MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Emigration - Mobilité

 

Le débat ou la controverse, si je peux m'exprimer ainsi, est officiellement relancé.

En effet, à l'invitation de l'A.N.T. s'est tenue à Paris (France), dans les salons de l'Assemblée Nationale -rien que ça-, les premières assises concernant la"Mobilité".

Rappelons pour la petite histoire que l'A.N.T, est dirigée actuellement par une personne originaire de la Réunion et dès lors, on comprend tout l'intérêt pour ce responsable, de faire connaître les thèses de la mobilité, mais delà à élever ce fantasme à la hauteur d'une propagande, au service de l'attachement à la " mère patrie ", (vu, bien entendu, du côté réunionnais), il y a là un obstacle, que tout observateur vigilant ne peut franchir.

Du reste, les rares caribéens et guyanais, présents à ces assises de Paris, ne se sont pas sentis concernés par les paramètres de la mobilité, lui opposant la logique de l'Emigration et je vois dans cette opposition de sensibilité, un signe ô combien positif, pour l'évolution des mentalités des gens originaires dit-on de l'Outre-Mer.

Mais qu'est-ce que la mobilité ?

Qu'entend-t-on par Emigration ?

Les observateurs qui ont suivi les travaux préparatoires des premières assises nationales des Associations Outre-Mer, de Juin 1993, n'ont pas manqué de relever le différent apparu entre Caribéens et Réunionnais à propos de ces deux concepts, à ce titre l'assemblée générale du 12 Juin avait largement approuvé ma proposition portant sur la création d'un Haut Comité de l'Emigration, une Institution privée, chargée de représenter les intérêts de tous les originaires de la Caraïbe la Guyane la Mélanésie la Réunion et Tahiti avec la collaboration harmonieuse d'autres ressortissants, bien entendu.

Car selon la conception réunionnaise, du moins de certains, j'ose l'espérer, la Réunion c'est la France, pas de frontière, pas d'océan, bref le réunionnais qui laisse son village natale pour s'exiler à plus de 10.000 Km, c'est comme l'alsacien qui s'en va séjourner à Lille, c'est le mobilité, nous touchons là le somum de l'aliénation

Par opposition, pour le caribéen, celui qui laisse son pays pour quel que motif, notamment pour cause économique, en s'installant ailleurs, réalise un acte d'émigration,. c'est la logique qui commande au bon sens.

L'auditeur aura compris que mobilité et Emigration n'est pas une simple question de mots, mais au-delà, se place bien toute une conception de notre Histoire, du vécu au quotidien et de la dimension de notre avenir.

D'un côté on a bel et bien abdiqué, perdant par là même tout espoir d'avancer la tête haute.

De l'autre le camp que j'ai choisi, on observe, on se prépare, car et c'est là l'essentiel, on croit au principe fondamental, du droit des peuples de disposer d'eux mêmes

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires