MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

 

Le 28 septembre 1958, le scrutin se déroule sans incident. Tout est tranquille.

Les parachutistes français, dont la présence avait provoqué quelques incidents mineurs, ont défilé dans le calme le samedi, lors de la célébration par anticipation de leur patron, Saint-Michel.

Il est vrai que depuis le samedi 27 septembre, les bars et les cinémas sont fermés, les restaurants ne servent plus de repas après 21 heures, et toutes les manifestations, réunions et même tam-tam sont interdits.

Sékou Touré passe la majeure partie de la journée à la Mairie ; lorsqu'il se rend au bureau de vote, il donne en sortant de l'isoloir à André Blanchet, le correspondant du Monde présent à ses côtés, celui des deux bulletins ,le blanc, signifiant oui, qui ne lui a évidemment pas servi : Je vous fais cadeau de mon Oui, lui dit-il .


1.200.171 électeurs guinéens ,sur 1.405.986 inscrits, rejettent le projet de constitution par 1.130.292 ,Non, et 56.959 Oui .

Les résultats sont centralisés et rendus publics le lundi matin, mais il n'y a aucune manifestation collective d'enthousiasme, car le gouvernement a donné l'ordre aux Guinéens de se rendre nortnalement au travail :

Ce n'est pas à l'heure de l'indépendance qu'il faut commencer à se reposer. Bien entendu, une telle consigne ne s'explique que par l'emprise du PDG sur les masses guinéennes.

De plus, comme l'ont expliqué au Père de Benoist plusieurs responsables comme Diallo Saïfoulaye, Keita Fodéba, Camara Faraban sans parler de Sékou Touré lui-même, il y avait la ferme volonté des dirigeants d'éviter tout incident ou manifestation de joie qui pourrait détériorer le climat des rapports franco-guinéens.

Comme le remarque le Père de Benoist, qui en a été le témoin quelques mois auparavant, le calme absolu qui règne dans les rues de la capitale guinéenne n'a rien de comparable avec les heures de joie délirante qui ont marqué le succès des partis nationalistes togolais lors du scrutin qui a eu lieu au Togo le 27 avril.


En France, prié de commenter au journal télévisé les résultats officiels du référendum, le ministre de la France d'Outre-mer Bernard Cornut-Gentille, ulcéré par le vote guinéen, laisse à la dernière minute le soin de le faire à son collaborateur Émile Biasini .


Ainsi le peuple de Guinée met-il fin à la période coloniale et à ce que Sékou Touré, dans l'un de ses Poèmes militants, appelait ,l'insolite présence.

 

Informations supplémentaires