Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Religion et Race

 

Elles sont presque jumelles sauf que l’une relève de la virtualité et l’autre de la réalité…

 

… deux rituelles qui remontent  dans la nuit des temps et ont causé tant de désagréments à l’espèce humaine suivant les époques…

 

mais au fait pourquoi avoir mené croisade pour la suppression du mot « race » dans le langage et sur certains documents officiels alors que celui « religion » a toujours droit  de citer ne faisant l’objet d’aucune attaque virtuelle…

 

Pour la petite histoire aucune nation  et d' institution internationale n’ont repris à leur compte ce schéma…

 

…IL y a certainement un flou qui cache le loup ;

 

Sans entrer dans les détails l’auteur va évoquer quelques faits qui marquent l’Histoire de la Religion et la Race…

 

de la Religion

 

Quand Pierre (Simon) l’un des apôtres préférés de l’Homme de Bethléem arrive à Rome, nous savons qu’il  est chargé d’une  mission apostolique…

 

…tu es pierre et c'est sur cette pierre que je bâtirai mon Eglise…

 

 Aissi est né le Christianisme qui allait se développer  en terre de paganisme, car n’oublions pas qu’à cette époque l’empire romain est placé sous la domination absolue des empereurs à qui tous se considèrent comme des dieux sur terre adorés par leurs sujets.

 

Dans ce cas, les Romains  qui  se sont convertis à cette doctrine nouvelle, vont payer de leur vie cet outrage à l’Empereur à l’occasion d’horribles persécutions, Saint  Pierre, premier pape de l’Eglise, ayant été lui même un martyr du système en 64, sous le règne de Néron,

 

 Cette macabre tragédie aura duré jusqu’au passage de l’Empereur Constantin (272-337) qui s’étant converti  au Christianisme mit fin au martyr de chrétiens.

 

Toutefois, cette religion aura connu par la suite bien des attaques et  des remous, dont au passage…

 

 L’arrivée de l’Islam généré en 624 par le prophète Mahomet divisé en  deux branches, chiites et sunnites;

 

 En 1517  l’autorité du Pape et les fondements de l’Eglise sont contestés en Allemagne par le pasteur Martin Luther, c’est le schisme avec la création de l’Eglise protestante

 

En 1543 le Roi Henri VIII se sépare de Rome en créant l’Eglise anglicane indépendante

 

Avec l’arrivée du Protestantisme en France le pays aura été traversé par une longue période  d’intolérance vis à vis des protestants (huguenots), dont l’Histoire aura retenu le massacre de la Saint Barthélemy qu’au cours de la nuit du 24 Aout 1572 et des jours suivants, plus de 30000 adeptes de cette doctrine  ont  été assassinés.

 

Et plus tard  en 1663 Louis XIV  instituait la Religion Catholique comme seule religion d’Etat en multipliant les embûches et les humiliations envers des sujets protestants, provoquant un exode massif de ceux-ci en direction de la Grande Bretagne notamment

 

De nos jours bien de conflits ont une connotation religieuse, c’était le cas de la crise de l’Irlande du Nord (1960 -2007) opposant catholiques et Protestants

 

Par ailleurs dans le conflit yougoslave ( 1991-2001) il est difficile de ne pas observer un soupçon de guerre de religion entre orthodoxes (Serbie) et musulmans (Bosnie Croisie)

 

D’autre part comment ne pas relever l'implication de certaines Nations de l’Occident dans la destuction de ce pays après la disparition de son emblématique dirigeant le Maréchal  Tito

 

Car ce territore que j’ai visité dans les années 1980, formant une Fédération de six régions, avait un avenir très prometteur qui n'a pas fait que des heureux.

 

L’Histoire nous le dira, la mer rejetant toujours ses cadavres.

 

Par contre en Palestine le conflit opposant le Hamas et l’Etat hébreu ne décèle à priori aucune connotation religieuse.

 

En conclusion la religion est une construction humaine qui avec le temps aura disparu

 

Prochainement…la Race..

 

https://www.youtube.com/watch?v=TIU9A8ZTeyI

 

Guerres d'indépendance

 

Après presque trois siècles d'exploitation économique et d'injustice politique, les colonies de l'Amérique du Sud furent emportées par un puissant mouvement révolutionnaire.

Ce mouvement, dirigé par les créoles et de nature libérale, fut stimulé par la réussite de la révolte des colonies britanniques en Amérique du Nord, et par la révolution française de 1789.


