Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Dereck Alton Walcott

 

derek  

Dereck Alton Walcott est un écrivain de langue anglaise né à Castries (Sainte Lucie) le 23 janvier 1930

Il est connu pour son poème épique Omeros, une adaptation de l'Iliade dans la Caraïbe

Son œuvre est réputée pour avoir donné une peinture vivante et pittoresque de la culture et des coutumes caribéennes. 

Derek Walcott  a reçu le prix Nobel de littérature en 1992, devenant ainsi le second auteur afro-caraïbéen après Wole Soyinka à recevoir cette distinction.

 

Orphelin en bas âge, Walcott est élevé dans une famille métisse réduite à la pauvreté.

 

Sa mère est obligée de faire des travaux de couture pour l'envoyer à l'école. Anglophone, il se voit séparé de la majorité catholique de la Caraïbe.

 

On retrouve plus tard, dans son œuvre, le besoin de surmonter la barrière des différents langages parlés dans les îles de la  Caraïbe. Il publie des poèmes dès la fin des années 1940 et poursuit des études en Jamaïque.

 De 1959 à 1976, il dirige un atelier théâtral à Trinité et y fait jouer certaines de ses pièces. En 1981, il part s'installer aux États-Unis puis devient enseignant à Harvard et à l'université de Boston.

Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 1992.
En 2009, il retire sa candidature au poste de professeur de poésie à l'Université d'Oxford, après des accusations anonymes de harcèlement sexuel envoyées au comité de sélection.

 

Walcott est l'auteur de plus d'une quinzaine de recueils de poésie et d'une trentaine de pièces de théâtre qui évoquent tous superbement à leur manière la vie et la culture caribéenne.


 Expérimental à ses débuts, Walcott s'oriente ensuite vers une inspiration polyglotte et folklorique. L'utilisation qu'il fait du langage poétique est très originale.


Il mêle en effet un anglais soutenu à des idiomes ou des parlers populaires locaux comme le créole auxquels s'ajoutent le français et le latin.

 On retrouve, dans sa poésie, le besoin constant de combiner la tradition européenne classique, d'Homère et de Shakespeare, au folklore caribéen.

 La forme littéraire qui en découle paraît moderne et métissée. Ses écrits, qui allient l'humour, l'ironie, le sérieux et le lyrisme, ont une vocation universelle et s'inspirent des créations d'Aimé Césaire, Saint-John Perse et Pablo Neruda.

 Parmi une abondante production poétique, on compte notamment les recueils Dans une nuit verte -In a Green Night 1962- Une autre vie - Another Life, 1973-, Varechs -Sea Grapes, 1976-, Au royaume du fruit étoile -The Star-Apple Kingdom, 1979- , A la Saint-Jean -Midsummer, 1984-et -Omeros 1990-.

 Dans le domaine dramatique, il est l'auteur d'Henri Christophe, une chronique historique en sept scènes consacrée au souverain haïtien homonyme, et du recueil de pièces Un rêve sur le mont Singe -Dream on Monkey Mountain, 1970-

En 2009 il écrit une nouvelle pièce , Marie Laveau and Steel. Une comédie musicale ayant pour titre Marie Laveau a été créée à partir de cette œuvre qui relate la vie en Louisiane de la prêtresse vaudou Marie Laveau 1794-1881.

 

 Bibliographie

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy