MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Dans aucun pays du Monde il n’y a un tel vocabulaire de marginalisation des minorités, qu’elles soient politiques ou sociétales, en vertu des diktats de la "Démocratie" qui impose la loi d'une majorité, certes légale, mais non légitime, d’un point de vue morale, car elle peut être idiote, obtenue sous le coût d’un enfumage  bien rodé, destiné aux naïfs d’un Système à bout de souffle…

... Et vous avez : communautarisme, diversité, populisme, islamisme radical,  radicalisation et le dernier né, terrorisme, dont le Pouvoir exploite politiquement les conséquences, avec le concours de médias affidés, tout  en  niant délibérément les causes, par exemple la destruction de l’Etat libyen….

L'Espoir

 

Dès lors, tout est-il perdu… nous disons non...

Certes, le réalisme nous conduit à admettre que le recul n'est pas suffisant à l'échelon du temps qui s'écoule, pour prétendre conquérir le droit d'être nous- mêmes.

Nous sommes les contemporains de l'Histoire, nous faisons l'Histoire et l'espoir demeure.

Les priorités

L'homme n'est pas à assimiler, ni à intégrer , il s'adapte et s'accommode des systèmes avec méthode et pragmatisme

Tenant compte de ces réalités incontournables, nous devons avoir la capacité de tourner le système à notre avantage, sans nous renier, à deux conditions /

primo , que nous combattons les démons de la division,
secondo,  que le devoir de solidarité soit inscrit dans notre démarche au quotidien.

Bien entendu, ces deux priorités constituent un minimum, mais elles s'inscrivent dans la stratégie que nous devrons adopter, accompagnée d'une capacité d'organisation et de propositions constructives.

Nous avons tout à gagner pour éviter les aléas d'une existence sans consistance, une émigration idiote.

Extraits de "Plaidoyer pour une nouvelle solidarité"


de Léonce Lebrun

Président du CIRPAN
Juin 1993

 

La conquête de la Guadeloupe

Informations supplémentaires