MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

A ma grand-mère

 

Il est de bon ton de prendre du recul, un temps qui permet de cerner et d’analyser les conséquences d’un fait individuel ou d’un évènement à caractère collectif, afin de tirer des enseignements pour son action future.

Mais ce temps de réflexion ne doit en aucun cas déboucher sur une forme de repli, où s’installe la désillusion, qui sera rapidement  remplacée par la soumission que guette la compromission, et nous voilà tombés rapidement dans le cercle de la trahison...

 ...Un parcours bien connu dans le combat politique notamment, ou les amis loyaux se comptent sur les doigts d’une main.

A propos, je ne peux pas me satisfaire de la très faible mobilisation qui a marqué le quarantième anniversaire du massacre de Pointe à Pitre -Guadeloupe--les 26 et 27 Mai 1967...

...un évènement de l’Histoire de ce territoire, qui concernait à juste titre un pan de la diaspora caraibéenne.

A l’heure d’Internet tout est su, et la méconnaissance des faits n’est plus un argument recevable.

Alors je me dis précisément avec le recul, peut-on accepter le verdict de ce syndrome de Stockholm qui est la manifestation incontestable d’un formatage avancé...

...autrement dit, doit-on  abandonner ce combat des idées qui devra déboucher à terme sur d’autres horizons, à ce propos je vais vous faire une confidence…

...Quand le destin me frappa cruellement en m’enlevant trop tôt  mes chers parents, mon éducation échoit à ma grand-mère comme c’était de coutume dans nos sociétés, qui s’acquitta de cette noble mission avec un grand amour.

J’étais un enfant turbulent, ayant comme seul ennemi avéré le trigonocéphale , serpent très venimeux, qui a mérité les justes châtiments corporels en vigueur à l’époque dans notre pays...

... Ce qui ne m’a pas diminué, loin s’en faut, des châtiments  infligés par cette femme mince, de taille moyenne, toujours élégante qui a dû être un belle négresse dans sa jeunesse...

...malgré une nombreuse maternité, du genre kabrèce, ne cherchez pas ce mot il n’existe sur aucun dictionnaire, ni même utilisé en langue créole de nos jours.

Ma grande mère n’avait pas fait sciences po , -Institut d’Etudes politiques- à la limite de l’illettrisme, mais elle était douée d’un solide bon sens, une observation redoutable, et d’une mémoire remarquable...

...Qui la conduisait en sa qualité de petite fille d’esclave à me faire un récit précis de son passé, avec un ton plein d’inquiétude mêlé d’espoir, malgré les dénégations  peu convaincantes de mon grand père.

Fait remarquable, elle m’avait tôt, inculqué le sens de l’audace, le goût du travail bien fait, une capacité à se sublimer au service des autres...

...malgré les aléas de la vie, et bien d’autres valeurs qui de nos jours ont disparu.

Cette grand-mère m’a tant aimé, tout appris sur l’essentiel de ma future vie d’adulte dans cette société colonialiste appelé à perdurer...

...elle aurait cent dix sept ans, et me manque énormément.

Au grand départ de Andréa Louise, je lui promis qu’elle ne serait pas déçue outre tombe de son petit nègre de garçon...

...et quelques années après devenu un NEGRE , je publiais en sa mémoire le texte ci après  Souvenir en 1993, à l’occasion du 145è anniversaire de la chute de l’Esclavage dans nos îles

Vous découvrez là, un mode de fonctionnement qui m’a été légué de bonne source.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires