MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Société de pêche maritime -La Baillargentaise- 

OBJECTIFS  

 

 Diversification de l’économie Guadeloupéenne.

 

 Projet de développement d la pêche maritime à la Guadeloupe.

 Construction d’un port de pêche d’intérêt local à BAILLE- ARGENT.

Mémoire remis à Monsieur Georges LEMOINE, Secrétaire d’Etat aux D.O.M. T.O.M aux fins d’obtenir un accroissement de l’aide technique et financier de l’Etat dans le cadre du 9ème plan, en faveur du développement de la pêche maritime à la Guadeloupe sur la Côte Sous Le Vent.

 

Préambule

L’économie de la Guadeloupe nécessite un effort particulier de la diversification pour rattraper le retard accumulé depuis de nombreuses années.

 

Si un secteur des activités doit bénéficier d’un tel effort, c’est bien la pêche maritime , seul créneau productif d’avenir susceptible de créer des emplois, à la condition essentielle que les investissements engagés, soient à la hauteur des besoins, sous peine de décourager les initiatives volontaires constructives.

 

Le 9ème plan qui évalue à / 

 10 milliards de francs ,le coût des dépenses nécessaires, réparties sur cinq ans, destinés aux activités maritimes dont /

- 4,5 milliards de francs réservés à l’amélioration de l’outil de travail, soit /

 -2,6 milliards de francs pour les installations portuaires.

-1,6 milliards de francs pour l’achat de bateaux-type plan de relance.

 

 

N’a chiffré aucune prévision globale concernant le développement de la pêche maritime pour , La Côte Sous le Vent.

 

 

Or, plus que tout autre, ce secteur géographique caractérisé par un sous-équipement inquiétant pour l’avenir, requiert à quelque niveau, le soutien des pouvoirs publics. 

Ce contexte est-il la résultante d’une indifférence générale, accentué par un défaut de volonté politique, le tout couronné par une certaine lenteur administrative…

 

Peu important, pur ma part, dès Septembre 1981, j’ai suggéré à Monsieur B. G., ancien directeur de cabinet à la rue Oudinot, un projet de développement de la pêche maritime à BAILLE ARGENT, localité de la Côte Sous Le Vent, portant globalement sur une amélioration ou une transformation radicale de l’outil de travail pour garantir / 

 L’emploi.

- Des conditions de vie descentes aux professionnels de la mer.

- Des revenus suffisants.

Et par la suite, en proposant sur le marché / 

Un produit de qualité,

D’un prix abordable pour les consommateurs.

Grâce à ce système de production et de distribution organisé dans le cadre d’une gestion rigoureuse par une société, qui participera notamment aux opérations de repeuplement des espèces maritimes de la Guadeloupe -voir ci-joint les réflexions dans un mémorandum adressé le 27 Avril 1983 aux membres de l’assemblée départementale de la Guadeloupe-

Tels seront donc les points développés ci-dessous, pour éclairer le sens de ma démarche   

Léonce Lebrun

La pêche maritime à la Guadeloupe

  Sommaire

  Une note à l'attention du Conseil Général de la Guadeloupe

  Un courrier à la Présidence de la République

  La SARL Baillantaise et ses observations

 wwwxxxwwwxxxwwwxxxwww

 1 L'Outil de travail

 2 Dispositif

 3 Les bâteuax de pêche

 4 La gestion

 5 L'Organisation du travail

 6 Les objectifs de production

 7 Les prix

 8 Le repeuplement

 9 La réglementation - financement

10 Destinataires - diffusion

   

Informations supplémentaires