MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

La grande proximité de la France avec  l’Etat hébreu, est une source permanente de disfonctionnement, oû disparaît la notion de « souveraineté », qu’à l’occasion d’évènements tragiques du 7 Janvier 2015, un dirigeant de Tel Aviv repart avec des dépouilles mortelles de nationalité francaise, suivant  l’accord du Parquet de Paris et donc du Gouverenement,( secret d'Etat ou de défense) sans doute, alors même que l’institut Médico légal ne s’est pas prononcé, après autopsie des corps, sur la nature des projectiles touchés par les vcitimes, ce qui est une anomalie flagrante, par rapport aux règles du Droit

Que suivant une incivilité ou autre, ayant touché un citoyen de confession judaîque, il lui suffit de faire état de cette appartenance pour bénéficier du label de « circonstances aggravantes » une dispossition contraire à l’Egalité des citoyens devant la loi, et va à l’encontre du concept de la laïcité.

En sommes une religion, le Judaïsme transformé en Race… Mais, où est la place du Racisme dans cette chienlit…

Après - demain

 

 

 

A mes adversaires et ennemis tombés au combat, j’ordonnerai qu’ils reçoivent les honneurs de la guerre…en vertu du principe que les hommes se respectent en toutes circonstances V D (alias)

…Pourquoi un Professeur agrégé de philosophie explique qu’en raison de son discours direct, cet engagement sans concession , ses propositions  pour la cause du Monde Nègre, sa vision ponctuée de réalisme sur l’avenir de ces peuples, Léonce Lebrun  dispose d’au moins deux générations d’avance sur ses frères africains et caribéens…

                                            Après -demain

Une correspondance de notre envoyé spécial…

Cinquantenaire…

L'indépendance ne s'octroie pas… elle s'arrache…

Ainsi se trouve vérifiée, une nouvelle fois sur le terrain, la célèbre doctrine de notre illustre compatriote Frantz FANON… caribéen originaire de la Martinique d'où précisément je vous parle en direct.

Je vous livre tout de suite une information fantastique qui circule déjà dans toutes les agences de presse.

En effet, depuis hier soir à 20h50 G.M.T. soit 14h50 à Fort de France, les forces révolutionnaires de la Martinique qui encerclaient la Capitale de l'Ile depuis une dizaine de jours - comme vous le savez - ont obtenu la reddition  sans condition , du corps expéditionnaire français , composé de quelques cinq cent hommes environ - dont les membres du commando retranchés dans la ville - étaient pour l'essentiel utilisés à protéger certains établissements publics - style préfecture - qui du reste étaient devenus d'aucune utilité depuis quelques temps, comme vous devez vous en douter.

L'Officier d'état major, responsable des guérilleros caribéens a remis une note au général français, commandant la Place de Fort de France, une note émanant du gouvernement provisoire en exil dans laquelle il est spécifié que toutes les personnes représentant à quelque titre l'autorité française sont déclarées "persona non grata" et  priées de quitter la Martinique dans les meilleurs délais.

 Un avion spécial sera mis à leur disposition à destination de Paris.

Quant aux membres du commando, ils sont retenus comme prisonniers de guerre dans l'immédiat et seront traités conformément aux dispositions de la Convention de Genève.

A l'heure où je vous parle, il semblerait que des incidents auraient éclaté à la Guadeloupe, bien évidemment ces informations ne sont pas confirmées et en particulier l'incendie - paraît-il volontaire - de l'aéroport international du Raizet (Abymes) banlieue de Pointe à Pitre… affaire à suivre…

Je reviens sur la Martinique pour préciser que je n'ai pas de qualificatif pour décrire l'atmosphère dans notre pays… fantastique, extraordinaire, sublime, incroyable… des gens qui s'embrassent en pleurant de joie.

 Un homme aux cheveux grisonnant ayant un âge certain se penche sur mon micro : "dis leur ça là-bas, nous nègres, nous sommes libres, merci bon Dieu".

Pour ma part, je crois avoir passé la nuit la plus extraordinaire de ma vie, il y en aura d'autres, mais celle là ne s'oublie pas.

Depuis plus de 300 ans nous attendions cet événement décisif qui provoque un bonheur si intense.

D'un moment à l'autre nous recevrons une déclaration venant de Kingston (Jamaïque), patrie de Marcus Garvey, ( 1887-1940) ville, où siège depuis plusieurs semaines le Gouvernement provisoire en exil de la future et jeune république de la Martinique, une chose certaine et bien acquise maintenant.

Bien évidemment cette déclaration sera inspirée du leader du mouvement nationaliste, le Président du Gouvernement provisoire qui s'est fait appeler du pseudonyme Victor DELGRES.

Pourquoi DELGRES.

Tout simplement pour honorer la mémoire de ce grand officier nègre de la Guadeloupe  d'origine martiniquaise ;qui s'était opposé jusqu'au sacrifice suprême, au rétablissement de l'Esclavage dans l'Ile, par Napoléon Bonaparte en 1802. Pour plus de détails je vous renvoie à l'Histoire mouvementée de cette époque.

Revenons maintenant aux événements de l'actualité, de ce nationaliste intransigeant que les hommes du maquis désignent affectueusement, "Monsieur DEL" nom de code, le grand public en sait peu de chose.

Il ressort de mes informations que cet homme a vécu longtemps en Europe, ses proches le qualifient de meneur d'hommes exceptionnel allant à l'essentiel.

Tirant les leçons des échecs successifs de différents mouvements indépendantistes de cette partie de la Caraïbe, dès son arrivée à la Martinique, Victor DELGRES fonda le M.D.C., le Mouvement Démocratique Caribéen avec un objectif unique, la Martinique souveraine.

Ce parti devint rapidement très populaire auprès des jeunes et de la classe moyenne, ce qui permit à DELGRES de créer dans la foulée, des milices populaires dans toutes les communes.

 Ces mêmes milices qui provoquèrent suffisamment de dégâts, forçant cette frange de la population européenne, raciste et fasciste à fuir l'île en direction du Canada ou des Etats unis, mais très peu vers l'Europe.

La stratégie de DELGRES :

Un mouvement politique crédible et structuré pour assurer la doctrine, un programme économique et social bien perçu, une branche militaire aux ordres du politique pour assurer la lutte armée si nécessaire, une symbiose parfaite.

 Pour le reste nous connaissons la suite et surtout le résultat.

Vous soulevez la question du financement de cette brillante opération, et comment ont été entraînés nos guérilleros, mais ce sont là des précisions, qui relèvent de l'Etat major des forces nationalistes, et au titre desquelles vous comprenez aisément que je ne puis y répondre - secret défense -.

Et maintenant que va-t-il se passer après cette longue période de lutte et d’incertitude.

Le pays a besoin de renouer avec la sérénité et le calme afin de retrouver, la souveraineté nationale conquise, le chemin du progrès pour toutes et tous.

Les choses iront très vite, sans attendre la reconnaissance officielle par la France de l'indépendance de la Martinique. On prête en effet l'intention au G.P., toujours en exil, de soumettre au suffrage du pays, une constitution de 50 articles environ, portant notamment sur :

les libertés publiques,

les pouvoirs de l'exécutif

la représentation nationale et ses prérogatives 

les attributions des régions

le fonctionnement de l'économie

la couverture sociale

la justice

D'après mes informations, le pays serait divisé en 5 pôles économiques où régions "politico- administratives" regroupant chacune 5 à 7 communes :

la région nord-est : chef lieu - Trinité

la région nord-ouest : chef lieu - Saint-Pierre

la région du centre : chef lieu - Fort de France, la capitale de la Martinique qui sera rebaptisée très bientôt.

la région du sud-ouest : chef lieu - le Diamant

la région du sud : chef lieu - Saint Anne

Chaque région sera administrée par une assemblée régionale, composée de membres élus au suffrage universel à la proportionnelle (scrutin de liste) pour 5 ans, renouvelable une fois

Elle désigne son président, son bureau et ses commissions. Les membres élus des assemblées régionales se regroupent au niveau national pour former le Conseil de la République ayant pour attributions :

·         le vote des lois

·         le vote du budget

·         le contrôle de l'action du gouvernement

·         l'élection des membres du Comité Constitutionnel nommés pour 5 ans et indépendants

En ce qui concerne l'exécutif suprême, il sera une présidence tournante, d'une durée d'un an et assuré par chaque Président d'assemblée de région.

Bien évidemment, si cette méthode n'a pas donné satisfaction, il sera procédé à l'élection du Chef de l'Etat, soit au sein du Conseil de la République, soit au suffrage universel direct.

Comme vous devez vous en douter, le G.P. n'a pas chômé et s'est attelé en particulier à revoir certains paramètres qui ont conduit à la ruine de la Martinique et sa banalisation internationale:

·         sous- production, sous- emploi

·         consommation excessive - irresponsabilité-

·         niveau de vie artificiel - assistanat-

·         privilèges excessifs et injustifiés

·         démographie galopante

·         absence totale d'esprit d'entreprise

S'il est prévu une nationalisation de certaines activités productrices et une redistribution des terres pour diversifier et dynamiser notre agriculture orientée vers la satisfaction des besoins du pays, par contre le parc automobile - d'un niveau plus que pléthorique - sera réduit en 10 ans de 60 % au profit d'un service public de transport en commun de qualité, assurant la liaison de toutes les communes entre elles.

Outre sa candidature à l'O.N.U., la Martinique sera membre à part entière de l A E.C. (Association des Etats de la Caraïbe)

Enfin, sa représentation diplomatique sera assurée dans une cinquantaine de pays, par un attaché consulaire ayant rang de ministre plénipotentiaire

Vous me demandez s'il y a eu des bavures....

Toute guerre de libération nationale, connaît ses brebis galeuses, et génère des lâches, les traîtres, ces soldats perdus… en un mot, nos "nègres blancs"  ou "négrillons", en ce qui  concerne la doctrine de l'Exécutif sur ce délicat dossier, s'ils ont été clairement identifiés, sur la base de faits avérés (crimes et délits)ayant un rapport direct avec le conflit armé, ils seront arrêtés, jugés et connaîtront sans doute leur sort, et la fin du destin, à l'heure du laitier pour certains.

Avant de vous redonner l'antenne je dois vous signaler une précision importante, les personnes résidant en France et originaire de la Martinique disposeront d'un droit d'option d'une durée maximum de 5 ans.

Les enfants mineurs, disposeront à l’âge de leur majorité, arrêté suivant les dispositions du Nouveau  Code Civil de la Martinique, d’un droit d’option de 3 ans maximum

Il n'y aura donc pas de double nationalité passé ces délais, une mesure que j'approuve pleinement, l'heure de la responsabilité, du courage, de la dignité et de l'honneur, ayant sonné pour chacune et chacun.

C’était en directe  de la MARTINIQUE, une correspondance de votre envoyé spécial…

A vous les studios

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires