MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Services généraux

 

 

Date des Assises Nationales, lieu, transport, séjour.

Date

- 10, 11 et 12 Juin 1993.

Lieu /

Lyon – Palais International des Congrès, choix dictée par la dimension de l’Evènement et la commodité des prestations.

 

 

                                   Transport

 

– Aller et retour –

Aérien

- Service régulier, assuré par la compagnie Air France.

Départ des aéroports de Saint-Denis, Pointe-à-Pitre, Cayenne, Lamentin – arrivée à Paris –

 

 

Correspondance par Air Inter pour Lyon St- Exupéry, puis transport à Lyon Ville par la navette Air France.

 

 

S.N.C.F pour les invités domiciliés en France, prise en charge de la gare principale la plus proche du domicile, sur la base du tarif T.G.V arrivée à Lyon Part-Dieu.

Dans Lyon, navette assurée par la Société T.C.L.

 

 

                                        Séjour

 

Hôtel, restauration, un souci majeur, bien recevoir tous les invités.

                                                              Hôtel  

 

Lyon intra-muros, ne dispose pas ou peu d’infrastructure hôtelière de moyenne catégorie (une étoile).

 

 

Le choix a donc porté sur des établissement de standing supérieur, situés, quand c’était possible, à proximité de la Gare Part-Dieu, et peu éloignés du Palais des Congrès, donc gain de temps et économie sur les parcours.

 

 

                               Restauration

 

- Petit déjeuner pris à l’hôtel affecté aux invités.

- Repas (midi et soir) servis au restaurant du Palais des Congrès.

 

 

Le restaurant et les accessoires de cuisine mis à la disposition du Comité, permettra ainsi tout en servant des produits exotiques avec un personnel adapté, de ne pas avoir recours aux établissements privés du commerce, d’où réduction des coûts

 

                                                       Divertissements

Informations supplémentaires