Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Une difficile évolution des Statuts

 

Césaire Aimé n’a jamais été un défenseur fervent du statut politique octroyé à la Martinique par le loi du 19 Mars 1946, et il aurait voulu une évolution de cette situation colonialiste   par la voie normale du suffrage universel…

Mais était ce possible, car rapidement en homme politique avisé il s’est aperçu que les esprits n’étaient pas disposés à changer de cap, que la référence au monde occidental était ancré pour longtemps dans le subconscient des Martiniquais..

Du reste le Parti progressiste martiniquais ,le PPM , qui a été lancé pour servir de tête de pont à cette transformation du paysage politique n’a jamais dépassé la sphère géographique de Fort de France, la Capitale, dont il a été le Maire durant de longues années…

Peut-on lui reprocher de n’avoir pas atteint cet objectif qui était prioritaire dans ses intentions politiques…

Difficile de se prononcer sur ce terrain dont seule l’Histoire nous donnera un éclairage sur la pensée d’Aimé Césaire au regard su statut politique de la Martinique.

Car Césaire Aimé était avant tout un homme de culture , pas un chef de guerre, pour changer de direction, le suffrage universel étant inopérant, alors fallait-il opérer à l’algérienne ou à l’indochinoise, mais là , avec quelle logistique humaine et matérielle ,  dans ce cas de figure, les pertes seraient trop énormes, consécutives à des exécutions massives pour haute trahison.

En attendant toutes les propositions gouvernementales avancées par le pouvoir politique parisien, pour déminer le terrain et se diriger vers plus de responsabilité concédée aux élus de nos territoires ce sont soldées par des échecs cuisants.

Alors je finirai par admettre comme me le disait une relation en phase avec nos pays, que la vie politique chez vous, c’est du folklore…

Pourtant avec le lancement des Etats généraux de l’Outre mer, annoncés en grande pompe j’avais proposé une modification de la Constitution de 1958 tendant à la création d’une Fédération et des Etats disposant de larges autonomies, voilà qui aura été révolutionnaire sans armes ni stratégie de combat, mais…

Les territoires caribéens de la Guadeloupe et la Martinique sont les derniers vestiges de la colonisation dans la Caraïbe, et je crains que ce sera encore pour longtemps…

 

Précisément en cette année du 100è anniversaire de la naissance d’Aimé Césaire, nous peuples de la Caraïbe, Martiniquais, Guadeloupéens, avions une fantastique opportunité pour remodeler l’avenir politique de nos territoires.

 

Car il ne suffit pas de commémorer pour la forme , mais de mettre un contenu dans le rappel de la vie du célèbre écrivain-militant en l’espèce Césaire Aimé, dont la combat politique a porté…

sur un certain respect de sa race…

… une  dimension planétaire pour l’Afrique et surtout…

…  un virage institutionnel concernant la Martinique, par la voie de l’autonomie interne, avec la création en 1956, du parti progressiste martiniquais, le PPM… une formation qui n'a du reste jamais dépassé la zone de la Capitale en terme d'adhésion ou d'influence populaire.

 

 Et c'est au regard ce dernier scénario qu’apparaissent toutes les contradictions,  les incohérences, dégageant un certain malaise au sein de la société martiniquaise, au même titre que celle de la Guadeloupe et la Guyane, ces mêmes  problématiques que l'on observe dans les mouvances de la diaspora caribéenne en Europe.

 

C’est un fait historique qu’Aimé Césaire a été l’un des acteurs du vote de la loi du 19 Mars 1946, faisant de la Guyane, la Réunion, la Martinique et la Guadeloupe, des départements dits d’Outre Mer, avec l’espoir pour nos parlementaires de l’époque de voir instaurer pour les habitants de ces territoires…

 

…, une égalité de traitement dans tous les domaines, notamment la couverture sociale, mais avec le temps et la pratique sur le terrain, ils déchantèrent.

 

Et il s’avère qu’Aimé Césaire n’a jamais été un départementaliste affectif, sans devenir pour autant  un chef de guerre, ça se saurait, seulement en revisitant l’Histoire, il a dû se raviser face à une situation politique désespérée, une société  bloquée, sans issu, mais sans se renier, demeurant  sur sa terre natale jusqu’à la fin de son  existence…

 

…, alors que Frantz Fanon brillant  psychiatre, écrivain-militant, d'origine martiniquaise, étant arrivé sans doute à la  même conclusion, a franchi le Rubicon se mettant au service de la lutte du peuple algérien pour son indépendance.

 

Mais nos hommes politiques actuels, dont certains se déclarent autonomistes..., indépendantistes..., ont –ils retenu la pensée d’Aimé Césaire, à mon humble avis nous y sommes loin..

 

Effectivement, en ces journées des 20 et 21 Juin 2013 à Fort de France -Martinique- c’était l’effervescence devant Conseil général, avec la réunion du Congrès, une spécificité martiniquaise, réunissant les membres du Conseil Général et Régional…

 

De passage dans l'Ile pour le 100ème anniversaire d'Aimé Césaire, bien que connaissant l’ordre du jour, et les objectifs de ce Congrès qui va à Canossa pour quémander de l’habilitation et une extension de compétences octroyées par  la bienveillance Paris -France- je veux connaître le sentiment de l'homme de la rue en interpellant un honorable passant...

 

… «Dites Monsieur, pourquoi tout ce hotu bohu devant le siège du Conseil général » et je fus servi...

 

…Ou paka viv ici missié ya, cés mounes ta la ka fai nous chié, tout la jouné en lo dien dien pou a hien, yo ka volé l’agent pays ya…

 

Sans commentaire avec la traduction…

 

…Vous ne vivez pas  à la Martinique Monsieur, ces personnes nous emmerdent toute la journée avec leurs comédies qui ne mènent à rien, ils volent l’argent du pays…

 

A vrai dire en tant qu’observateur averti, il m'est difficile d’abonder en ce sens, mais c’est une opinion comme une autre qui ne fait pas honneur aux élus de ce territoire..

 

Car en ces périodes de commémoration et de souvenir tous azimuts, nous  eûmes, partisans d'une Nouvelle Caraïbe, apprécié un remake du Serment actualisé du jeu de paume ,20 Juin 1789, un temps fort  de ce prologue de la Révolution, qui présageait  le glas de la monarchie absolue dans ce royaume d’antan, conduisant fatalement Louis le XVIe et son épouse Marie-Antoinette là où vous savez, en ce 21 Janvier 1793...

 

Oui, une déclaration forte du genre...

 

…Peuple de la Martinique, par votre volonté nous sommes réunis dans cette enceinte, et en ce jour nous proclamons sonnanellement avec vous, l’autonomie pleine entière de ce territoire, notre Patrie...

 

 ...Nous siègerons sans défaillance, jusqu’à ce que le Gouvernement de Paris accède à notre légitime revendication, au nom du droit des peuples à disposer d’eux mêmes...

 

Mais il ne faut pas rêver, car les hommes sont de moins en moins courageux depuis l’invention de la poudre à canon, et puis ces honorables élus, attendent avec patience la mise en place de ce serpent de mer, du nom d'Assemblée unique oubliant au passage l'adage de Fanon...la liberté , ça s'arrache...

 

 Une bonne connaissance caraïbéenne de Paris me disait…

 

« « Léonce, combien de nos compatriotes ont lu un livre d’Aimé Césaire, voir même un seul ouvrage dans leur bibliothèque… » »

 

Et pour Frantz Fanon j’ajouterai… «  personne n’a jamais entendu parler…

 

…Pauvre de nous, mais viendra le temps

Léonce Lebrun

La réelection du Président Barack Obama

 

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy