Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Religion et Race

 

Elles sont presque jumelles sauf que l’une relève de la virtualité et l’autre de la réalité…

 

… deux rituelles qui remontent  dans la nuit des temps et ont causé tant de désagréments à l’espèce humaine suivant les époques…

 

mais au fait pourquoi avoir mené croisade pour la suppression du mot « race » dans le langage et sur certains documents officiels alors que celui « religion » a toujours droit  de citer ne faisant l’objet d’aucune attaque virtuelle…

 

Pour la petite histoire aucune nation  et d' institution internationale n’ont repris à leur compte ce schéma…

 

…IL y a certainement un flou qui cache le loup ;

 

Sans entrer dans les détails l’auteur va évoquer quelques faits qui marquent l’Histoire de la Religion et la Race…

 

de la Religion

 

Quand Pierre (Simon) l’un des apôtres préférés de l’Homme de Bethléem arrive à Rome, nous savons qu’il  est chargé d’une  mission apostolique…

 

…tu es pierre et c'est sur cette pierre que je bâtirai mon Eglise…

 

 Aissi est né le Christianisme qui allait se développer  en terre de paganisme, car n’oublions pas qu’à cette époque l’empire romain est placé sous la domination absolue des empereurs à qui tous se considèrent comme des dieux sur terre adorés par leurs sujets.

 

Dans ce cas, les Romains  qui  se sont convertis à cette doctrine nouvelle, vont payer de leur vie cet outrage à l’Empereur à l’occasion d’horribles persécutions, Saint  Pierre, premier pape de l’Eglise, ayant été lui même un martyr du système en 64, sous le règne de Néron,

 

 Cette macabre tragédie aura duré jusqu’au passage de l’Empereur Constantin (272-337) qui s’étant converti  au Christianisme mit fin au martyr de chrétiens.

 

Toutefois, cette religion aura connu par la suite bien des attaques et  des remous, dont au passage…

 

 L’arrivée de l’Islam généré en 624 par le prophète Mahomet divisé en  deux branches, chiites et sunnites;

 

 En 1517  l’autorité du Pape et les fondements de l’Eglise sont contestés en Allemagne par le pasteur Martin Luther, c’est le schisme avec la création de l’Eglise protestante

 

En 1543 le Roi Henri VIII se sépare de Rome en créant l’Eglise anglicane indépendante

 

Avec l’arrivée du Protestantisme en France le pays aura été traversé par une longue période  d’intolérance vis à vis des protestants (huguenots), dont l’Histoire aura retenu le massacre de la Saint Barthélemy qu’au cours de la nuit du 24 Aout 1572 et des jours suivants, plus de 30000 adeptes de cette doctrine  ont  été assassinés.

 

Et plus tard  en 1663 Louis XIV  instituait la Religion Catholique comme seule religion d’Etat en multipliant les embûches et les humiliations envers des sujets protestants, provoquant un exode massif de ceux-ci en direction de la Grande Bretagne notamment

 

De nos jours bien de conflits ont une connotation religieuse, c’était le cas de la crise de l’Irlande du Nord (1960 -2007) opposant catholiques et Protestants

 

Par ailleurs dans le conflit yougoslave ( 1991-2001) il est difficile de ne pas observer un soupçon de guerre de religion entre orthodoxes (Serbie) et musulmans (Bosnie Croisie)

 

D’autre part comment ne pas relever l'implication de certaines Nations de l’Occident dans la destuction de ce pays après la disparition de son emblématique dirigeant le Maréchal  Tito

 

Car ce territore que j’ai visité dans les années 1980, formant une Fédération de six régions, avait un avenir très prometteur qui n'a pas fait que des heureux.

 

L’Histoire nous le dira, la mer rejetant toujours ses cadavres.

 

Par contre en Palestine le conflit opposant le Hamas et l’Etat hébreu ne décèle à priori aucune connotation religieuse.

 

En conclusion la religion est une construction humaine qui avec le temps aura disparu

 

Prochainement…la Race..

 

https://www.youtube.com/watch?v=TIU9A8ZTeyI

 

L'expansion des Etats Unis

 

L'importance grandissante des États- Unis, caractérisée par une forte croissance économique et démographique, l'expansion territoriale jusqu'au Pacifique, la résolution des problèmes internes économiques et politiques, en particulier la question de l'Esclavage et de l'unité nationale, en fit l'une des plus grandes puissances mondiales dès la fin du XIXe siècle.

L'expansion territoriale des États-Unis fut caractérisée par une guerre sans merci contre les indiens qui résistaient à l'empiètement sur leur territoire.

À l'exception de ceux qui habitaient des régions retirées, notamment dans le sud des Appalaches, les indiens de l'est du Mississippi furent massacrés au cours de la dernière décennie du XVIIIe siècle.

Quelques-unes des tribus réussirent cependant à migrer vers l'ouest. La destinée tragique des peuples de l'est de l'Amérique du Nord fut, en grande partie, le résultat des guerres et des rivalités politiques des puissances colonisatrices, en particulier les français et les anglais qui impliquèrent les tribus dans leurs luttes pour la suprématie territoriale.

En 1637, les pequots, une des grandes tribus de la région de la Nouvelle-Angleterre, furent littéralement éliminés.

Par la suite, le sachem des Wampanoags, Philippe, organisa une confédération des tribus de la Nouvelle-Angleterre, pour combattre les colonisateurs britanniques.

Au cours du conflit qui s'ensuivit, la guerre du roi Philippe, en 1675 et en 1676, les tribus infligèrent de sérieuses défaites à leurs adversaires, mais elles furent finalement submergées par les forces anglaises, qui les exterminèrent.


À l'époque où le chef sauk Black Hawk appela à la guerre pour défendre les territoires indiens à l'est du Mississippi, en 1832, et après la défaite de la tribu des Nez-Percés d'Oregon, en 1877, les indiens des Grandes Plaines, du sud-ouest et des Rocheuses s'opposaient à presque toutes les avances européennes vers l'ouest.

Cette opposition armée venait surtout des sioux et atteignit son apogée à la bataille de Little Big Horn, dans l'actuel Montana, le 25 juin 1876.

Au cours de cette bataille, une importante armée de sioux et de cheyennes du nord, dirigée par les chefs Crazy Horse, Sitting Bull et Gall, vainquit un détachement de la 7e cavalerie des États-Unis, sous le commandement du colonel Custer.

Quelques indiens, comme les apaches, dont Geronimo, dans les années 1880, continuèrent la lutte. Les guerres indiennes se terminèrent par le massacre de Wounded Knee, dans le Dakota-du-Sud, le 29 décembre 1890.

Environ deux cents hommes, femmes et enfants désarmés furent exterminés par la 7e cavalerie des États- Unis. En plus des massacres organisés, les maladies, l'assimilation forcée et l'expropriation territoriale par les traités et les lois décimèrent les indiens.; les survivants durent se regrouper dans des réserves, où ils vivent aujourd'hui.

Malgré un renouveau récent, la situation sociale, économique et culturelle de ces peuples reste préoccupante.

Outre l'acquisition de territoires contigus aux XIXe et XXe siècles, les États-Unis obtinrent d'autres régions en Amérique du Nord l'Alaska, achetée à la Russie en 1867 pour 7 millions de dollars, Porto Rico, cédée par l'Espagne en 1898 après la guerre hispano-américaine, la zone du canal de Panamá acquise en 1903, mais cédée au Panamá en 1979 et les îles Vierges des États-Unis, achetées au Danemark en 1917.

 

Le XXè siècle

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy