MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

 Le xxème siècle

 

 

La suprématie du continent se traduisit, sur le plan international, par l'intervention des États-Unis dans les grands problèmes concernant la sécurité et la paix, non seulement en Amérique mais aussi dans le monde entier.

En 1823, la doctrine de Monroe affirma que les États-Unis ne permettraient plus de nouveaux contrôles européens sur les territoires des Amériques, hormis ceux déjà établis à cette époque.

Le seul grand conflit intercontinental fut la guerre du Mexique, de 1846 à 1848, entre les États-Unis et le Mexique. Pendant le XXe siècle, une tendance à la détente se développa entre les nations des Amériques et prit forme, en 1910, avec l'établissement de l'Union panaméricaine.

L'entrée en guerre des États-Unis, tant en 1917 qu'en 1942, fut un élément crucial de la victoire finale contre l'Allemagne et ses alliés. Les États-Unis furent les premiers à se doter de l'arme atomique, et sont les seuls à l'avoir utilisée, en 1945.


La conférence sur la défense du territoire américain de 1947 promulgua le traité américain d'assistance réciproque - le traité de Rio - ratifié par les
États-Unis, le Mexique et dix-sept États d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud.

Ce traité pourvoit au règlement des désaccords entre les différents pays et prévoit une défense unie contre une agression de la région entre la mer de Béring et le pôle Sud. En 1948, l'Organisation des États américains ,OEA, fut créée pour appliquer le traité de Rio et pour servir de système de sécurité collectif.


L'alliance pour le Progrès, établie en 1961, fut acceptée par les
États-Unis et dix-neuf nations d'Amérique latine à Punta del Este, en Uruguay, elle consistait en un plan décennal de développement économique et social, et de renforcement des institutions démocratiques.

Toutefois, après la première période de dix ans, l'alliance constatait des résultats mitigés et cessa progressivement son activité.


L'établissement d'un gouvernement prosoviétique à
Cuba, en 1959, incita les gouvernants libéraux des États-Unis à réagir. Les États-Unis aidèrent des contre-révolutionnaires à tenter de prendre le pouvoir dans l'île en 1961, tentative qui échoua.

En 1962, l'OEA vota l'exclusion de Cuba du système américain en raison de son alignement sur les pays du bloc communiste. Peu après, la découverte de bases de missiles soviétiques sur Cuba provoqua une crise très grave entre les États-Unis et l'Union soviétique.

Les États-Unis effectuèrent un blocus sur l'île et exigèrent le démantèlement des bases. L'Union soviétique se plia aux exigences et retira ses armes.


Les relations entre les
États-Unis et le Canada sont particulièrement détendues depuis la guerre anglo-américaine ,1812-1815. Depuis cette date, il n'existe aucune installation militaire dirigée contre l'un ou contre l'autre sur la frontière entre les deux pays.

Les États-Unis et leCanada collaborèrent étroitement dans le conflit qui les opposèrent aux puissances de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pendant la guerre froide, les gouvernements canadien et américain établirent le plan d'une défense commune contre une éventuelle agression de l'Union soviétique par les régions arctiques.

Plus généralement, les États-Unis se posèrent en défenseurs de l'Occident face au système communiste et notamment face à l'Union soviétique, jusqu'à l'effondrement du système soviétique.

Ils jouèrent également un rôle majeur dans le processus de paix entre les pays arabes et Israël au Proche-Orient. Ils fournirent les plus gros contingents des troupes des Nations unies lors de la guerre du Golfe, et s'impliquèrent dans le règlement du conflit de l'ex-Yougoslavie.


Les graves troubles internes du Mexique, de 1910 à 1920, et les mesures de nationalisation des sociétés américaines en 1938, affectèrent les relations entre les deux pays pendant la première moitié du XXe siècle. Toutefois, depuis peu, leurs relations se sont améliorées.

L'Amérique du Sud

 

 

Informations supplémentaires