MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

 Le xxème siècle

 

 

La suprématie du continent se traduisit, sur le plan international, par l'intervention des États-Unis dans les grands problèmes concernant la sécurité et la paix, non seulement en Amérique mais aussi dans le monde entier.

En 1823, la doctrine de Monroe affirma que les États-Unis ne permettraient plus de nouveaux contrôles européens sur les territoires des Amériques, hormis ceux déjà établis à cette époque.

Le seul grand conflit intercontinental fut la guerre du Mexique, de 1846 à 1848, entre les États-Unis et le Mexique. Pendant le XXe siècle, une tendance à la détente se développa entre les nations des Amériques et prit forme, en 1910, avec l'établissement de l'Union panaméricaine.

L'entrée en guerre des États-Unis, tant en 1917 qu'en 1942, fut un élément crucial de la victoire finale contre l'Allemagne et ses alliés. Les États-Unis furent les premiers à se doter de l'arme atomique, et sont les seuls à l'avoir utilisée, en 1945.


La conférence sur la défense du territoire américain de 1947 promulgua le traité américain d'assistance réciproque - le traité de Rio - ratifié par les
États-Unis, le Mexique et dix-sept États d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud.

Ce traité pourvoit au règlement des désaccords entre les différents pays et prévoit une défense unie contre une agression de la région entre la mer de Béring et le pôle Sud. En 1948, l'Organisation des États américains ,OEA, fut créée pour appliquer le traité de Rio et pour servir de système de sécurité collectif.


L'alliance pour le Progrès, établie en 1961, fut acceptée par les
États-Unis et dix-neuf nations d'Amérique latine à Punta del Este, en Uruguay, elle consistait en un plan décennal de développement économique et social, et de renforcement des institutions démocratiques.

Toutefois, après la première période de dix ans, l'alliance constatait des résultats mitigés et cessa progressivement son activité.


L'établissement d'un gouvernement prosoviétique à
Cuba, en 1959, incita les gouvernants libéraux des États-Unis à réagir. Les États-Unis aidèrent des contre-révolutionnaires à tenter de prendre le pouvoir dans l'île en 1961, tentative qui échoua.

En 1962, l'OEA vota l'exclusion de Cuba du système américain en raison de son alignement sur les pays du bloc communiste. Peu après, la découverte de bases de missiles soviétiques sur Cuba provoqua une crise très grave entre les États-Unis et l'Union soviétique.

Les États-Unis effectuèrent un blocus sur l'île et exigèrent le démantèlement des bases. L'Union soviétique se plia aux exigences et retira ses armes.


Les relations entre les
États-Unis et le Canada sont particulièrement détendues depuis la guerre anglo-américaine ,1812-1815. Depuis cette date, il n'existe aucune installation militaire dirigée contre l'un ou contre l'autre sur la frontière entre les deux pays.

Les États-Unis et leCanada collaborèrent étroitement dans le conflit qui les opposèrent aux puissances de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pendant la guerre froide, les gouvernements canadien et américain établirent le plan d'une défense commune contre une éventuelle agression de l'Union soviétique par les régions arctiques.

Plus généralement, les États-Unis se posèrent en défenseurs de l'Occident face au système communiste et notamment face à l'Union soviétique, jusqu'à l'effondrement du système soviétique.

Ils jouèrent également un rôle majeur dans le processus de paix entre les pays arabes et Israël au Proche-Orient. Ils fournirent les plus gros contingents des troupes des Nations unies lors de la guerre du Golfe, et s'impliquèrent dans le règlement du conflit de l'ex-Yougoslavie.


Les graves troubles internes du Mexique, de 1910 à 1920, et les mesures de nationalisation des sociétés américaines en 1938, affectèrent les relations entre les deux pays pendant la première moitié du XXe siècle. Toutefois, depuis peu, leurs relations se sont améliorées.

L'Amérique du Sud

 

 

Informations supplémentaires