Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

La Déclaration Balfour de 1917

 

La Déclaration Balfour de 1917 est une lettre ouverte datée du

 Cher Lord Rothschild,

J'ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l'adresse des aspirations juives et sionistes, déclaration soumise au Parlement et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif.

Etant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civils et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les Juifs jouissent dans tout autre pays.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Arthur James Balfour »

La déclaration est publiée dans le Times de Londres le 9 novembre, dans l'encart Palestine for the Jews. Official Sympathy.

Par cette lettre, le Royaume-Uni se déclare en faveur de l'établissement en Palestine d'un foyer national juif. Cette déclaration est considérée comme une des premières étapes dans la création de l'État d'Israël.

En effet, la promesse qu'il contient sera mise en œuvre durant la conférence de Paris ,1919, préalable au traité de Sèvres ,1920, confirmé par la conférence de San Remo 1920.

À l'aube de la Première Guerre mondiale, la Palestine fait partie de l'Empire ottoman. C'est l'une des dernières régions que garde l'Empire en déclin, qui avait déjà perdu au cours duXIXè siècle la plupart de ses territoires européens, le Maghreb et le Machrek.

Il est malgré tout l'un des Empires centraux engagés dans le conflit, gardant des liens forts avec l'Allemagne. Les grandes puissances traduisent leur convoitise par des visées différentes , l'achèvement du chemin de fer Berlin-Bagdad, du côté allemand, le remodelage de la région, du côté britannique, que consacre les accords secrets franco-britanniques, dits Sykes-Picot, et le soutien officiel au nationalisme arabe.

La Grande Révolte arabe de 1916-1918 brise l'État ottoman et ouvre plusieurs flancs dans les zones arabes.

Les Britanniques secondés par Français et Italiens relancent en mars 1917 la campagne en Palestine, mais un premier échec puis un second conduit au renvoi d'une partie du commandement britannique et à six mois d'impasse.

Finalement, les troupes britanniques, emmenées par le Général Sir Edmund Allenby, remportent le 31 octobre une victoire décisive à Beer-Sheva près de Gaza. Le succès se confirme le surlendemain 2 novembre durant la troisième bataille de Gaza.

Motivations géopolitiques

Plusieurs raisons différentes ont été évoquées pour justifier la décision de Lord Balfour d'engager l'Empire britannique dans le sionisme.

Ressources du sous-sol

C'est l'époque du  Grand Jeu , selon l'expression de Rudyard Kipling, pour maîtriser les zones riches en pétrole et protéger l'accès aux Indes.

Les Allemands cherchent à achever le chemin de fer Berlin-Bagdad. La campagne de Mésopotamie ,1914-15, par les forces britanniques et indiennes cible les gisements de pétrole du Koweït et de Bassorah. Les accords Sykes-Picot, confirmés par le Traité de Sèvres, confirment le tropisme pétrolier.

Le don aux juifs de la Palestine ferait partie d'un plan plus large de contrôle des routes commerciales dans le cadre de ce Grand Jeu. Si l'Irak est proche de la Mer rouge, et donc de l'Inde, la Palestine est proche du canal de Suez en Égypte.

Présence occidentale

D'après Jacob Yeredor, une Palestine en partie juive assure une présence d'origine européenne au Moyen-Orient, région arabe et principalement musulmane

Sionisme chrétien

D'après l'historien Jill Hamilton, il s'agirait de satisfaire les Protestants du courant dit sioniste chrétien, courant principalement américain mais de retour au Royaume-Uni au XIXe siècle.

Revirement d'alliance de la diaspora

D'après le pamphlétaire antisioniste américain Benjamin Freedman, la confédération sioniste aurait approché les Anglais en leur proposant d'engager les États-Unis dans la guerre à leurs côtés si la Palestine, alors sous domination ottomane et défendue par la Triplice, leur revenait.

Jusqu'en 1916, l'Angleterre était encline à accepter un armistice avec les Puissances centrales, mais, selon Freedman, la possibilité d'un engagement américain a changé la donne.

Cela aurait constitué un changement d'alliance majeur : les pays des Puissances centrales étaient tous favorables aux juifs, tandis que la Triple-Entente incluait l'Empire russe où les juifs n'étaient pas émancipés (la déclaration Balfour étant datée d'une semaine avant la révolution d'Octobre.

La déclaration semble sceller ce nouveau pacte, juste après la victoire anglaise à la bataille de Beer-Sheva du 31 octobre 1917.

Autres explications

  1. Limiter les dépenses du Royaume-Uni, écrasé sous le poids de l'effort de guerre.
  2. Favoriser le recrutement des Juifs de Russie pour la Guerre mondiale, plutôt que pour la Révolution d'Octobre.
  3. Selon le Premier ministre de l'époque Lloyd George, dans ses Mémoires remercier Chaim Weizmann pour la synthèse de l'acétone, un composant de la cordite.
  4. Favoriser l'engagement des États-Unis dans la Guerre mondiale par la publication d'une lettre secrète de l'Allemagne vers le Mexique afin de planifier une attaque.

Endiguement de la France

L'endiguement de la présence française.

  1. Créer un prétexte altruiste pour préempter la Palestine face à la France.
  2. Créer un  État tampon  entre Suez et le Liban français, afin d'avoir un État ami dans le monde Arabe, en cas de troubles postérieurs.

Controverse

La déclaration Balfour s'inscrit en contradiction avec les engagements pris auprès des nationalistes arabes qui revendiquent un grand État indépendant ,accords Hussein-McMahon en 1915.

Le soulèvement arabe fut stratégiquement soutenu par les puissances de l'Entente, en ceci qu'il affaiblissait considérablement l'Empire ottoman.

Ils prolongent en fait les accords Sykes-Picot, conclus secrètement en 1916, qui prévoyaient la mise sous tutelle internationale des possessions ottomanes au Moyen-Orient.

Lors du démantèlement de l'empire ottoman, le monde arabe s'attendait à l'indépendance promise, mais une partie de la population prend connaissance de la déclaration qu'on essayait de lui cacher.

Le

Cependant, la conférence de San Remo ,1920, ne satisfait aucune des demandes arabes.

Les mandats britannique et français en Irak, Syrie, Liban et Palestine remplacent la domination turque sur une grande partie du territoire revendiqué par les panarabistes.

En outre, ils permettent l'enracinement du mouvement sioniste, désormais soutenu par l'Empire britannique.

La déclaration est une date marquante pour le mouvement sioniste. Dès novembre 1918, à Jaffa, une parade célèbre son premier anniversaire.

 

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy