MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

Un éminent homme poltique, disparu, pour qui j’avais beaucoup d’estime, tout en ne partageant pas certaines de ses options, déclarait, je cite…

 «  la France ne peut pas accuellir toute la misère du Monde » 

Expression  très controversée, dans laquelle je retiens  une part d'incohérene et d'arrogance, parce qu'à mon humble avis, la France n'est pas et

ne sera jamais en pôle position en matière d’humanisme, n’en déplaîsent à ces nombreux nationalistes indo- européens «  butés frustrés » nés  impérialo- colonialo-fascistes....

 

...qu'en même temps dans cette Monarchie républicaine, il faut s'attendre à toutes les dérives sociétales.

 

Et à mon tour de proclamer qu’un citoyen de cette même Nation, quoiqu’ « étranger toléré » comme aurait spécifié  l’illustre  et regretté  Aimée Aimé, avec son «  entièrement  à part » ne peut accepter toutes les élucubrations, sarcasmes et propos délirants de politiciens, fussent-ils déclarés « grands de ce Monde » car au royame des aveugles les borgnes sont  « Rois »

 

Et voici que nous sommes en Février 2018 aux jeux olympiques d’hiver, une manifestation sportive mondiale confiée à la  Corée du sud, qui entrevoit un rapprochement éventuel  avec les frères ennemis du Nord, en état de guerre virtuel depuis 1950, invités à ce rendez vous  de la neige du froid et de la glisse.

 

Mais voilà, la Maison Blanche (USA) soutien belliciste du Sud, fulmine, menace de boycott et ine fine brandit des sanctions contre cette petite Nation ( CDN) qui refuse avec éclat d’obtempérer à ce diktat de cesser la poursuite de ses travaux d’acquisition  de l’arme nucléaire…

 

…des menaces et propos soutenus subrepticement par certains membres de l’Alliance Atlantique.

 

Un outil destiné à se protéger contre ces prédateurs impérialo- colonialistes occidentaux… au même itre que l’Iran…

 

Mais en vertu de quel droit universel ,une Nation, peut interdire à une autre Nation, de posséder une arme de haute technologie, avec de forte probabilité qu’elle ne sera jamais utilisée en cas de conflit généralisé…

 

A travers ces péripéties en temps de paix qui forcément conduisent à  la «  guerre froide », retour vers la case départ d’avant  1990, on peut avancer sans risque de se tromper, que les Occidentaux jouent avec feu… cette arrogance les caractérisant, qui va en s’amplifiant.

 

Car comme dit le dicton martiniquais… gwen ven piti kout baton… « grande gueule mais résultat nul », face à la puissance de feu des forces russes et chinoises, et la qualité de leurs  hommes au combat -au sol- les armées de l’OTAN ( USA et Europe) seraient écrasées en un temps record, plongeant leurs peuples dans le plus grand désarroi comme en 1940…

 

A bon entendeur …

Du devoir de souvenir

 

Il y a quinze jours, a été célébré en Pologne, le 50ème anniversaire de la libération du camp d’extermination de Auschwitz.

A cette occasion, les enfants d’Israël se sont souvenus, partout où ils resident sur cette planète.

Rappelons les faits qui sont simples et cruels.

Quand les troupes de l’Armée Rouge entrent en Pologne en ce début de janvier 1945, ils découvrent à Auschwitz un spectacle insoutenable diffusé depuis par les médias du monde entier.

Des millions d’hommes et de femmes avaient péri sous le régime nazi, au motif, qu’ils n’étaient pas comme les autres : grand, blond aux yeux bleus.

De nos jours, des chercheurs, des professeurs d’université qualifiés de « révisionnistes », remettent en cause l’existence des chambres à gaz Auschwitz, et par là même, le massacre de millions d’êtres humains, mais qu’importe.  

Ce qui est important à mes yeux, se caractérise par cette extraordinaire capacité des israélites du monde entier à se souvenir, et à puiser dans les malheurs d’hier, les raisons d’espérer solidairement en l’avenir. Solidarité quand tu nous tiens....  

Gageons que ces gens là se souviendront plus de 1000 ans après, car de génération en génération, ils ont appris à ne pas avoir la mémoire courte.  

Et j’en viens tout naturellement à la situation du peuple africain, des communautés caribéennes, américaines (Nord et Sud) n’y a-t-il point de similitude avec l’histoire des malheurs de la diaspora israélite

Qui peut en son âme et conscience, oublier 300 ans de régime esclavagiste du Monde Nègre, soldé par des centaines de millions de victimes.  

Qui peut ignorer l’ère colonialiste, qui s'est soldée par la ruine de l’Afrique notamment, avec comme conséquences les malheurs qu’on lui connaît aujourd’hui.  

Et pourtant, aucune manifestation commune annuelle, ne vient rappeler aux générations d’aujourd’hui, les humiliations qu’ont subi nos aïeux.  

Et pour cause, les manuels d’histoire de la puissance coloniale, ont fait table rase du passé, en extirpant des mémoires, leur patrimoine essentiel, l’Histoire.  

En la matière, le révisionnisme a été élevé à la hauteur d’une institution, l’Esclavage n’a jamais existé..., le Colonialisme avec ses méthodes, constitue une vue de l’esprit....  

Et bien non, ces thèses ne passeront pas. Le temps de la grande croisade est venu.  

Trop de femmes et d’hommes de nos communautés, éprouvent des difficultés à vivre la plénitude de leur race, victimes de l’obscurantisme ambiant, par ignorance, ou par lâcheté.  

La lutte est désormais ouverte par la conquête de la Solidarité Afro-caribéenne, et toutes ses composantes.  

Dans les meilleurs délais, je proposerai la constitution d’un front de l’alliance pour la coopération de l’Afriqueet de la Caraïbe.  

Nous irons tout droit vers la création d’un Comité pour l’édification d’un mémorial du Monde Nègre  

Créé en Rhône-Alpes (France), ce comité devra rapidement avoir une dimension nationale puis internationale.  

J’en appelle au sursaut, à l’effort, et au courage, pour donner toute sa dimension, au Devoir du Souvenir.  

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires