MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

L'OTAN, une menace pour la Paix et la Sécurité.

 

 

 

Vous aimez le courage, vous admirez le panache, et après la diffusion de la première partie de l’OTANISME, le nouvel impérialisme, vous avez ressenti comme un souffle fort de résistance, face à une menace qui avance masquée, porteuse de malheur et de désespoir pour notre Planète, si elle n’est pas combattue dès maintenant, avant qu’il ne soit trop tard .

 

Et par vos messages, vous avez plébiscité ma croisade, en souhaitant qu’elle aboutit, mais sur ce point c’est loin d’être gagné, tenant compte de toutes les résistances qu’elles soient institutionnelles ou isolées, car tous les moyens seront utilisés d’où une vigilance absolue.

 

 Ainsi donc, durant les 18è et 19é siècle, la langue française était le mode d’expression privilégié dans la cour des tsars de Russie et l’aristocratie, par snobisme, peu importe.

 

Car ce mode de communication a un caractère scientifique indéniable qui conduit l’observateur à dépecer, analyser à approfondir chaque mot chaque expression pour en dégager la substance.

 

 Et dans ce cadre, voila qu’est apparu dans le jargon médiatico politique, un nouveau concept baptisé  communauté internationale, un abus de langage, que je qualifie d’escroquerie intellectuelle.

 

Mais ce n’est pas innocent, et son utilisation concoure à une manipulation de l’opinion, des opinions, laissant subodorer, que les 193 pays membres à ce jour de l’Organisation des Nations unies, ont la même analyse sur une crise, par exemple au regard du bourbier syrien, or nous savons que c’est une fausse conception de la réalité géo politique.

 

Si on poursuit l’analyse, le papou d’Australie, le danois, le pigmé d’Afrique Centrale, le mexicain, l’esquimau de l’Alaska, le polonais…etc. partageraient la même conception de l’existence.

 

Sauf que cette conception est issue des seules appréciations d’une partie de l’Occident, qui lui donnerait une valeur de dogme.

 

Et nous tombons en plein dans un processus d’impérialisme culturel qui précède la domination sous toutes ses formes…

 

Que chacun se rappelle le mode opératoire à partir du 16é siècle qui a façonné, l’entreprise de la Traite négrière transatlantique suivi de L’Esclavage, puis du Colonialisme, du néo colonialisme, et du retour subreptice d’un impérialisme depuis la chute de Pacte de Varsovie, chacun a donc toutes les raisons réunies, pour adopter une hyper vigilance face aux menaces futures qui rôdent sur notre Planète.

 

 Et quand vous entendez un dirigeant du Monde occidental, membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, présenter ses vœux aux citoyens de son pays, déclarant je cite

 ….. «  L’indépendance de notre nation repose sur une armée forte, et une force nucléaire crédible persuasive »…

 

Alors , nous sommes en droit de nous poser des questions, et notamment celles qui vient àl’esprit, pourquoi tous les dirigeants des 193 membres de l’ONU ne pourraient pas avoir la même prétention belliqueuse, et des prétentions nucléaires adéquates, en particulier la nation iranienne qui fait l’objet de toutes les menaces irrationnelles.

 

Seulement, le dirigeant incriminé sait fort bien que l’arme nucléaire ne fera l’objet d’aucune utilisation stratégique dans un conflit illusoire armé, sous peine de voir détruit  et contaminé totalement son propre pays.

 

 Mais alors, toute menace étant écartée pour le court moyen et long terme, pourquoi une organisation  politico militaire telle que l’Alliance Atlantique est elle toujours debout , le Pacte de Varsovie étant dissous depuis fort longtemps.

 

En réalité elle a reçu pour mission informelle d’ otaniser  notre Planète pour les besoins vitaux de l’Occident en matières premières à bas prix, ses consommations  démesurées énergétiques et bientôt la fourniture de l’eau potable.

 

Et chacun aura compris que l’Otanisme est la doctrine qui consiste à accaparer des pans entiers de la Planète, économiquement riches avec leurs sous sols, par déstabilisation interne des régimes, et des complicités bien rémunérées, créant des désordres et appelant à l’aide internationale sous couvert de démocratie et de prétendus droit de l’homme, bafoués

 

Des zones d’Amérique du sud et centrale, la totalité du continent africain sont placés sous cette menace.

