MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

L'Afrique du sud

 

 

 

Géographie

L’Afrique du Sud est le pays le plus au sud du continent africain. Elle se termine par le cap de Bonne espérance, qui sépare les océans Atlantique et Indien.
 Le sol offre trois types de relief , un vaste plateau intérieur, au sud-est le massif montagneux du Drakensberg qui culmine à 3300m, et à l’ouest les monts Olifants.

Les 3000km de côtes sont bordées de plaines étroites. Le pays bénéficie de plusieurs types de climats , méditerranéen autour du Cap, tropical dans le Nord, alors que sur la côte Est on retrouve les masses d’air humides venues de l’océan Indien, et que sur le littoral atlantique le climat est aride.

 C’est donc dans la partie orientale que les précipitations sont les plus abondantes, les 2/3 du pays restant secs , moins de 500mm par an.

 L'Afrique du Sud possède une faune et une flore incomparables, réunies dans de nombreuses réserves animales et végétales, et de grands parcs nationaux.

Les frontières terrestres sud-africaines atteignent 4 750 km de long ,Botswana , 1 840 km , Lesotho ,909 km , Namibie , 855 km , Mozambique ,491 km , Swaziland ,430 km , Zimbabwe , 225 km.

 

Région du Cap , climat méditerranéen

 

Sud-est, région de Durban , climat subtropical humide

 

Côte atlantique ,climat désertique

 

Plateaux du nord , climat tropical

 

Dans la partie Sud du pays se trouvent les Monts du Drakensberg, qui s'étendent du Kwazulu-Natal jusqu'à la province du Cap , soit sur environ 1 000 km.

 

L'altitude moyenne est de 3 000 m, le point culminant de ce relief étant le Thabana Ntlenyana, au Lesotho, à 3 482 m. C'est toujours dans ce massif que se trouve le plus haut sommet d'Afrique du Sud, le Mafadi à 3 450 m.

 

Ce massif du Drakensberg est plutôt ancien avec des sommets arrondis, c'est une zone verdoyante et lieu de vie du peuple San. C'est également dans ce massif, que le fleuve Orange prend sa source.

 

Au Nord du pays, se trouve une ancienne zone volcanique, Pilanesberg. C'est une zone relativement escarpée sur laquelle se trouvent des cratères. La faune y est très riche, mammifères, cervidés.

 

On y trouve également une flore typique tels les adansonia, teck, ébène, hibiscus.

 

Enfin l'altitude suffisamment élevée pour cette latitude permet la pratique du ski lors de l'hiver austral. Il n'est pas rare comme lors du mois de juin 2007 de voir tomber de la neige en quantité ,30 cm, en une journée.

 

Cependant, elle reste généralement cantonnée aux plus hauts sommets du Drakensberg pendant l'hiver, et même si la température est assez basse pour l'empêcher de fondre, la faiblesse des précipitations limite l'enneigement.

 

La neige tombe une fois tous les 10 ans sur Johannesburg, mais presque jamais à Pretoria, pourtant distante de 60 kilomètres, mais à une altitude plus faible.

 

Les plaines se situent principalement dans le Nord-Ouest et dans l'État libre d'Orange, qui sont les greniers céréaliers de l'Afrique du Sud, grâce à la production de blé, de maïs, de coton et de par l'élevage de moutons.

 

Les sous-sols y sont également très riches en or, en diamants, en uranium et en charbon et particulièrement dans les villes de Kimberley et Bloemfontein.

 

Mais le nord-ouest du pays est également occupé par le désert du Kalahari qui s'étend également sur le Botswana et la Namibie, et qui a une superficie de près de 1 million de km².

 

Caractérisé par ses dunes de sables rouges, c'est un désert semi-aride comportant de nombreuses zones de savanes et quelques arbres tels les acacias à épines et baobabs. On y observe de nombreuses migrations animales.

 

Le long de la façade de l'Atlantique, le littoral est plutôt régulier et les côtes mesurent 2 798 kilomètres.

 

Dans le Namaqualand on observe une explosion florale pendant un mois où plus de 4 000 espèces végétales fleurissent en même temps ,lys, aloes, protea,  entre mi-août et mi-septembre. Cette zone est très touristique.

 

La zone du cap de Bonne-Espérance est principalement rocheuse et des colonies de manchots y sont installées. On trouve également l'île aux Phoques ,Robben island, qui accueille des phoques venant principalement de l'Antarctique.

 

Plus à l'est, le littoral est une alternance de côtes rocheuses et plages de sable fin. Certaines zones de baignades sont délimitées par les filets anti-requins, très nombreux le long de certaines côtes sud-africaines.

 

Les principales stations balnéaires sont à l'est du pays comme, East London, Jeffreys Bay, Port Elizabeth, ou encore Durban.

 

On trouve également des zones maritimes protégées dans le cadre de Parcs Nationaux comme la réserve Phinda située sur terre et au large, où l'on peut pratiquer la plongée sous-marine.

 

Population

Les 43500000 habitants de l’Afrique du Sud se composent de Sud africains  , 68% répartis entre différentes ethnies, dont les Zoulous, les Swazisë, d'Européens , 18% Boers ou Afrikanders, de métis ,11%, et d’Indiens , 3%.

 Le régime d’apartheid , mot néerlandais signifiant , séparation ,a été déterminant dans la localisation des populations, car il forçait les sud africains à vivre à l’écart.

Aujourd’hui encore, les Européens habitent plutôt les grandes villes, tandis que la population sud africaine se retrouve dans les anciens bantoustans , foyers nationaux créés par les européens sur de petites surfaces dépourvues de ressources , et dans les townships, banlieues-ghettos installées à la périphérie des villes.

Les métis vivent surtout dans la province du Cap, et les Indiens, descendants des cultivateurs de canne à sucre immigrés au XIX° siècle habitent presque tous dans l’ex-province du Natal.

 L’aride côte Atlantique est désertée par la population, ainsi que le cap du Nord.

 Les 3 plus grandes villes du pays sont Le Cap, Johannesburg et Durban , la Captale étant Pretoria.

La population sud- africaine compte près de 54 millions d'habitants en 2014. Elle est inégalement répartie, la plupart des habitants résident à l'est du pays. Le Gauteng est la région la plus peuplée suivie par le KwaZulu-Natal. L'aridité explique en partie les faibles densités du Nord-Ouest.

 

Le recensement de 2010 permet d'établir la répartition raciale du pays , 79,2 % des Sud-Africains 9,4 % européens, 8,8 % coloureds ,métis, et 2,6 % indiens.

 

Répartition raciale en Afrique du Sud ,2011.

 

     Sud-Africains

 

     Européens

 

     Métis

 

     Indiens ou Asiatiques

 

     Pas de dominant

 

La population sud- africaine se répartit en différentes ethnies dont les plus importantes sont les Zoulous et les Xhosas. Concentrée à l'Est du pays, elle est cependant minoritaire dans les deux provinces du Cap- Occidental et du Cap-Nord.

 

Selon un rapport de la SAIRR, institut sud-africain des relations raciales, environ 900 000 européens, soit 1/6 de la population, ont quitté le pays depuis 1994. Ces départs massifs, surtout de jeunes Sud-Africains diplômés, ont été dénoncés par l'opposition qui a attaqué l'ANC sur ces trop nombreux départs.

 

Cependant, on constate depuis un nouveau phénomène, la révolution du retour au foyer Ainsi, alors que les coupures de courant, le taux de criminalité élevé et les incertitudes politiques décourageaient les européens, qui émigraient précipitamment, les exilés, dans leurs nouveaux pays, ont connu pour certains des problèmes financiers lors de la crise mondiale qui les ont poussé à revenir, malgré la peur de la criminalité et de la discrimination positive, en Afrique du Sud.

 

Bien qu'il n'y ait pas de statistiques officielles, Charles Luyckx, le directeur exécutif d’Elliott International qui détient près de 30 % des parts de marché du déménagement affirme alors que l’on comptait quatre départs pour un retour en 2008, le ratio se rapproche en 2009 d’un pour un.

 

Parmi la population européenne du pays, la plus ancienne, les Afrikaners, ou Boers, les descendants des colons néerlandais, représentent une proportion de 60 % des européens, les autres étant surtout d'origine britannique, mais aussi portugaise et allemande.

 

Histoire

On ne connaît pas bien les origines du peuplement en Afrique du Sud. Quand le Hollandais Jan Van Riebeeck fonde la ville du Cap en 1652, au nom de la Compagnie des Indes Orientales, on suppose que le pays était peuplé de Bantous , pasteurs et agriculteurs , de Hottentots et de Bochimans, ou Bushmen.

 A la fin du XVII° siècle, les premiers colons débarquent , paysans hollandais, puis protestants français chassés par la révocation de l’édit de Nantes , 1685, affronteront les populations locales.

La Compagnie des Indes, ruinée, disparaît en 1791, et les anglais prennent le contrôle du Cap. Les premiers colons anglais débarquent en 1820, et très vite les tensions s’accroissent entre les deux communautés.

Lorsqu’en 1833 les anglais abolissent l’esclavage, les fermiers Boers , hollandais abandonnent la province du Cap. Ils entament une migration vers le nord-est, le Grand Trek, et créent 3 Etats , l’Etat du Natal, annexé par les anglais en 1843, puis les républiques d’Orange et du Transvaal.

Ces jeunes républiques seront reconnues jusqu’à ce que de l’or soit découvert dans la région du Witwatersrand.

 Après l’échec d’un raid mené par le Premier ministre Cecil Rhodes, les Britanniques déclenchent en 1899 la guerre des Boers, afin d’annexer Orange et le Transvaal. Les Hollandais finissent parqués dans des caps de concentration.

En 1910, Le Cap, le Natal, l’Orange et le Transvaal se rassemblent au sein de l’Union sud-africaine. Peu à peu, la politique menée entraîne l’Union vers un régime d’apartheidqui sera institué en 1948. Le dispositif institutionnel organise alors minutieusement la séparation des races.

Les Sud africains sont privés de toute représentation sociale et politique. Pour pouvoir mener plus librement sa politique, le pays se retire du Commonweath en 1961 et proclame l’indépendance de la république fédérale d’Afrique du Sud. Le régime ne cesse alors de se durcir. La communauté sud africaine réagit par des émeutes.

L’ANC  Congrès national africain, parti d’opposition noir créé en 1935, est interdit et ses chefs arrêtés. Nelson Mandela est l’un d’eux. Il sera libéré après 27 années de détention et sera élu président de la république en mai 1994.

 Son successeur, Thabo Mbeki  président depuis juin 1999, est également issu de l’ANC, ce qui confirme la stabilisation politique du régime

De 1999 à 2008, le pays est présidé par Thabo Mbeki.Son bilan est contrasté suite aux difficultés économiques et sociales apparues lors de son second mandat, manifesté en 2008 par une grave pénurie d'électricité en Afrique du Sud et la dégradation des infrastructures.

 Le 21 septembre 2008, suite à la décision de son parti, l'ANC, de lui retirer son mandat, Thabo Mbeki remet sa démission au Parlement qui élit alors Kgalema Motlanthe pour terminer son mandat jusqu'aux élections générales de 2009

Le 22 avril 2009, avec la victoire de l'ANC aux élections générales de 2009 Jacob Zuma a été élu président par 277 voix pour, 47 voix pour le candidat du COPE et 67 abstentions, celles de l'Alliance démocratique.Mais depuis les élections de 2009, l'opposition a effectuée une remontée.

 En effet la DA a augmenté son score de 30 % ,+4,5 points, passant de 12,3 à 16,7 et a également remporté la province du Cap-Occidental sans compter le score du COPE ,7,5 %. Le 6 mai 2009, Helen Zille s'est fait élire premier ministre du Cap-Occidental avec 24 voix pour, contre 14 voix pour l'ANC

Sommaire

Prétoria

L'Arpartheid

Le Congrès National Africain (ANC)

Les Zoulous

                                           Personnalités 

 

 historique Chaka Zoulou 

 de nos jours

 Nelson Mandela- décédé

 Hommage

Kagaléma Motlanthé

Jacob Zuma

 

         //////////////XXXXXXXXXXX///////////////XXXXXXXXXX////////////////

 

Angola

Informations supplémentaires