Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Société de pêche maritime -La Baillargentaise- 

OBJECTIFS  

 

 Diversification de l’économie Guadeloupéenne.

 

 Projet de développement d la pêche maritime à la Guadeloupe.

 Construction d’un port de pêche d’intérêt local à BAILLE- ARGENT.

Mémoire remis à Monsieur Georges LEMOINE, Secrétaire d’Etat aux D.O.M. T.O.M aux fins d’obtenir un accroissement de l’aide technique et financier de l’Etat dans le cadre du 9ème plan, en faveur du développement de la pêche maritime à la Guadeloupe sur la Côte Sous Le Vent.

 

Préambule

L’économie de la Guadeloupe nécessite un effort particulier de la diversification pour rattraper le retard accumulé depuis de nombreuses années.

 

Si un secteur des activités doit bénéficier d’un tel effort, c’est bien la pêche maritime , seul créneau productif d’avenir susceptible de créer des emplois, à la condition essentielle que les investissements engagés, soient à la hauteur des besoins, sous peine de décourager les initiatives volontaires constructives.

 

Le 9ème plan qui évalue à / 

 10 milliards de francs ,le coût des dépenses nécessaires, réparties sur cinq ans, destinés aux activités maritimes dont /

- 4,5 milliards de francs réservés à l’amélioration de l’outil de travail, soit /

 -2,6 milliards de francs pour les installations portuaires.

-1,6 milliards de francs pour l’achat de bateaux-type plan de relance.

 

 

N’a chiffré aucune prévision globale concernant le développement de la pêche maritime pour , La Côte Sous le Vent.

 

 

Or, plus que tout autre, ce secteur géographique caractérisé par un sous-équipement inquiétant pour l’avenir, requiert à quelque niveau, le soutien des pouvoirs publics. 

Ce contexte est-il la résultante d’une indifférence générale, accentué par un défaut de volonté politique, le tout couronné par une certaine lenteur administrative…

 

Peu important, pur ma part, dès Septembre 1981, j’ai suggéré à Monsieur B. G., ancien directeur de cabinet à la rue Oudinot, un projet de développement de la pêche maritime à BAILLE ARGENT, localité de la Côte Sous Le Vent, portant globalement sur une amélioration ou une transformation radicale de l’outil de travail pour garantir / 

 L’emploi.

- Des conditions de vie descentes aux professionnels de la mer.

- Des revenus suffisants.

Et par la suite, en proposant sur le marché / 

Un produit de qualité,

D’un prix abordable pour les consommateurs.

Grâce à ce système de production et de distribution organisé dans le cadre d’une gestion rigoureuse par une société, qui participera notamment aux opérations de repeuplement des espèces maritimes de la Guadeloupe -voir ci-joint les réflexions dans un mémorandum adressé le 27 Avril 1983 aux membres de l’assemblée départementale de la Guadeloupe-

Tels seront donc les points développés ci-dessous, pour éclairer le sens de ma démarche   

Léonce Lebrun

La pêche maritime à la Guadeloupe

  Sommaire

  Une note à l'attention du Conseil Général de la Guadeloupe

  Un courrier à la Présidence de la République

  La SARL Baillantaise et ses observations

 wwwxxxwwwxxxwwwxxxwww

 1 L'Outil de travail

 2 Dispositif

 3 Les bâteuax de pêche

 4 La gestion

 5 L'Organisation du travail

 6 Les objectifs de production

 7 Les prix

 8 Le repeuplement

 9 La réglementation - financement

10 Destinataires - diffusion

   

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy