MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Dominique

 

 

Géographie

 
Située entre la Martinique et la Guadeloupe, la Dominique capitale Roseau est une île d’origine volcanique. C’est la montagneuse des îles de la Caraïbe orientale, avec plusieurs points culminant à plus de 1000 m.
 Son activité volcanique se manifeste au travers du Boiling Lake, un lac d’eau chaude, et la présence de fumerolles , émissions de gaz, un peu partout dans l’île.

La Dominique est connue pour sa forêt tropicale humide au Nord et ses chutes d’eau qui résultent d’une hydrographie abondamment alimentée par les pluies, qui tombent principalement entre août et octobre. Les températures varient toute l’année entre 24°C et 30°C.

 

L’Île de la Dominique est située en plein cœur des iles de la Carïbe , au nord de la Martinique et au sud des Îles des Saintes et Marie-Galante, de la Guadeloupe. Elle mesure 46 km de longueur, sur 25 km de largeur, soit une superficie de 750 km².

 

L'île est composée d'une chaine de hauts pitons de son extrémité septentrionale à sa pointe méridionale, dont le plus élevé, le Morne Diablotin culmine à 1 447 m. La Dominique jouit d’un climat tropical avec des pluies abondantes qui alimentent les chutes d’eau.

 

 

Il y a environ 30 chutes d’eau formant des piscines naturelles, des sources d’eaux chaudes, 365 rivières et 6 sortes de forêts tropicalesdont la célèbre , Rain Forest , unique en son genre. Le parc national de Morne Trois Pitons est classé au patrimoine mondial naturel par l’UNESCO

 

 

L'île de la Dominique démontre un volcanisme de type récent d'intense activité comme les sites du , Boiling Lake , lac en ébullition, et la Vallée de la Désolation. Cette vallée est constituée de sources chaudes qui empêchent le développement de toute vie végétale, contrastant ainsi avec les forêts tropicales environnantes.

 

 

Les habitants de l’île au nombre de 70 000, sont concentrés essentiellement sur la côte ouest, à Roseau, la capitale, forte de 24 000 habitants, et à Portsmouth au nord. Il demeure encore 3 000 indiens, préservant leurs traditions, sur la côte est.

 

Population

La Dominique est la seule île de la Caraibe où ont survécu des  Caraïbes. Ils sont environ 3000. Les autres habitants sont afro-caribéens, mulâtres, européens ou indiens , d’Inde. On y parle l’anglais, et le créole comme autre mode de communication

 

Presque tous les habitants de la Dominique sont des descendants des esclaves africains achetés par les propriétaires de plantations coloniales au XVIIIe siècle.

 

 

La Dominique est la seule île de l'est de la mer de la Caraïbe qui maintient une population précolombienne ,le peuple Caraïbes, qui représentent environ 3 000 personnes qui vivent sur la côte est de l'île.

 

Le taux de croissance démographique est très lent à cause de l'émigration vers les îles de la Caraïbe plus prospères Guadeloupe, Saint-Martin, Puerto Rico, les États-Unis, l'Angleterre et le Canada.

 

L'anglais est la langue officielle et est compris par tous, mais, en raison de l'influence historique française, un créole à base de français est très largement parlé. Près de 80 % de la population est catholique.

Histoire

Lorsque Christophe Colomb longe les côtes de cette île, qu’il nomme Dominica , du nom du jour de la semaine, elle est habitée par des Indiens Arawaks.

 Très rapidement, les Espagnols, les Français et les Anglais se disputent la possession de la Dominique.

Aux XVIe et XVIIe siècles, la ville de Roseau est totalement détruite à deux reprises par les bombardements français et anglais.

En 1748, devant l’absence de solution, l’île est déclarée zone neutre de la Caraibe. Enfin, le traité de Versailles, en 1783, accorde la Dominique aux Britanniques. Elle devient indépendante en 1978.

 

En 1625, lors de la guerre de Trente Ans, les Espagnols laissent la place aux Français puis au cours du XVIIe siècle, Français et Anglais s’affrontent pour gouverner l'île. Deux fois leurs canonnades détruiront totalement Roseau.

 

En 1660, Français et Anglais abandonnent l’île aux Caraïbes et la déclarent zone neutre pour mettre fin aux conflits, par la signature d'un traité de paix entre les Français, les Anglais et les Caraïbes.

 

Déjà installés à la Martinique et à la Guadeloupe, les Français s'implantent petit à petit à la Dominique en y introduisant la culture du café. Ils importent des esclaves africains pour combler la main-d'œuvre dont ils ont besoin. Mais les Britanniques s'approprient de nouveau l'île en 1759.

 

À l'issue de la guerre de Sept Ans, par le traité de Paris ,1763, la France cède la Dominique à l’Angleterre , mais entre 1772 et 1814, les Français rompent le traité et s’emparent par deux fois de la Dominique.

 

En 1814, après une dernière tentative de reconquête en incendiant de nouveau Roseau, les Français abandonnent définitivement l’île en échange d’une indemnité et cette dernière redevient britannique.

 

L'esclavage est aboli à la Dominique en 1833. Comme il ne le fut qu'en 1848 dans les îles voisines de la Martinique et de la Guadeloupe, de nombreux esclaves s'enfuirent de ces îles pendant cette période, à l'aide de moyens de fortune, pour essayer de trouver refuge à la Dominique.

 

En 1898, l'île reçoit le statut de Colonie de la Couronne britannique. En 1956, elle acquiert son indépendance au sein de l'éphémère Fédération des Iles britanniques et, en 1967, elle devient État associé au Commonwealth et entame l’installation d’un régime démocratique.

 

L’indépendance de la Dominique est déclarée le 3 novembre 1978, lors du 485e anniversaire de sa découverte par Christophe Colomb.

 

La Dominique est une république démocratique qui combine des aspects du modèle républicain et du , système de Westminster , Le Président est élu par le parlement, et a un mandat de cinq ans .

 

En accord avec l'article 59 de la Constitution, il choisit comme premier ministre un député qui a l'appui d'une majorité au sein du Parlement

Ethiopie

 

Informations supplémentaires