Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Religion et Race

 

Elles sont presque jumelles sauf que l’une relève de la virtualité et l’autre de la réalité…

 

… deux rituelles qui remontent  dans la nuit des temps et ont causé tant de désagréments à l’espèce humaine suivant les époques…

 

mais au fait pourquoi avoir mené croisade pour la suppression du mot « race » dans le langage et sur certains documents officiels alors que celui « religion » a toujours droit  de citer ne faisant l’objet d’aucune attaque virtuelle…

 

Pour la petite histoire aucune nation  et d' institution internationale n’ont repris à leur compte ce schéma…

 

…IL y a certainement un flou qui cache le loup ;

 

Sans entrer dans les détails l’auteur va évoquer quelques faits qui marquent l’Histoire de la Religion et la Race…

 

de la Religion

 

Quand Pierre (Simon) l’un des apôtres préférés de l’Homme de Bethléem arrive à Rome, nous savons qu’il  est chargé d’une  mission apostolique…

 

…tu es pierre et c'est sur cette pierre que je bâtirai mon Eglise…

 

 Aissi est né le Christianisme qui allait se développer  en terre de paganisme, car n’oublions pas qu’à cette époque l’empire romain est placé sous la domination absolue des empereurs à qui tous se considèrent comme des dieux sur terre adorés par leurs sujets.

 

Dans ce cas, les Romains  qui  se sont convertis à cette doctrine nouvelle, vont payer de leur vie cet outrage à l’Empereur à l’occasion d’horribles persécutions, Saint  Pierre, premier pape de l’Eglise, ayant été lui même un martyr du système en 64, sous le règne de Néron,

 

 Cette macabre tragédie aura duré jusqu’au passage de l’Empereur Constantin (272-337) qui s’étant converti  au Christianisme mit fin au martyr de chrétiens.

 

Toutefois, cette religion aura connu par la suite bien des attaques et  des remous, dont au passage…

 

 L’arrivée de l’Islam généré en 624 par le prophète Mahomet divisé en  deux branches, chiites et sunnites;

 

 En 1517  l’autorité du Pape et les fondements de l’Eglise sont contestés en Allemagne par le pasteur Martin Luther, c’est le schisme avec la création de l’Eglise protestante

 

En 1543 le Roi Henri VIII se sépare de Rome en créant l’Eglise anglicane indépendante

 

Avec l’arrivée du Protestantisme en France le pays aura été traversé par une longue période  d’intolérance vis à vis des protestants (huguenots), dont l’Histoire aura retenu le massacre de la Saint Barthélemy qu’au cours de la nuit du 24 Aout 1572 et des jours suivants, plus de 30000 adeptes de cette doctrine  ont  été assassinés.

 

Et plus tard  en 1663 Louis XIV  instituait la Religion Catholique comme seule religion d’Etat en multipliant les embûches et les humiliations envers des sujets protestants, provoquant un exode massif de ceux-ci en direction de la Grande Bretagne notamment

 

De nos jours bien de conflits ont une connotation religieuse, c’était le cas de la crise de l’Irlande du Nord (1960 -2007) opposant catholiques et Protestants

 

Par ailleurs dans le conflit yougoslave ( 1991-2001) il est difficile de ne pas observer un soupçon de guerre de religion entre orthodoxes (Serbie) et musulmans (Bosnie Croisie)

 

D’autre part comment ne pas relever l'implication de certaines Nations de l’Occident dans la destuction de ce pays après la disparition de son emblématique dirigeant le Maréchal  Tito

 

Car ce territore que j’ai visité dans les années 1980, formant une Fédération de six régions, avait un avenir très prometteur qui n'a pas fait que des heureux.

 

L’Histoire nous le dira, la mer rejetant toujours ses cadavres.

 

Par contre en Palestine le conflit opposant le Hamas et l’Etat hébreu ne décèle à priori aucune connotation religieuse.

 

En conclusion la religion est une construction humaine qui avec le temps aura disparu

 

Prochainement…la Race..

 

https://www.youtube.com/watch?v=TIU9A8ZTeyI

 

Serge Letchimy

 

Serge Letchimy , né le 13 janvier 1953 au Gros-Morne en Martinique est un homme politique . Maire de Fort-de-France de 2001 à 2010, il est  député de la Martinique et président du conseil régional  depuis le 26 mars 2010.

L'interessé est titulaire d'une licence de géographie et  d'un doctorat en urbanisme et aménagement obtenu à la Sorbonne à Paris.

Serge Letchimy est urbaniste de profession et ancien directeur général de la société d'économie mixte d'aménagement de Fort-de-France . Il a dirigé cette société  de 1988 à 2000. En 1999, alors qu'il est directeur, la SEMAFF reçoit à Paris un SEM d'Or récompensant cette structure.

Sous l'étiquette du PPM, il est élu maire de Fort-de-France le 18 mars 2001 et succède à Aimé Césaire.

Serge Letchimy était conseiller général du canton 6 de Fort-de-France de 1992 à 2004.

Il a présidé   la Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique ,CACEM, du 20 avril 2001 au 11 avril 2008.

Conseiller régional du 21 au 24 mars 2004, il est  dans l'obligation de démissionner afin de respecter la loi sur le cumul des mandats.

Le 23 octobre 2005, il est élu président du Parti progressiste martiniquais lors du 17e Congrès de ce parti.

Aux élections législatives de juin 2007, Serge Letchimy est élu député de la troisième circonscription de la Martinique en obtenant 16 055 voix soit 67,77 % , face au député sortant, Philippe Edmond-Mariette.

Serge Letchimy est à l'Assemblée nationale, apparenté au Groupe socialiste, radical, citoyen et apparentés depuis le 26 juin 2007.

Le 9 mars 2008, il est réélu maire de Fort-de-France au premier tour en recueillant 23 227 voix soit 82,62 % des suffrages exprimés. C'est la plus forte majorité des élections municipales de 2008 en Martinique.

Le 10 janvier 2010,  a  lieu une consultation des électeurs martiniquais sur un l'éventualité d'un changement de statut du territoire en une collectivité d'outre mer régie par l'article 74 de la constitution  et dotée de plus  d'autonomie.

Serge Letchimy avait fait le choix de voter contre cette proposition, suivi dans le même sens par une majorité de 79,3 % d'électeurs .

Toutefois, il avait appelé à voter  oui  le 24 janvier 2010, pour la fusion du conseil régional et du conseil général en une collectivité unique régie par l'article 73 de la constitution . Les électeurs  ont approuvé ce choix à 68,4 %.

A noter que lors des débats autour de cette consultation, Serge Letchimy proposait  , la troisième voie , soit  une autonomie constitutionnalisée.

A l'occasion  des élections régionales des 14 et 21 mars 2010, la liste, Ensemble, pour une Martinique nouvelle , conduite par Serge Letchimy, est  arrivée en tête au second tour avec 78 193 voix.

Il a disposé ainsi d'une majorité de 26 élus sur 41 pour diriger le conseil régional de la Martinique.

Serge Letchimy est élu officiellement président du conseil régional, le vendredi 26 mars 2010 en recueillant 26 voix sur 41, et dans la foulée, il  démissionne du conseil municipal de Fort-de-France pour se mettre en conformité avec la loi limitant le cumul des mandats.

C'est l' ancien 1er adjoint, Raymond Saint-Louis-Augustin qui a été élu le 7 avril 2010, par le conseil municipal,  maire de Fort-de-France.

Le 26 janvier 2011,  Serge Letchimy  présente à l’Assemblée nationale une proposition de loi relative à l’habitat informel. Cette proposition  fait suite au rapport qu’il a rédigé en Septembre 2OO9, à la demande du gouvernement , sur la résorption de l’habitat insalubre et indigne en outre-mer.

La loi contre l’habitat indigne dans les territoires et régions d’Outre-mer a été promulguée le 26 juin 2011 au journal officiel.

Le 7 février 2012, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Serge Letchimy interpelle le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, membre de l'UMP, quant aux propos que celui-ci a tenus concernant ,des civilisations qui ne se valent pas , dans le contexte de la campagne électorale présidentielle.

Le député Letchimy a poursuivi, dénonçant des propos ramenant  à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration, au bout du long chapelet esclavagiste et colonial,   demandant si le  régime nazi était une civilisation  , si  la barbarie de l'esclavage et de la colonisation  était  une mission civilisatrice .

Cette intervention s'est terminée sur l'interrogation, à savoir une possible intention de M. Guéant de  récupérer  la  France obscure  avec les thèmes du Front national , les membres du Gouvernement ont quittté l' hémycle, ce qui ne s'était pas produit depuis longtemps.

Aux élections législatives  de 2012, Serge Letchimy s'est  présenté dans la troisième circonscription de la Martinique en arrivant en tête au premier tour avec 11 713 voix soit 63,29 % des suffrages exprimés.

Au second tour, il est réélu  en obtenant 15 188 voix soit 70,24 % des suffrages exprimés, devançant son adversaire Francis Carole du Palima de 8754 voix.

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy