MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

Du devoir de souvenir

 

Il y a quinze jours, a été célébré en Pologne, le 50ème anniversaire de la libération du camp d’extermination de Auschwitz.

A cette occasion, les enfants d’Israël se sont souvenus, partout où ils resident sur cette planète.

Rappelons les faits qui sont simples et cruels.

Quand les troupes de l’Armée Rouge entrent en Pologne en ce début de janvier 1945, ils découvrent à Auschwitz un spectacle insoutenable diffusé depuis par les médias du monde entier.

Des millions d’hommes et de femmes avaient péri sous le régime nazi, au motif, qu’ils n’étaient pas comme les autres : grand, blond aux yeux bleus.

De nos jours, des chercheurs, des professeurs d’université qualifiés de « révisionnistes », remettent en cause l’existence des chambres à gaz Auschwitz, et par là même, le massacre de millions d’êtres humains, mais qu’importe.  

Ce qui est important à mes yeux, se caractérise par cette extraordinaire capacité des israélites du monde entier à se souvenir, et à puiser dans les malheurs d’hier, les raisons d’espérer solidairement en l’avenir. Solidarité quand tu nous tiens....  

Gageons que ces gens là se souviendront plus de 1000 ans après, car de génération en génération, ils ont appris à ne pas avoir la mémoire courte.  

Et j’en viens tout naturellement à la situation du peuple africain, des communautés caribéennes, américaines (Nord et Sud) n’y a-t-il point de similitude avec l’histoire des malheurs de la diaspora israélite

Qui peut en son âme et conscience, oublier 300 ans de régime esclavagiste du Monde Nègre, soldé par des centaines de millions de victimes.  

Qui peut ignorer l’ère colonialiste, qui s'est soldée par la ruine de l’Afrique notamment, avec comme conséquences les malheurs qu’on lui connaît aujourd’hui.  

Et pourtant, aucune manifestation commune annuelle, ne vient rappeler aux générations d’aujourd’hui, les humiliations qu’ont subi nos aïeux.  

Et pour cause, les manuels d’histoire de la puissance coloniale, ont fait table rase du passé, en extirpant des mémoires, leur patrimoine essentiel, l’Histoire.  

En la matière, le révisionnisme a été élevé à la hauteur d’une institution, l’Esclavage n’a jamais existé..., le Colonialisme avec ses méthodes, constitue une vue de l’esprit....  

Et bien non, ces thèses ne passeront pas. Le temps de la grande croisade est venu.  

Trop de femmes et d’hommes de nos communautés, éprouvent des difficultés à vivre la plénitude de leur race, victimes de l’obscurantisme ambiant, par ignorance, ou par lâcheté.  

La lutte est désormais ouverte par la conquête de la Solidarité Afro-caribéenne, et toutes ses composantes.  

Dans les meilleurs délais, je proposerai la constitution d’un front de l’alliance pour la coopération de l’Afriqueet de la Caraïbe.  

Nous irons tout droit vers la création d’un Comité pour l’édification d’un mémorial du Monde Nègre  

Créé en Rhône-Alpes (France), ce comité devra rapidement avoir une dimension nationale puis internationale.  

J’en appelle au sursaut, à l’effort, et au courage, pour donner toute sa dimension, au Devoir du Souvenir.  

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires