Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

L’Union africaine

 

L’Union africaine-UA- est une organisation d'États africains créée en 2002, à Durban -Afrique du Sud-. Elle a remplacé l'Organisation de l'unité africaine -OUA- en 2002. La mise en place de ses institutions -Commission, Parlement panafricain et Conseil de paix et de sécurité- a eu lieu en juillet 2003 au sommet de Maputo -Mozambique-
Son premier président a été le Sud-Africain Thabo Mbeki, ancien président de l'OUA.

Créée à l'image de l'Union européenne, ses buts sont d'œuvrer à la promotion de la démocratie, des droits de l'homme et du développement à travers l'Afrique, surtout par l'augmentation des investissements extérieurs par l'intermédiaire du programme du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique -NEPAD-.

 Ce programme stipule que la paix et la démocratie sont des préalables indispensables au développement durable.
Les objectifs de
l'Union africaine comportent la création d'une banque centrale de développement.

Organes de l'UA

Ses organes sont /

-La Conférence , réunion des chefs d'État et de gouvernement une fois l'an, organe décisionnel de l'Union ,

-Le Conseil exécutif ,  composé de ministres ou d’autorités nommés. Il prépare la Conférence, exécute les décisions et en assure le suivi,

-La Commission, dont l'actuel président est Jean Ping -Gabon-. Elle est composée d’un président, d’un vice-président et de huit commissaires. Elle a remplacé le secrétariat général de l’UA. Elle est l'autorité exécutive et dispose également d'un pouvoir d’initiative,

-Le Parlement panafricain, dont la création a été décidée en mars 2004, il a ouvert ses portes en septembre 2004 en Afrique du Sud. Il a actuellement un rôle consultatif ,

-Le Conseil de paix et de sécurité- CPS- , composé de 15 États, il est chargé du maintien de la stabilité, de la promotion de la diplomatie préventive et de l’action humanitaire ,

-Le Conseil économique, social et culturel -ECOSOCC- , organe consultatif, dont les membres sont issus des différentes couches socio- professionnelles des États membres ,

-La Cour de justice,

-La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples ,

-Le Comité des représentants permanents ,

-Les Comités techniques spécialisés ,

-Les institutions financières , au nombre de trois.

Pays membres

Membres de l'Union africaine.
Il y a actuellement 53 membres de l'UA, soit tous les pays d'Afrique, à l'exception du
Maroc. Ce dernier s’est retiré de l’OUA pour protester contre l’admission dans l’organisation de la République arabe sahraouie démocratique en 1982.
 

Actuellement, 3 membres , Mauritanie, Guinée et Madagascar,  sont suspendus de l'Union africaine conformément à l’article 4 de sa charte qui interdit les coups d'État.
Article détaillé , Liste des états membres de l'Union africaine.

Origine de l'UA

L’Union africaine est née de la volonté de relancer le processus d’intégration politique, qui apparaît indispensable aux yeux des dirigeants africains pour la croissance économique du continent.

L’impulsion aurait été donnée par le président libyen Mouammar Kadhafi en 1998. Comme lors de la création de l'OUA, les conceptions fédéralistes et les souverainistes s’affrontent. Selon les analyses, le résultat est une organisation de compromis.
Deux changements notables dans la nouvelle organisation /

Les nouvelles institutions de l’UA témoignent, du moins dans sa forme, d’une intention de partage de l’autorité. En effet, au sein de l’OUA, la seule source de décision était la Conférence des Chefs d’État.

Cet organe se maintient, mais le pouvoir devrait à l’avenir être partagé avec le Parlement panafricain, mis en place en 2003 , encore consultatif en 2005 . Ce Parlement devrait s’ouvrir aux membres des oppositions des États membres. Nouvel organe, le Conseil économique, social et culturel -ECOSOCC- est lui composé de membres de la société civile.

Autre caractéristique de l’UA, son organisation s’inspire largement de celle de l’Union européenne. Le secrétariat général de l’OUA a été remplacé par la Commission, qui a un pouvoir d’initiative et non plus seulement exécutif.

Préventions des conflits

L'OUA, ancêtre de l'UA prônait le respect de la souveraineté et la non-ingérence. À l’inverse, l’UA se donne un droit d’ingérence dans certaines situations , génocide, crimes de guerre . Elle joue depuis sa création un rôle dans ce domaine.
L'UA est notamment intervenue au Togo en 2005 , une crise ouverte est évitée à la mort du président Gnassingbé Eyadéma permettant au fils Eyadema de prendre la place de son père.

Elle est aussi intervenue pour la reprise des processus démocratique, comme en République centrafricaine et au Burundi.
Les deux acteurs au sein de l’UA agissant dans ce domaine sont le président de la Conférence des chefs d’État et le Conseil de paix et de sécurité -CPS-.

Sa première mission en temps que force de maintien de la paix durant la Guerre civile au Darfour a consisté à déployer en 2007 environ 6 000 militaires, lors de l'operation AMIS. Mais ceux-ci ne sont pas suffisant face à l'ampleur de la tâche.

Le Conseil de paix et de sécurité -CPS-

Créé en 2003, le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine est composé de 15 États , Afrique du Sud, Algérie, Cameroun, République du Congo, Éthiopie, Gabon, Ghana, Kenya, Lesotho, Libye, Mozambique, Nigeria, Sénégal, Soudan et Togo.

Son premier sommet a eu lieu les 10 et 11 janvier 2005 à Libreville, au Gabon. Il était consacré à la situation en Côte d'Ivoire, en République démocratique du Congo et au Darfour.

Déclaration sur la souveraineté africaine

En mai 2004, la Commission de l'Union africaine émettait un Plan stratégique dans lequel pour la première fois, le continent africain désignait l'occupation étrangère de pays ou territoires considérés comme africains. Au total, huit territoires sont revendiqués:

Territoires

Pays occupants

Îles Chagos

Royaume-Uni

Île Sainte- Hélène

Royaume- Uni

Îles Canaries

Espagne

Açores

Portugal

Îles Madère

Portugal

La Réunion

France

Mayotte

France

Ceuta et Melilla

Espagne

Repères chronologiques

1963 , création de l’OUA par 32 États. Addis-Abeba -Éthiopie- devient le siège de l’organisation.

1991 , traité d’Abuja qui prévoit la création d’un marché commun continental avant 2025.

2000 ,  création de l’UA avec la signature de l’acte constitutif à Durban en Afrique du Sud.

2002 ,  l’UA se substitue à l’OUA.

Juillet 2003 ,  sommet de Maputo - Mozambique- ,  mise en place des institutions , Commission, Parlement panafricain et Conseil de paix et de sécurité -CPS-.

Janvier 2006 , fin de la présidence d'Olusegun Obasanjo , également chef d’État du Nigeria à cette date, à la tête de l’UA. Le président de la République du Congo Denis Sassou Nguesso devient le nouveau président de l'UA. Le Président de la commission est Alpha Oumar Konaré, ancien président du Mali.

Novembre 2006 , les États-Unis nomment pour la première fois un ambassadeur d’un pays non africain auprès de l'UA , Cindy Courville.

Février 2009 , Élection du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à la présidence

L'Afrique et le G5

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy