Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Colombie

 

 

 

Géographie

 
D'une superficie de 1138914 km2, la Colombie est le seul pays d'Amérique du sud à posséder une façade atlantique , mer de la Caraïbe. et une façade pacifique.

Le massif isolé de la Sierra Nevada de Santa Marta s'élève au milieu de la plaine centrale et culmine à 5800 mètres. Les basses terres, situées le long du Pacifique, sont flanquées, à l'est, de la Cordillère des Andes. Le climat tropical varie beaucoup, suivant l'altitude. La capitale de la Colombie est Bogota 

 

Le territoire colombien s'étend sur une large partie de la plaque sud-américaine, où se trouvent la plupart des terres émergées, la plaque caraïbe au nord et la plaque de Nazca à l'ouest.

 

La Colombie est traversée du sud-ouest au nord-est par la cordillère des Andes. À partir du Nœud de los Pastos, massif situé à la frontière de l’Équateur, celle-ci se divise en trois branches, les cordillères Occidentale, Centrale et Orientale.

 

Les cordillères Occidentale et Centrale sont séparées par la vallée du río Cauca tandis que les cordillères Centrale et Orientale sont séparées par la vallée du río Magdalena.

 

Les points culminants de ces trois cordillères sont le Cerro Tamaná ,4 100 m, pour la cordillère Occidentale, le Nevado del Huila ,5 364 m, pour la cordillère Centrale et le Ritacuba Blanco ,5 410 m, pour la cordillère Orientale.

 

La Colombie comprend de nombreux volcans, ceux qui sont actifs étant tous situés dans la Cordillère Centrale.

 

Ce sont l'Azufral, le Cerro Bravo, le Cerro Machín, le Cerro Negro de Mayasquer, le Cumbal, le Doña Juana, le Galeras, le Nevado del Huila, le Nevado del Tolima, le Nevado del Ruiz, le Petacas, le Puracé, le Romeral, le Santa Isabel et le Sotará.

 

D'autres massifs isolés parsèment le territoire colombien. Il s'agit de la Serranía del Baudó, sur la côte Pacifique, la Serranía de Chiribiquete et la Serranía de la Macarena.

 

Dans la région amazonienne, la Serranía del Darién, à la frontière avec le Panama, Serranía de Macuira, à l'extrême nord-est de la péninsule de Guajira, et la Sierra Nevada de Santa Marta, sur la côte Caraïbe, où se trouve le point culminant du pays, le Pic Cristóbal Colón ,5 775 m.

 

Population

Les colons espagnols se sont unis avec les Indiens, si bien que 50 % de la population est aujourd'hui métissée. Afin de les employer sur les plantations, les Européens ont également fait venir des Africains.

Les mulâtres représentent 25 % de la population. 25 % de la population est européenne, 4 % afro-colombienne et 1 % indienne. 3 % des Colombiens sont issus d'unions entre afro-colombiens et Indiens. 96 % de la population colombienne est catholique. La population croît au rythme de 1,9 % par an.

L'indice de fécondité est de 2,9 enfants par femme. Environ 90 % de la population vit dans les vallées andines et sur les plateaux. 73 % de la population est rassemblée dans les villes. Centre de vie politique et commerciale, la capitale, Bogota, est également une ville industrielle.

Medellin rassemble des industries manufacturières et est le principal centre de production de café. Cali est la 3ème vile du pays et le centre d'une riche région agricole. Barranquilla est le principal port du pays.

Histoire

Lorsque les premiers Européens abordent les côtes du pays en 1499, la Colombie est peuplée d'Indiens muiscas. En 1717, le pays intègre la vice-royauté de la Nouvelle Grenade qui regroupe également d'Equateur et leVenezuela actuels.

Dirigés par Simon Bolivar, les indépendantistes obtiennent l'indépendance, proclamée en 1819. Mais la république de Colombie, dirigée par Bolivar, qui comprend également l'Equateur, le Panama et le Venezuela, va rapidement éclater.

Après l'indépendance de l'Equateur et du Venezuela en 1830, le bloc restant constitue la république de la Nouvelle-Grenade, avant de se proclamer Confédération grenadine en 1858. Mais dès 1886, la république de la Colombie adopte une constitution unitaire. Une guerre civile éclate en 1948, qui oppose libéraux et conservateurs.

En 1958, les opposants s'entendent pour faire alterner leurs leaders à la présidence. Dans un premier temps, l'alternance fonctionne. Mais les mandats présidentiels sont marqués par les multiples guérillas qui sèment le trouble dans le pays.

La violence s'intensifie et devient une réalité quotidienne. Ernesto Samper, élu en 1994, est impliqué dans un scandale. Sa campagne aurait été largement financée par l'argent de la drogue. Une situation dont ont su tirer parti les guérilleros pour reprendre leurs exactions.

Outre d'omniprésence de la violence, le pays est montré du doigt par les puissances occidentales pour son laxisme en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants. Elu en 1998, le nouveau président, Andres Pastrana, a beaucoup à faire pour restaurer l'ordre social et redresser l'économie.

La Colombie est une république présidentialiste. Le droit de vote est accordé à tous les citoyens âgés de plus de 18 ans. Le président est élu pour une période de 4 ans.

 

Le Parlement est composé de deux chambres , la Chambre des députés ,163 membres élus tous les 4 ans, et le Sénat ,102 membres, également élus tous les 4 ans. Le droit colombien est copié sur le modèle du droit espagnol et le code Napoléon introduit par Andrés Bello.

 

Le 29 mai 2006, Álvaro Uribe est élu président pour la deuxième fois consécutive avec 62,2 % des voix dès le premier tour de l'élection présidentielle. Le second mandat de cet ancien libéral ,soutenu par le Parti social d'unité nationale à partir de 2005, se termine en 2010.

 

Le 20 juin 2010, Juan Manuel Santos Parti social d'unité nationale, est élu président de la République au second tour, avec 69,13 % des voix, face au Vert Antanas Mockus 27,47 %.

Costa Rica

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy