Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Les conséquences pour les Etats unis

 

 

Au début du XIXe siècle, le progrès technologique dans l'industrie textile britannique puis européenne crée une très forte demande en matière première.

Le coton va supplanter rapidement tous les autres textiles ,lins, chanvre,  grâce à l'invention d'une égreneuse mécanique par Eli Whitney en 1793 dont le rendement pouvait être cinquante fois supérieur au travail à la main.

 

Cette intervention permit de récupérer pour la culture de la plante tous les esclaves immobilisés auparavant par le tri du grain et des fibres.

La culture du coton américain à fibre courte devint alors tellement rentable qu'elle supplanta rapidement toutes les autres.

 

De la Géorgie et des Monts de Caroline, elle gagna les terres vierges du Sud Ouest, puis après 1815, le Mississipi, l'Alabama, et plus tard, pesa lourdement sur les décisions d'annexion des territoires arrachés au Mexique. En 50 ans, les américains multiplieront par dix la surface de leur territoire.

 

Alors qu'à la fin du XVIIIe siècle, l'Esclavage était en perte de vitesse en Amérique à tous les points de vue ,rentabilité faible, réprobation internationale, pomme de discorde intérieure, entraînant l'abolition de l'Esclavage dans de nombreux Etats , Vermont 1777, Massachusetts et New Hampshire 1783, Connecticut et Rhode Island 1784 et New Jersey 1804, le coton relancera le système esclavagiste.

 

La production cotonnière et la population noire croîtront parallèlement jusqu'à la guerre de sécession. Elle passera de 2 600 tonnes en 1792 à 80 000 tonnes en 1815 à 1,15 million de tonnes en 1861.

 

Le nombre des esclaves noirs passera de 700 000 en 1790 à 3,2 millions en 1850 et à presque 4 millions en 1860.

Le recensement effectué au milieu du XIXe siècle établit que 2,5 millions d'entre eux travaillent dans l'agriculture dont plus de 1,8 million sur les plantations de coton.

 

Ainsi la richesse initiale des U.S.A. s'est construite à partir du Roi Coton ,King Cotton, dont les Etats du Sud assureront 75 % de la production mondiale. Le travail gratuit des esclaves rapportera plus de 60 % des recettes d'exportation desU.S.A.

 

La sueur, les larmes et le sang de millions d'esclaves permit, il y a un siècle et demi, l'accumulation primitive des capitaux nécessaires au décollage de la puissance économique américaine.

 

Les effets de la Traite

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy