MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Présidentiable

 

Vous avez dit assimilation ;

Vous avez dit intégration.

Ils sont venus, ils sont tous là, il y a même l'exilé de Bruxelles, Jacques, qui est devenu un fils maudit, depuis qu'il a refusé de s'embarquer pour la grande course élyséenne.

Oui, ils sont tous là, Edouard, Jacques, Charles, Valéry, Pierre, Arlette, Simone, etc…, il y en aura d'autres,or déjà, l'observateur averti, aura relevé au passage qu'ils sont " toutes " et " tous " des européens.

Mais pourquoi dans cette galère, ne prend place aucun caribéen, ni de guyanais, voire même de réunionnais.

Ces femmes et ces hommes que l'on dit "français" sont-ils si incapables, au point de ne pas être en mesure de mettre en avant, une ou plusieurs candidatures susceptibles de briguer les suffrages, de ces 40 millions d'électeurs du printemps prochain.

Que nous prenions part, à titre personnel ou non au scrutin, soulever cette question c'est poser le problème de la dignité de notre Race et de nos communautés dans ce pays, sans animosité, mais avec courage et fermeté.

Tous les 7 ans, depuis 1962, le peuple français a rendez-vous avec son Histoire, sa politique, son avenir, et, j'ajouterai,… sa culture.

Oui, par sa culture, ce peuple n'accordera ses faveurs, qu'aux femmes et aux hommes qui font partie intégrante de ses traditions, pour ne pas en rajouter davantage, laissant le soin aux auditeurs de réfléchir.

Toutefois, il va s'en dire que nous, caribéens, guyanais, réunionnais, avons notre Histoire, nos traditions, et c'est tant mieux ainsi, pour nous en référer avec intelligence.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires