MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

de Gorée à Nantes

 

Lors de ma chronique du 16 Septembre dernier, j'ai avec force, déclaré, que la communauté Nègre aura rendez-vous avec son Histoireen 1998.

C'est un rendez-vous que nous devrons réussir, en faisant preuve d'intelligence et d'imagination.

Des auditeurs attentifs, ont voulu en savoir davantage, dans ces conditions, je suis en mesure de leur révéler aujourd'hui, un aspect de la formidable organisation qui se mettra en place pour satisfaire les besoins de notre crédibilité, dans un monde qui n'accorde ses faveurs qu'aux puissances de toute nature… militaire, économique, etc.

Tout d'abord, rappelons le contexte.

En 1998, les caribéens seront appelés à célébrer le 150ème anniversaire de l'Abolition de l'Esclavagequi a sévi sur nos peuples pendant plusieurs siècles.

Certes, pour les besoins de l'Histoire, cet événement a été circonscrit géographiquement en Caraïbe, puis à la Guyane, et enfin à laRéunion, mais il conviendrait de ne pas oublier l'origine de ces femmes et de ces hommes, qui, un jour, ont été arrachés de force, à leur patrie,l'Afrique pour servir le " monde indo-européen ", au nom de la prétendue supériorité de la civilisation occidentale.

Nous, nègre d'Afrique, de Caraïbe, d'Amérique, d'Océanie, nous avons souffert des mêmes maux, nous avons subi les mêmes humiliations, nous subirons les tares du système pendant longtemps encore, mais qu'importe, à un moment donné, il convient de dire... non.

Non au défaitisme ambiant.

Non à cette prétendue malédiction qui toucherait le Monde Nègre depuis des siècles , assertions colportées par des esprits faibles, irresponsables et dépourvus d'intérêt.

Je suis un contemporain de l'Histoire, et j'ai appris à observer que les choses bougent, grâce à l'action des hommes vivant sur notre planète, quelle que soit leur origine, leur croyance ou autre.

Aujourd'hui, en cette fin de siècle, le Monde Nègre au titre duquel j'y suis passionnément attaché, est placé sous tutelle, c'est un constat.

Mais doit-on l'accepter ?

Certes pas, il est un principe, que nul ne refera le monde, mais il n'est demandé à personne d'en subir les conséquences.

Autre constatation, à l'instar d'autres communautés, comme celle des israélites par exemple, le Monde Nègre manque de symbole, de points forts pour se ressourcer collectivement, et puiser dans son passé cette force inébranlable, qui lui permettra d'aller de l'avant, en évitant les pièges politiques, tels que la francophonie, l'aide au sous développement, etc...

Alors que propose " l'homme des Assises de 1993 " pour être en conformité avec ses aspirations.

- De Gorée à Nantes, le relais de la honte…non

Le relais de la liberté et de l'espoir...oui, un projet grandiose, un fantastique challenge à dominer.

Imaginez-vous, une chaîne humaine composée de représentants Nègres venus de partout

Une chaîne partie de Gorée (île sénégalaise) d'où étaient regroupés les personnes asservies, traversant le Sénégal, le Maroc, l'Espagne, la France, et arrivant pour le dernier relais, à Nantes, une des villes villes "plaque tournante" du marché triangulaire.

- Voilà le défi que je lance...

- Une organisation, au titre de laquelle, aucun détail ne devra être ignoré.

- Une organisation, ou chaque membre de nos communautés, Afrique, Caraïbe, Amérique, Océanie, aura toute sa place, en démontrant son savoir faire.

- Une Organisation qui sera menée avec rigueur, intelligence, et responsabilité.

Bref, de Gorée à Nantes,
- Le relais de la liberté et de l'espoir.

Une organisation du 20ème siècle à la gloire du Monde Nègre.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires