MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Le Mexique

 

 

 

Géographie

 

Le Mexique est un pays situé en Amérique du Nord. Il partage des frontières terrestres avec les États-Unis ,3 152 km, au nord et avec le Belize ,193 km, et le Guatemala ,956 km au sud.

 

Il possède de nombreuses façades maritimes ,11 122 km, notamment avec l’océan Pacifique et le golfe de Californie ,7 828 km, à l’Ouest et avec la mer de la Caraïbe et le golfe du Mexique ,3 294 km, à l’Est

 

La superficie totale du pays est de 1 964 375 km2 en incluant 5 127 km2 d’îles , les îles mexicaines se situent dans l’océan Pacifique ,dont la plus grande est l'Île Cedros, le golfe de Californie ,dont les plus grandes sont les îles Tiburón et Ángel de la Guarda, la mer des Caraïbes ,dont la plus grande est Cozumel, et le golfe du Mexique.

 

La superficie maritime totale du Mexique est de 3 149 920 km2 ,2 320 380 km2 dans l'océan Pacifique et 829 540 km2 dans le golfe du Mexique et la mer de la Caraïbe, Elle se subdivise en une mer territoriale, qui s'étend sur 12 milles marins ,22,224 km, autour des côtes, une zone contiguë, qui s'étend sur 24 milles marins autour des côtes ,44,448 km, et une zone économique exclusive ,ZEE, qui s’étend sur 200 milles marins ,370,4 km, autour des côtes

 

On trouve aussi de nombreux volcans. Le pic de Orizaba culmine à 5 700 mètres, tandis que le point le moins élevé est la Laguna Salada qui se trouve à 10 mètres en dessous du niveau de la mer. Le pays est sujet aux tremblements de terre, parfois très violents.

 

Parmi les ressources naturelles, on trouve l’argent, le cuivre, le gaz naturel, l’or, le pétrole, le plomb et le zinc.

 

Le Mexique est traversé par deux principales chaînes de montagne . La Sierra Madre occidentale et la Sierra Madre orientale.

 

La Sierra Madre occidentale à l’ouest est le prolongement de la Sierra Nevada de Californie et la Sierra Madre orientale à l’est est le prolongement des Montagnes Rocheuses du Nouveau- Mexique et du Texas. Entre les deux principales chaînes de montagnes se trouve le plateau mexicain.

 

La cordillère néovolcanique marque la limite sud des Sierra Madres occidentale et orientale. Le Mexique compte également d’autres chaînes de montagne moins importantes comme la chaîne californienne, la Sierra Madre del Sur, la Sierra Madre de Oaxaca, la Sierra Madre de Chiapas, et la Meseta Central de Chiapas.

 

Population

 

 Au Mexique le peuple mexicain est composé à 60 % de métis hispano-indiens, à 30 % d’Indiens et à 10 % d’Hispaniques d’origine européenne. La religion catholique est la plus représentée , 89,7 %. On trouve ensuite des protestants , 4,9 % et une petite minorité juive , 0,1 %.

L’indice de fécondité est de 3 enfants par femme. 74 % de la population est urbaine.Mexico, l’une des plus grandes métropoles du monde, s’est implantée sur l’ancien site de Tenochtitlán capitale aztèque des hauts plateaux, à 2200 m d’altitude.

Les autres grandes villes sont Guadalajara, importante ville universitaire aux industries métallurgiques, Netzahualcóyotl, une importante banlieue de Mexico, Monterrey, ville industrielle spécialisée dans la chimie et la sidérurgie, et Puebla. grand centre commercial, industriel et culturel.

XXe siècle. En 1920, on assiste à une perte de 2 millions d’habitants qui peut s’expliquer par la Révolution mexicaine entre 1910 et 1920.

 

Le taux de croissance de la population s’est fortement accéléré entre 1930 et 1980, avec des chiffres supérieurs à 3 %. La population mexicaine doublait tous les 20 ans et à ce rythme on estimait que le Mexique compterait 120 millions d’habitants en 2000.

 

Le gouvernement fédéral créa alors le Conseil national de la population, CONAPO, avec pour mission d’établir des politiques de contrôle de la natalité et réaliser des études sur la population du pays.

 

Ces mesures furent positives et le taux de croissance de la population baissa jusqu’à 1,6 % sur la période 1995 et 2000. Les projections de la CONAPO évaluent la population mexicaine, à la mi-2014, à 119 713 203 habitants.

L’espérance de vie est passée de 36 ans, en 1895, à 75,19 ans, en 2005. On estime donc que le Mexique vient de rentrer dans la dernière phase de transition démographique. En effet, le taux de fécondité n’est plus que de 2,45 enfants par femme, et la mortalité infantile est de 20,91 décès pour 1 000 naissances

 

Taux d'excédent naturel de la population = taux de natalité- taux de mortalité = 16,28 ‰.

 

Taux de croissance totale de la population = accroissement naturel + solde migratoire = 11,71 ‰ ,avec solde migratoire = - 4,57 ‰.

 

Le solde migratoire est traditionnellement négatif et s’élève à plus de 450 000 Mexicains par an. Les États-Unis restent la première destination.

 

Même si aujourd’hui le Mexique a une population jeune, seulement 5,6 % de la population a plus de 65 ans, le vieillissement de la population a commencé et s’accélèrera dans les prochaines années

Histoire

a civilisation maya naît à partir de 2000 av J.-C. Les Olmèques ont une période d’épanouissement entre 1500 et 300 av. J.-C. Entre 950 et 1500, les Chichimèques pénètrent dans le pays. Puis les Toltèques dominent tout le Mexique central.

A la fin du XVe siècle, une dernière vague d’envahisseurs chichimèques donne naissance à l’Empire aztèque. Ce sont les Aztèques qui fondent la cité de Tenochtitlán , actuelle Mexico,  et qui dominent alors le pays.

 Grands militaires encadrés par une organisation politique et sociale importante, ils soumettent les autres peuples de la région, jusqu’à la conquête espagnole.

Vers 1519, l’espagnol Cortesdétruit l’Empire aztèque. Les Indiens sont victimes d’un véritable génocide. La société coloniale s’organise en castes dominées par les espagnols et les créoles, face à une majorité indienne, métisse et mulâtre. En 1821, le pays devient indépendant.

Très vite, les luttes politiques suscitent 1’instabilité politique, à laquelle s’ajoute la misère. La république est proclamée en 1823. En 1876, le général d’Az prend le pouvoir. Venustiano Carrenza prend alors la tête d’une rébellion conduite par Pancho Villa Emiliano Zapata.

Soutenu par les Américains, le président réussit à l’emporter , c’est alors que le parti actuellement au pouvoir, le Parti Révolutionnaire Institutionnel , PRI, est créé.

 Quand, en 1920, le président est assassiné, des généraux prennent le pouvoir et gouvernent jusqu’en 1935. Au début des années 1990, le climat politique se détériore.

En 1994, le candidat officiel du PRI et futur président est assassiné. Une rébellion indienne demande la redistribution des terres. Les guérilleros s’emparent de plusieurs villes avant de se replier dans les montagnes devant l’armée mexicaine.

De nombreuses personnes sont arrêtées et torturées. Pourtant avec le soulèvement indigène conduit par l’armée zapatiste de libération nationale, le Mexique entame une nouvelle page de son histoire.

En effet l’impact du mouvement zapatiste a profondément transformé la société. Ernesto Zedillo, issu du PRI, tente de sortir le pays de la crise à l’aide d’un plan d’austérité.

Mais son parti est de plus en plus divisé et la droite ne cesse de voir ses scores progresser. En 1996, un autre groupe armé d’opposition, l’armée populaire révolutionnaire, commence une guérilla contre des objectifs militaires. Les négociations de paix sont aujourd’hui enlisées.

La vie publique mexicaine a été marquée, fin 1999, par une longue grève des étudiants et, surtout par l’élection de Vicente Fox en juillet 2000. Cette victoire du candidat du Parti d’Action Nationale ,PAN, a en effet signifié la fin de 71 ans d’hégémonie du PRI

 

Le Mexique est une république fédérale composée de 31 États et d’un District fédéral, subdivisés en municipalités, municipios, ou en délégations, dans le cas du District fédéral. La séparation des trois pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire est garantie par la Constitution de 1917.

 

Le chef de l’exécutif est le président de la République, élu pour une période de 6 ans, non renouvelable, au suffrage universel direct à un seul tour et à la majorité relative. Il n’y a pas de Premier ministre.

 

Le président nomme et révoque les ministres, le procureur général ,ministre de la Justice, les ambassadeurs et les consuls généraux. En cas de démission ou de décès, le Congrès désigne un président intérimaire.

 

Le président peut émettre des décrets dans le domaine économique et financier grâce aux pouvoirs que lui délègue le Congrès

 

Depuis décembre 2012, le président de la république mexicaine en fonction est Enrique Peña Nieto

 

Nicaragua

Informations supplémentaires