières

- Le sort des colonies israéliennes présentes dans les territoires palestiniens occupés

- Le statut de Jérusalem et le contrôle des lieux saints, etc etc

Et donc on relève que ce conflit d’une parfaite complexité ne peut pas être réglé suivant la diplomatie habituelle en raison des parties ayant des points de vue radicalement opposés…

Mais déjà une question se pose, pourquoi les Nations Unies ont pris le risque de créer un Etat religieux dans un environnement qui ne pouvait qu’être hostile.

Et suivant le décompte des partisans du partage de la Palestine, les Nations de l’Occident y sont largement majoritaires en particulier la totalité des Etats de l'Europe de l'Ouest ayant participé au vote.

Or, les personnes de la mouvance judaïque ont été persécutées en Europe, et non en territoire arabe, mais depuis la déclaration de Balfour en 1917, qui a ouvert la voie au mouvement sioniste, il fallait octroyer à la populaton hébreu un foyer dont le choix s’était porté en Palestine, malgré le mécontentement du monde arabe.

Et donc l’Etat d’ Israël qui depuis 1948 a bénéficié d’un développement fulgurant par rapport à ses voisins arabe ne peut pas se contenter des limites territoriales qui lui été concédées par le partage des Nations unies..

Et donc à moyen terme on peut craindre que le Liban, la Jordanie, la Syrie fassent les frais d’une annexion par la force, disposant de l’arme nucléaire comme moyen de pression diplomatique, grâce au soutien plus ou moins visible de l’Occident et du puissant mouvement sioniste américain.

On peut considérer déjà qu’Israël est un membre virtuel de l’Union européenne, à qui toutes les fédérations sportives de cette entité lui ont ouvert une participation touchant leur compétition.

Et donc vis-à-vis de la Palestine, l’Etat hébreu se comporte comme une puissance colonialiste, qui n’a nul intention de céder ce territoire..

Pour justifier cette occupation de Gaza, Israël fait état du terrorisme du Hamas, mais précisément en la matière il ne peut donner de leçons, quand on se rappelle que durant le mandat britannique en Palestine, son mouvement l’Irgoun, branche armée du mouvement nationaliste La Haganah, a multiplié les actes dit terroristes, pour déstabiliser la présence des Anglais

Qu’en à la résistance palestinienne, elle est trop divisée en courants contradictoires pour apporter une réponse significative à l’occupation hébreu, et la forte influence du Hamas allié à l’Iran chiite, classé comme organition terroriste par l’Occident, n’encourage pas un soutien de Etats arabes de la Région.

Alors pour faciliter la création d’un Etat palestinien l’Administration américaine dirigée par le Président Obama aurait-elle dû passer par la force, impensable…

L'imboglio nucléaire iranien

 

Informations supplémentaires