MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Antiga et Barbuda

 

 

Géographie

 
Au nord-est de l'archipel de la Caraïbe, Antigua , 280km² et Barbuda , 160km²,  se situent entre la Guadeloupe et les îles de Saint- Christophe et Niévès.
 Antigua culmine au Boggy Peak , 402m , tandis que Barbuda est une île plate protégée par sa barrière de corail, qui consacre une partie de son territoire à la protection des oiseaux, en particulier des frégates. La minuscule île de Redonda, inhabitée, est également une réserve naturelle. Le climat est de type tropical marin.

Population

Les habitants des deux îles descendent pour la majorité des africains amenés au XVIII° siècle, par des colons anglais et des portugais suivant la traite négrière. La population est jeune mais croît peu. Les protestants de rite anglican sont les plus nombreux, la capitale est Saint John’s .

La plupart de la population sont des descendants des esclaves africains employés sur les habitations-sucreries, mais il existe aussi des groupes d'Européens, notablement britanniques et portugais. La langue officielle est l'anglais, mais la plupart des autochtones parlent une langue créole.

 

Les  Antiguayens sont chrétiens, les anglicans ,environ 50 %, étant la plus grande confession.

 

Population ,69 842 habitants ,en 2008. 0-14 ans , 27,97 %,15-64 ans , 67,15 %, + 65 ans , 4,88 %

 

Espérance de vie des hommes , 68 ans en 2001


Espérance de vie des femmes , 73 ans en 2001


Taux de croissance de la pop. , 0,74 % en 2001


Taux de natalité , 19,5 ‰ en 2001


Taux de mortalité ,5,87 ‰ en 2001


Taux de mortalité infantile , 22,33 ‰ en 2001


Taux de fécondité , 2,31 enfants/femme en 2001

Histoire

En 1493, Christophe Colomb passe au large d'une île qu'il baptise Santa Maria la Antigua, habitée depuis 2500 av. J.-C. par des indiens Siboney ou Arawaks. En raison de l'hostilité indienne et du manque d'eau potable, Antigua et sa voisine Barbuda échappent à la colonisation pendant encore un siècle.

En 1632, des colons venus de Saint-Christophe s'installent à Antigua. En 1684, sir Christopher Codrington débarque à Antigua avec l'intention d'y développer à grande échelle la culture de la canne à sucre, puis s'installe à Barbuda.

Au milieu du XVIII° siècle, Antigua est complètement dédiée à cette culture rentabilisée par le travail de milliers d'Africains réduits en  l'état d'esclavage.

En 1784, l'amiral Nelson établit sur cette île, bien située à l'entrée de laCaraïbe, la plus grande base britannique de l'archipel.

 Les années 1940 voient naître un mouvement travailliste mené parV.C. Bird, futur Premier Ministre. En 1967, Antigua, Barbuda et la petite Redonda entrent dans le Commonwealt.

L'indépendance est complète en 1981. Le Premier Ministre estLester Bird, fils de l'instigateur de l'indépendance. Les 17 membres du sénat sont nommés par le gouverneur, représentant de la reine d'Angleterre.

Elle adhéra le 18 juin 1981 à l'Organisation des États de la Caraïbe orientale , OECO.

 Après les élections de mars 1994, le pouvoir passa de Vere Bird à Lester Bird, le fils de ce dernier. Le Parti travailliste avait alors remporté 11 des 17 sièges à pourvoir.

Aux élections de mars 1999, le Parti travailliste gagna un siège supplémentaire et disposa ainsi de 12 sièges. Le Parti progressiste uni ,  United Progressive Party, UPP, , mené par Baldwin Spencer avait obtenu 4 sièges et le Barbuda People's Movement , BPM, un siège.

Barbade

Informations supplémentaires