On peut distinguer deux phases dans le mouvement d'indépendance sud-américain. Au cours de la première phase, de
1810 à 1816, seule la vice- royauté de La Plata (aujourd'hui l'Argentine, le Paraguay et l'Uruguay) accéda à l'indépendance.; au cours de la deuxième phase, de 1816 à 1825, les colons se libérèrent totalement de l'Espagne et du Portugal.

Ils bénéficièrent, à partir de 1816, de l'aide discrète et efficace du Royaume-Uni, qui voyait dans l'Amérique du Sud un débouché important pour son commerce. Parmi les dirigeants marquants de cette lutte pour l'indépendance figurent les vénézuéliens Simón Bolívar et Francisco de Miranda, et l'argentin José de San Martin.


Le
25 mai 1810, les créoles de Buenos Aires déposèrent le vice- roi espagnol et établirent un gouvernement provisoire pour les provinces de La Plata. Bien que ce corps politique fût instauré au nom de Ferdinand, l'autorité espagnole directe ne fut pas restaurée.

Le 14 août 1811, les Paraguayens, qui avaient rejeté l'aide de Buenos Aires, proclamèrent leur indépendance vis-à-vis de l'Espagne puis, en 1813, vis-à-vis du gouvernement provisoire.

En 1814, San Martin commença à organiser une armée patriotique dans l'ouest de l'Argentine avec l'intention de libérer le Chili, puis de se diriger par mer vers le Pérou, la première citadelle espagnole de l'Amérique du Sud. Au cours de sa campagne victorieuse de 1817-1818 pour la libération du Chili, San Martin fut grandement aidé par le dirigeant révolutionnaire chilien Bernardo O'Higgins.

Le 12 février 1817, San Martin vainquit l'armée espagnole à Chacabuco, et l'indépendance du Chilifut proclamée le même jour. San Martin se vit offrir la direction du nouveau gouvernement chilien, mais il refusa au profit de Bernardo O'Higgins. Après la défaite de l'armée espagnole à Maipú, le 5 avril 1818, l'indépendance chilienne se confirma. San Martin commença alors à préparer l'attaque du Pérou.


La grande victoire suivante des guerres d'indépendance eut lieu en
Colombie. À la tête d'une armée de patriotes et de soldats de fortune recrutés en Angleterre, Simón Bolívar vainquit les royalistes le 7 août 1819, à la bataille de Boyacá.

Alors que la guerre faisait rage, un congrès réuni à Angostura (aujourd'hui Ciudad Bolívar, au Venezuela) organisa l'État de la Grande-Colombie, comprenant l'audience de la Nouvelle- Grenade, l'actuel Panamá et, à leur libération, le Venezuela et le Quito (Équateur).

Bolívar devint, par la suite, président et dictateur militaire. Bien que l'indépendance du Venezuela fût proclamée le 7 juillet 1811, la colonie fut prise par les royalistes. Bolívar les vainquit à Carabobo le 24 juin 1821, affirmant l'indépendance du Venezuela.

Sous le commandement d'Antonio José de Sucre, un des lieutenants de Bolívar, une armée patriotique vainquit les forces royalistes le 24 mai 1822 et libéra l'Équateur.


Entre-temps, le
7 septembre 1820, San Martin avait débarqué à la tête d'une armée de 6 000 hommes sur la côte péruvienne!; il vainquit au Pichincha les forces royalistes. Il entra dans Lima, la capitale, le 9 juillet 1821.

L'indépendance du Pérou fut proclamée le 28 juillet, mais les forces royalistes contrôlaient toujours la plus grande partie du pays. Aussi, après la victoire de Pichincha, Bolívar et Sucre préparèrent une expédition militaire pour soutenir les patriotes assiégés au Pérou.

Un contingent de lanciers fut défait en 1823, mais Bolívar et Sucre furent victorieux le 6 août 1824 à Junin et, le 9 décembre, Sucre remporta la victoire décisive à Ayacucho.

Bien que les dernières armées royalistes ne fussent expulsées du Pérouqu'en janvier 1826, la bataille d'Ayacucho fut le dernier grand engagement dans la lutte pour la liberté contre l'Espagne.

Le Pérou supérieur accéda à l'indépendance le 5 janvier 1825 et, le 25 août de la même année, fut baptisé Bolivie en l'honneur de son libérateur.

LeBrésil proclama son indépendance vis-à-vis du Portugal le 12 octobre 1822, mais conserva une forme de gouvernement monarchique jusqu'en 1889, date de la fondation de la république.

Problèmes du XIXè siècle

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy