MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

La Caraïbe, ou Espace Caraïbe, ou encore l'Espace de la Caraïbe, est une région du globe correspondant au bassin versant de la mer de la Caraïbe. On l'a parfois qualifiée de  Méditerranée du Nouveau Monde . La région Caraïbe est considérée comme un sous-ensemble de l'Amérique du Sud, de l'Amérique latine, de l'Amérique centrale ou de l'Amérique du Nord.
Différentes dénominations
L’appellation Indes occidentales est tombée en désuétude en français mais reste usitée en anglais sous la forme West Indies. Cette appellation historique n’est liée à aucune réalité géographique mais uniquement à une expérience historique commune à partir des voyages de Christophe Colomb en 1492 - 1504.
On parle de la Caraïbe pour qualifier la même entité. qui est un archipel et qui regroupe l’ensemble des îles de l'arc caribéen.
Géographie
L'espace Caraïbe comprend les grandes îles et les  petites îles, la péninsule du Yucatán, la façade caraïbe de l'Amérique centrale, ainsi que les plaines côtières de Colombie, du Venezuela et le plateau des Guyanes. On y inclut généralement les Bahamas, les Îles Turques-et-Caïques, les Keys et plus rarement les Bermudes, la Floride, parfois même la Louisiane.
Histoire et civilisations
L'espace Caraïbe a été marqué culturellement par les différentes colonisations occidentales et les sociétés esclavagistes qui s'y étaient implantées. Ses habitants sont les Caribéens et non les Caraïbes qui sont une ethnie amérindienne qui y vivait avant d'être exterminée par les colons.
La Caraïbe aujourd’hui
La Caraïbe est aujourd’hui fragmentée en un grand nombre d’États et de territoires dépendants, tentant de s’organiser en une entité régionale internationale. La dernière à avoir été créée est l’Association des États de la Caraïbe , AEC ou ACS en anglais.
Deux écueils ont pénalisé les petites îles. D'une part, l'effet de taille se combine à l'étroitesse de leur marché intérieur et à la faible diversification de leur économie, ce qui ne fait qu'accentuer leur dépendance. De ce fait, les deux tiers des pays commercent avec leur ancienne métropole coloniale ou avec les États-Unis, qui assurent à eux seuls les deux tiers des échanges régionaux. D'autre part, ces îles ayant les mêmes productions agricoles, elles ne peuvent guère commercer entre elles.
 Leurs échanges intra-régionaux représentent ainsi moins de 10 % de leur commerce extérieur total. L'intégration est donc plus déclarée politiquement que partagée économiquement, même si d'autres accords furent signés au début des années 1990 sous la forme de zone de libre-échange le G3 , Mexique, Colombie, Venezuela ou d'union douanière , marché commun centre-américain, MCCA.
 Certes, la création en 1994 de l'Association des États de la Caraïbe , AEC, a cherché à développer, sans aucune visée économique, la coopération de ses 25 membres face aux volontés hégémoniques des États-Unis, pour contrer leur projet de ZLEA. Mais peut-on construire une identité régionale sur la seule base d'une opposition à un projet ?
La Caraïbe n’est pas fédérée par une langue commune, les principales langues qui y sont parlées sont , l’espagnol, l’anglais, différentes langues créoles, le français et le néerlandais, et parfois aussi le portugais parmi les populations d’origine brésilienne et d’autres langues de populations réfugiées , comme le vietnamien qui s’est parfois imposé de facto dans certaines communautés isolées, ou d’autres langues européennes de façon non officielle, mais dans certaines communautés locales, tel que le suédois, l’allemand et l’italien où elles coexistent avec la langue officielle.
Les sociétés caribéennes sont très cosmopolites car la région a connu de nombreuses vagues d’immigration successives.
La Caraïbe est célèbre dans l’imaginaire collectif pour ses plages et sa nature paradisiaque, mais aussi pour l’exubérance de ses populations dans ses manifestations festives et récréatives.
Organisations régionales
  • l’Association des États de la Caraïbe
  • le CARICOM
  • l’OECO ou OECS en anglais

Informations supplémentaires