MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

La Paix

 

Quand du haut de la tribune des Nations Unies, à l’occasion de son assemblée générale un membre  parle de Paix ,je ne crois pas que l’assistance y accorde un quelconque intérêt. 

 

Car il est difficile de parler de Paix, étant fabriquant d’armes de guerre, le pays en cause à tout intérêt que se multiplient les conflits ici et là, qui lui procurent un marché susceptible  de garantir au moins, les rémunérations des salariés de ses manufactures.

 

Mais comment peut-on parler de Paix quand disposant de l’arme nucléaire, on refuse tout compromis de désarmement, en faisant en même temps un forcing inconsidéré pour empêcher les autres Etats de la Planète de disposer de l’arme atomique.

 

Car les Occidentaux nous ont depuis habitués aux mensonges et à la  manipulation des masses 

 

Précisément comment faire une comparaison aussi  grotesque de la situation sécuritaire du Monde entre les années 1930 et le 21ème  siècle.

 

On relève tout d’abord que de nos jours il n’y aucun signe tangible qui suppose que nous sommes au bord  d’un conflit généralisé.

 

Certes nous avons après ce climat d’excès de confiance  avec la chute du mur de Berlin et l’effrontément de l’Union Soviétique ans les années 1990…

 

…retrouvé cette ambiance militaire de guerre froide avec notamment , ces camps qui procèdent à des manœuvres d’intimidation plus ou moins convaincantes, en particulier celles de l’OTAN , Novembre dernier en NORVEGE.

 

Alors peut-on comprendre que la situation interne de quelques pays désignés péjorativement sous le vocable de populistes...

...serait de nature à remettre en cause, ce climat de paix, que personne ne croit en réalité, car le conflit de l'ex-Yougoslavie est loin…

 

…et la construction de l’Union Européenne a eu pour fondement d’éviter que Français et Allemands ne s’égorgent  comme en 1870  1914 et 1940.

 

Par contre dans les années 1930, toutes les conditions étaient réunies pour que l’Allemagne du 3ème Reich, ruinée économiquement du fait du  contenu dangereux et exagéré du Traité de Versailles ( 1919)...

 

...cherchât  à régler cet affront par la force des armes …

 

nous connaissons la suite.

 

En résumé, ces propos alarmalistes étaient destinés à des fins de politique intérieure que j'ai qualifié de petit et médiocre.

 

Après les festivité et autres réjouissances consécutives à l’Armistice de Mai  1945 que n’a- t-on  pas entendu à qui veut l’entendre…

 

….plus jamais ça…

 

Mais   dès la  fin de cette guerre les Occidentaux repartaient au combat avec des visées de domination colonialiste et impérialiste (Indochine, Algérie)...

 

...de causes imaginaires( possession d’armes de destruction massive  jamais démontrée ( Irack )...

 

...de terrorisme non fondé ( Mali le Sahel)...

 

...  ou semant  dans certains pays,  misères destructions et calamités pour des motifs infondés ( Libye,  Syrie).

 

 

…bref, on peut considérer à juste titre ,que ces Occidentaux sont partisans d’une paix qui ne se partage pas

 

 …q'avec une OTAN qui est devenue une menace pour la Planète, obligeant Russes et Chinois à changer de stratégie, ne baissant plus leur garde.

 

… alors de grâce, ne tenez plus de discours sur la Paix, qui sonne faux…

La situation de la SYRIE

 

Au regard de la guerre civile en Syrie, nous avons réunies toutes les contradictions de l’Occident dans sa hâte d’occuper tous les foyers de crise en vue de pérenniser sa domination sur la Planète..

En effet alors même que l’expédition libyenne s’est soldée par un échec au regard des objectifs affichés par le Conseil de Sécurité, nous avons en Syrie un foyer de guerre civile attisée par des factions rivales, dont pour l’une il s’agit de mettre fin au pouvoir central de Damas.

Il est évident que sur le terrain l’opposition en cause n’a pas les moyens de ses ambitions, et elle lance comme stratégie de secours une nouvelle opération « Benghazi » sous couvert de démocratie en péril, qui a tourné au fiasco en Libye.

Cet appel semble avoir été être entendu, et dès le 4 Février 2012 le Conseil de sécurité de l’ONU, adopte une résolution - appelant à mettre fin à la répression en Syrie -

Après analyse on relève que le Conseil a agit dans une parfaite méconnaissance des cavillations et de l’Histoire des peuples musulmans qui depuis des siècles sont divisés en des branches rivales, les sunnites majoritaires sur l’ensemble des territoires dits arabes et les chiites minoritaires qui occupent cependant des bastions fortes au Moyen orient notamment en Iran..

Et donc dans cette guerre civile syrienne qui réunit toutes les conditions de lutte de clans, l’intervention de l’Occident n’était justifiée ni de près ni de loin, et l’évolution de la situation sur le terrain apporte la preuve qu’elle a été prise dans son propre piège en soutenant l’opposition au Gouvernement de Monsieur Bachar Al-Assad, à qui du reste on demandait de céder le pouvoir suivant une requête de certains membres de la Ligue arabe (sunnite)

Seulement il est heureux que la Fédération de Russie et la République Populaire de Chine aient opposé un véto ferme à la résolution du 4 Février 2012 tirant les leçons des conséquences désastreuses de leur abstention dans le conflit libyen.

Les Etats chinois et russes n’avaient pas de relations particulières avec le Gouvernement syrien du moment, mais ils ont préféré mettre un coup d’arrêt aux prétentions impérialistes de l’Occident avec son bras droit guerrier l’OTAN, au risque de rallumer le spectre de la guerre froide, qui du reste n’a jamais mis objectivement la paix de la Planète encause, l’équilibre de la terreur étant le meilleur garant…

Mais déjà une coalition s’était mise en position de combat, dont l’une poussée par ce gourou sauveur de causes sélectives.

Cependant ayant senti à temps l’imbroglio de la crise syrienne l’Administration américaine sous la conduite du Président Barack Obama a choisi de se retirer de cette coalition, ce dont je m’en réjouis.

Un retrait qui a suscité les critiques les plus sévères et non fondées des médias de ce côté de l’Atlantique, il fallait s’y attendre…

Car il eut été inimaginable, d'escompter un affrontement apocalyptique, américains/russe-chinois, sur une telle prblématique, somme toute mineure, cmparée à d'autres situations planétaires de crise...

En attendant la guerre civile en Syrie n'a pas cessé, et a même pris un nouveau visage, qui semble indiquer que les ennemis d'hier seraient devenus des alliés inattendus pour affronter un nouveau conflit venu d'ailleurs...

Léonce Lebrun

Le conflit israëlo- palestinien

 

Informations supplémentaires