MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

La Dissuasion nucléaire

 

La dissuasion consiste à prévenir un acte en persuadant l’acteur concerné que les coûts d’une telle action excèdent ses bénéfices. La dissuasion nucléaire se base sur la peur, dans les deux camps, du recours par l'autre à l'arme nucléaire.

Le fait que deux adversaires se dissuadent ainsi mutuellement dépend avant tout de la capacité de l'agressé à conserver les moyens de frappe nucléaire contre l'agresseur après avoir subi une première frappe atomique. Depuis la fin de la guerre froide, la question de la légitimité et de l'efficacité de la dissuasion nucléaire est plus que jamais débattue

 Le fait qu'il n'y a pas eu de guerre directe depuis 70 ans entre des pays pratiquant la dissuasion nucléaire est mis en avant par ses partisans, mais ne constitue pas une preuve absolue aux yeux de ses détracteurs...

Qui attribuent davantage cette paix relative à d'autres facteurs tels que le traumatisme immense laissé par le second conflit mondial, l'accroissement spectaculaire des échanges économiques et culturels qui gomment les clivages géopolitiques traditionnels et la création de diverses organisations telles que l'Otan, l'Union Européenne et les Nations Unies.

L'élaboration et la mise en œuvre des principes de la dissuasion nucléaire remontent au début de la guerre froide.

Ces principes évoluent au gré des changements politiques et technologiques, mais le principe de base consiste à conserver en toute circonstance une «capacité de seconde frappe, élément moteur de la course aux armements qui a opposé les deux superpuissances durant la guerre froide.

Dans les années 1950 et 1960, la dissuasion vise essentiellement les grands centres urbains et économiques, prenant en otage les populations civiles.

Des bombes thermonucléaires toujours plus puissantes sont testées, dont une seule suffirait à détruire une ville comme Paris et sa banlieue.

Dans les années 1970, les progrès technologiques permettent de diversifier les cibles, sans que jamais un des deux Grands ne soit en situation de pouvoir détruire tout le potentiel militaire de l'autre et donc de rompre l'équilibre sur lequel repose la dissuasion nucléaire réciproque entre eux.

En France, le Général de Gaulle fonde dans les années 1960 sa politique d'indépendance et de grandeur nationale sur le développement d'une force de dissuasion nucléaire nationale. Ses successeurs conservent intacte cette politique de dissuasion nucléaire

 

Informations supplémentaires