 

L’exemple de Benghazi en Libye est le prototype de cet envahissement inconsidéré, dont chacun a en mémoire le scenario alors même que l’encre de la signature du Secrétaire Général de l’, ONU  sur la Résolution  1973, n’était pas encore séchée

 

En pareil cas, seule une mission internationale armée ne comprenant aucun membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU,(ils étaient 3 sur5) aurait dû servir de tampon entre les belligérants, et les non combattants, s’agissant en l’espèce bien d’une guerre civile.

 

Ce faisant, les forces de l’OTAN engagées par ruse dans ce conflit ont frappé sans discernement sur toutes les infrastructures libyennes, multipliant les dégâts collatéraux dégageant toutes responsabilités avérées, susceptibles d’indemnisations amiables ou par voie de justice.

 

 In fine nous n’avons vu naître aucune trace de fonctionnement démocratique par rapport au Régime précédant, mais certaines nations au conflit ne se priveront pas de passer à la caisse pour la récupération de parts de marché au profit de leurs entreprises pour bien entendu l’effort de reconstruction…

 

 Après le Côte d’Ivoire et la Libye, à qui le suivant …

 

 Depuis le premier choc pétrolier de 1973, le Monde est rentré dans une guerre économique impitoyable, chacun avance ses pions, la division internationale du travail n’est pas s à l’ordre du jour….malheur aux vaincus, et ces vaincus on les a identifiés d’avance, en particulier le Continent africain, qui avec le maintien de l’OTAN, voit ses chances réduites à néant de prendre rang en tant que grand dans le concert des Nations

 

 Avec le temps de la guerre froide, qui a vu deux supers puissances se combattre par désétatisation  des régimes existant en terre américaine caribéenne et africaine, nous eûmes connu ces non alignés, des hommes tels que l’égyptien NASSER  l’indien NERHU, le Yougoslave  TITO, qui ont su par leur extraordinaire influence juguler toutes les forces belliqueuses à leur époque

 

Mais notre Humanité ne dispose plus de patriarches de cette dimension, quant à la République Populaire de Chine et la Fédération de Russie si elles ont semblé flairer la menace impérialiste d’un nouveau genre, que nous réservent-elles pour l’avenir, enfermées peut-être dans une autre logique géo politique

 

Il est écrit que chaque membre d’une génération doit découvrir sa mission, l’accomplir ou trahir…

 

 Quant à moi, ne me situant pas dans cette dernière  mouvance, je propose modestement la création d’un mouvement à dimension internationale, portant l’appellation de l’ADOTAN ou l’ADAA, Association pour le dissolution de l’OTAN ou l’Alliance Atlantique.

 

Cette association se donnerait des structures à dimension mondiale avec ses dirigeants motivés pour agir en toute connaissance de cause, jusqu’à la solution finale, suivant la procédure ci après/

 

-      La convocation d’une assemblée générale extraordinaire des membres de l’Organisation au niveau des chefs d’Etats et de gouvernement, sur la base d’un ordre du jour précis et sans équivoque, avec au bout…

-           

La dissolution du Secrétariat Général, et donc la fin du mandat du Secrétaire Général, remis à la disposition de son pays d’origine

 

La fin des activités des fonctionnaires civiles et militaires, qui sont réintégrés dans leurs administrations et corps d’origine, à grade et rémunération équivalents

 

Tous les militaires en poste dans des camps et casernes des pays membres sont remis à la disposition de leur Etats à grade et émoluments équivalents

 

Toutes les immobilisations mises à la disposition d’un pays membre pour le fonctionnement de l’OTAN, deviennent la propriété pleine et entière du pays en cause, après versement d’une plus- value éventuelle déterminée par expert, versée dans une caisse commune, dont le montant sera mis à la disposition d’ œuvres caritatives expressément désignées

 

 Les Etats-Unis d’Amérique, gros pourvoyeurs du système disposeraient d’un temps limité pour rapatrier leurs troupes, le matériel, les armes conventionnelles et ogives nucléaires..

 Sur le papier c’est vite calibrer, mais en terme de réalisation on se heurterait à quelques complications,  peu importe l’OTAN devra tomber et le plus tôt serait le mieux

 

Je n’y prendrai part à aucune fonction active mais serai un observateur vigilant jusqu’à la fin de mon oxygène.

 

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires